OM 1-1 Nantes: les erreurs se paient cash

  •    
  •    
  • om facebook

Depuis quelques semaines, des polémiques absurdes n'ont cessé de pourrir l'ambiance autour du club. Tantôt des insultes mégaphonées, tantôt le "sacrilège" du nouveau logo du club, tantôt la remise en cause des prérogatives du président Bouchet. Le 12ème homme n'existe plus depuis longtemps au Vélodrome (la faute certainement à ce stade vétuste) mais le public préserve encore son pouvoir de nuisance. Actuellement, les joueurs n'arrivent plus dans le stade galvanisés par cette ferveur mais presque la peur au ventre. Il est temps de changer la donne ...
Espérons que nos joueurs n'aient pas besoin d'un joker.


Le match :
Bon début de match des olympiens avec de l'engagement et du pressing : tout ce qui déplaît aux canaris.

3ème minute : centre travaillé de Dos Santos pour la tête piquée de Drogba ; énorme parade de Landreau.
7ème minute : Hemdani perd le ballon Yapi décale sur la droite pour Pujol qui centre en retrait pour Yapi qui croise trop son tir.

Nantes reprend le jeu à son compte en pressant les hommes d'Anigo. La faiblesse technique du milieu et le manque de confiance actuellement sont de gros handicaps pour l'équipe marseillaise. Le stade gronde alors que l'OM se reprend peu à peu sans être, par contre, foncièrement dangereux.

25ème minute : Marlet dans la surface fait une talonnade pour lui-même, pousse sa balance avant de frapper et il faut un grand Yepes pour lui enlever le ballon
27ème minute : centre sur la gauche de Battles et Drogba prend le dessus sur

1-0 : centre de Flamini pour Marlet qui rate son contrôle et le maître Drogba, à l'affût, croise le ballon entre les jambes de Landreau (29ème minute)

33ème minute : Carton rouge pour Armand sur un tacle par derrière sur Beye
On peut entendre la blonde de C+ dire que c'est un peu dur mais les images montrent bien que l'expulsion est justifiée.
35ème minute : choc entre Moldovan et Sommeil (qui faisait très mal aux gentils canaris) ; l'antillais touché à l'arcade sort sur la touche pour se faire soigner. Mais pendant ce temps ...

1-1 : cagade de Christanval dont Moldovan profite en alignant Barthez (40ème minute)

41ème minute : ouverture d'Hemdani pour Marlet qui de façon acrobatique tente de tromper le portier nantais mais sans succès

48ème minute : coup-franc du jeune Yapi que Barthez détourne des deux poings

Bizarrement ce sont les nantais qui dominent en cette deuxième mi-temps. Pas assez de mouvements, de disponibilités de la part des marseillais et un Yapi libre de marquage qui distille allègrement des ballons pour ses attaquants.
Anigo, coup de maître, remplace un milieu (Battles) poste pour poste (Meriem) alors que les olympiens sont en supériorité numérique et qu'il y a 5 purs défenseurs sur le terrain. Quand on prétend vouloir gagner un match, il y a d'autres manières de procéder.
Pas grand chose à se mettre sous la dent en cette deuxième période. Les marseillais tentent bien de passer par les ailes par l'intermédiaire de Dos Santos et de Beye mais le jeu manque plutôt d'originalité.

Conclusion:
Les rencontres se succèdent et le refrain est toujours le même. Les hommes d'Anigo, s'ils ne déméritent pas au niveau de l'engagement, manquent cruellement d'inspiration. Qui plus est, jouer dans ce cas avec un seul milieu offensif peut s'avérer suicidaire. L'OM est désormais distancé dans la course à la Ligue des Champions et on ne voit pas comment on pourrait encore y prétendre. Le club arrivera-t'il à garder sa perle ivoirienne à la fin de saison quand on connaît l'importance de la compétition européenne dans le plan de carrière des joueurs ? Rien n'est moins sûr. La mise à l'écart d'Alain Perrin n'a donc rien réglé comme on s'en doutait. Espérons que les lendemains seront meilleurs.


Les marseillais en vue :
Drogba
Sommeil
Beye

Les marseillais aveugles :
Christanval
Hemdani
Marlet

par TontonFlingueur le dimanche 22 février 2004 à 22h49
OM 2-2 Craiova
OM-Nantes : la tactique et les joueurs

Philippe Christanval : son actualité