OM-Dnipro : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

Le terne championnat laisse sa place à la Coupe d'UEFA et son parfum d'inconnu particulièrement exacerbé à l'écoute du nom de l'adversaire de l'OM : le FC Dnipropetrovsk.
Le match aller de ces 16ème de finale a lieu au Vélodrome une semaine avant le déplacement en Ukraine.
L'entraîneur marseillais doit toujours se passer de Runje, Carrasso, Perez, Delfim, Vachousek, Dahou (tous blessés), Batlles (suspendu, un lointain souvenir bordelais), Sommeil, Skacel et Koke (pas qualifiés). Le 3-5-2 est encore la tactique adoptée par Anigo avec Barthez dans le but, une défense à trois avec Meité et Beye en stoppeurs, Hemdani (le capitaine) en libero ; Ferreira et Dos Santos sont dans les couloirs ; N'Diaye et Celestini sont les milieux défensifs, Meriem le meneur de jeu ; Marlet et Drogba sont les attaquants.
Christanval, Johansen et Ecker sont de retour sur le banc avec Mido, Gavanon, Flamini et Cicut.

Le premier quart d'heure est olympien avec deux très bonnes occasions : une frappe de Ferreira et une tête de Beye sur le corner qui suit. Les Ukrainiens réagissent avec une frappe sur le poteau alors que Barthez était complètement battu puis quelques autres mouvements très intéressants. Les Marseillais finissent mieux la première mi-temps sans se créer d'occasion nette.
Dès le retour des vestiaires, Drogba trouve la barre sur une action en deux temps et quelques minutes plus tard, sur un centre de Dos Santos, Marlet est accroché dans la surface et obtient un penalty. Drogba le transforme malgré une belle glissade au moment du tir.
La fin de la rencontre est triste car les deux équipes se contentent de ce résultat et on ne voit qu'une belle action Meriem/Mido/Marlet pour l'OM et quelques situations devant le but de Barthez dans les arrêts de jeu pour le FC Dnipro.

Barthez (6) : Très fébrile en début de match, il ne s'est pas imposé dans les airs mais s'est bien rattrapé sur toutes les frappes ukrainiennes. Il a aussi eu de la chance sur la frappe qui a heurté le poteau car il était archi battu.
Beye (6.5) : Stoppeur, il a fait pas mal belles interventions pour enrayer des offensives ukrainiennes. Il a aussi placé une belle tête sur corner en début de match.
Meité (5.5) : L'autre stoppeur a été beaucoup moins en vu que le Sénégalais mais n'a finalement jamais été complètement pris à revers.
Hemdani (6.5) : Le capitaine marseillais a encore bien mené son équipe, montrant l'exemple par son sérieux et son application, ne faisant jamais de fioriture.
Ferreira (6) : Sur son flanc droit, il a commencé par une puissante frappe du gauche en début de match détournée difficilement par le gardien ukrainien. Il a par la suite surtout joué en position offensive mais n'a pas réussi à amener le danger.
Dos Santos (6) : Comme le Brésilien dans l'autre couloir, l'ex-capitaine olympien a surtout joué vers le but adverse mais, excepté le centre qui a amené le but, n'a pas été très efficient malgré une bonne activité.
N'Diaye (5.5) : Préféré à Flamini, le milieu de terrain sénégalais n'a pas été flamboyant, faisant le strict minimum. Ce n'est pas avec des prestations de ce calibre qu'il prendra une place de titulaire.
Flamini (non noté) : Le jeune Marseillais a remplacée N'Diaye en milieu de seconde période sans faire vraiment mieux que le Sénégalais.
Celestini (5) : Le Suisse n'a pas été très présent à la récupération et a donc fait un match très médiocre.
Meriem (6) : Le meneur de jeu olympien a bien débuté, comme son équipe, pour s'éteindre au fil du match, excepté une percée en fin de rencontre mal conclue par Marlet.
Drogba (6.5) : Très chanceux sur le penalty, il a encore pris beaucoup de coups et a encore été l'Olympien le plus dangereux.
Mido (non noté) : L'Egyptien a remplacé l'Ivoirien pour les 25 dernières minutes et n'a eu le temps que de donner une balle de but à Marlet, mal exploitée par le joueur de Fulham.
Marlet (5) : Encore titularisé, il n'a pas été fameux loupant son occasion la plus nette en fin de match mais n'ayant pas réussi grand-chose d'autre.
Cicut (non noté) : Pour sa première apparition en équipe pro, il a joué une dizaine de minutes à la place de Marlet sans avoir le temps de montrer quelque chose.

L'OM s'impose donc sur le plus petit des écarts ce qui permet d'envisager la qualification mais il va falloir être bien meilleur dans une semaine en Ukraine pour ne pas trembler.
Aucun olympien n'est vraiment sorti du lot (en bien ou en mal d'ailleurs) même si Beye, Hemdani et Drogba ont été parmi les moins médiocres et Marlet et Celestini les plus moyens.
Avant le déplacement en ex-URSS, l'OM se déplacera dimanche à Nice pour un sixième match sans défaite.

par seb le vendredi 27 février 2004 à 17h10
OM 2-2 Craiova
Nice-OM: questions aux Niçois

Didier Drogba : son actualité