Le Mans 0-0 OM: un match vraiment nul

  •    
  •    
  • om facebook

Piètre spectacle ce soir entre deux équipes bloquées, jouant ostensiblement le nul. Résultat, un terne 0-0. Pas de jeu, pas d'engagement, pas de prise de risque: on se serait cru devant un de ces matchs de poule sans enjeu entre deux équipes déjà qualifiées. Pourtant, après cette partie le chemin est encore long pour l'OM et Le Mans.

L'équipe
José Anigo nous a concocté un système en 5-3-2 avec Beye, Sommeil et Hemdani dans l'axe, Ferreira et Dos Santos sur les cotés. Au milieu, l'absence de Battles se fait cruellement sentir. Flamini et Celestini en défensif et le pauvre Meriem en pseudo-10, une fois de plus completement dépassé. Devant, un duo Drogba-Mido peu inspiré, avec un Mido tendance gueule de bois post-CAN et un manque cruel de ballons.
L'objectif d'Anigo etait probablement de compter sur les montées de Dos Santos. Mais le latéral olympien est de toute évidence encore loin d'avoir retrouvé son niveau, se risquant rarement à monter.

Le match
Très peu d'actions de jeu. La premiere occasion marseillaise se fera attendre jusqu'a la 21ème minute sur une tête catapultée dans les nuages par Mido. La minute suivante l'égyptien persiste et place une frappe à coté, sans véritable danger.
39ème: Drogba remet vers Mido dans la surface qui oblige Poulard à lober son goal, le ballon s'écrasant sur la transversale. C'est la plus grosse occasion de la première mi-temps...
En deuxième, Mido rate le coche à la 53ème: parti à la limite du hors-jeu il manque sa frappe qui passe à gauche du but de Pelé, le gardien manceau.
72ème; rentrée de Marlet à la place de Mido.
A la 77ème Drogba tente un enchainement controle poitrine et retourné, le ballon passant juste au-dessus.
Dans les dernières minutes l'ivoirien se crée une dernière occasion mais Pelé s'interpose à nouveau.

Le jeu:
Le Mans a plutôt dominé le jeu dans ce match mais sans concrétiser. Coté olympien, on se contente de défendre assez maladroitement, malgré un Barthez présent sur tous les ballons. Au milieu aucune construction, Meriem et Celestini rivalisant de médiocrité. Résultat, les éternels grands ballons sur Drogba. On connait la chanson... L'ivoirien aura toutefois été fidèle à lui-même, comme d'habitude le meilleur olympien et de loin. Pour le reste, c'est pas brillant..

Conclusion:
L'OM traine toujours les mêmes problèmes. Et en est réduit à jouer le nul contre Le Mans... il ne reste qu'à attendre le prochain match, et le retour de Battles pour voir enfin deux passes s'enchainer sans concéder une touche.


Les marseillais en vue:
Drogba
Ferreira
... match correct de Flamini

Les marseillais aveugles:
Meriem
Celestini
Mido

par frit confit le samedi 14 février 2004 à 23h24
OM 2-2 Craiova
Tant qu'il y a de l'espoir ! (suite)

Ahmed Hassan Mido : son actualité