OM-Lens : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

Avec le départ de Perrin et le retour d'Anigo en tant qu'entraîneur de l'équipe professionnelle, la semaine olympienne a fait la une de la presse régionale et nationale. Le retour au terrain a lieu contre des Lensois qui ne vont guère mieux que les Marseillais, peut être même pire après leur défaite dans la semaine à Bollaert (0-4 contre Sochaux en Coupe de la Ligue) et le départ de plusieurs titulaires pour la CAN.
Côté marseillais Mido, Beye et N'Diaye sont aussi absents pour cause de Coupe d'Afrique des Nations, Laurenti a bien signé à Ajaccio, Fernandao a été prêté au TFC, Sytchev est sur le départ mais finalement présent car Carrasso, Runje, Perez, Dos Santos, Delfim, Hemdani, Marlet et Dahou sont toujours blessés. Anigo n'a donc qu'un choix extrêmement limité. Il aligne donc, dans un 4-4-2 très perrinien, Barthez dans le but, Meité latéral droit, Ecker arrière gauche, Van Buyten et Christanval (le capitaine) dans l'axe de la défense, Celestini et Meriem sont les milieux axiaux, Johansen (à droite) et Skacel (à gauche) sont sur les côtés du milieu de terrain, Vachousek et Drogba sont les attaquants. Gavanon, Sytchev, Flamini, Barry et Cantareil sont sur le banc.

Le match commence fort car sur la première occasion Drogba ouvre le score d'une tête puissante consécutive à un coup-franc de Meriem. Mais Lens revient très rapidement sur un débordement de Thomert et un centre qui trouve Moreira qui égalise tranquillement dans le but vide. Malgré beaucoup de tentatives (essentiellement de Drogba) les Olympiens ne parviennent pas à reprendre l'avantage avant le repos.
Vachousek, blessé lors d'un contact avec Itandje, sort à la mi-temps et c'est Sytchev qui le remplace. C'est encore sur la première occasion que Drogba marque sur une belle ouverture de Celestini et un duel gagné avec le gardien lensois.
Malgré une très grosse pression après ce but, les Olympiens ne parviennent pas à faire le break et se sont les Nordistes, sur une de leurs rares actions dangereuses, qui reviennent encore à la marque sur un beau geste de Thomert face à une défense marseillaise bien passive.
Malgré l'expulsion de Coridon, l'OM n'arrive pas à faire, pour une troisième fois, la différence jusqu'à quelques secondes de la fin où, après un coup-franc de Drogba détourné par le mur, Sytchev devisse son tir et trompe Itandje.

Barthez (6) : Peu aidé par sa défense sur les deux buts lensois, il a fait quelques arrêts (surtout un sur la dernière action dans le temps additionnel) et surtout des sorties aériennes propres. Il a aussi tenté de pousser ses joueurs pour aller chercher la victoire relançant de très haut dans le terrain.
Meité (5.5) : Complètement à la rue sur le premier but, il a eu du mal face au rapide Thomert. En fin de match il a beaucoup tenté d'apporter le surnombre mais sans succès.
Ecker (5.5) : Dans son couloir gauche, il a mis pas mal de coups (comme souvent depuis pas mal de matches) et a souvent eu du mal face aux attaquants nordistes.
Van Buyten (5.5) : Il avait un sacré client avec Bakari et a trop souvent montré de la passivité dans ses interventions car malgré un petit nombre d'attaques les Lensois ont marqué 2 fois.
Christanval (5.5) : Le capitaine marseillais a lui aussi pas mal souffert face aux rapides et puissants attaquants sangs et or. Il est encore très loin de son meilleur niveau et n'a pas le comportement d'un capitaine sur le terrain.
Celestini (5.5) : Un match moyen pour le Suisse à la récupération qui a tout de même donné, sur une ouverture très précise, le deuxième but à Drogba.
Meriem (6.5) : Il est le milieu de terrain qui a eu le plus d'activité et surtout le plus de créativité avec de bons ballons (c'est lui qui donne le premier but). Son repositionnement dans l'axe semble lui avoir fait du bien.
Johansen (5.5) : Milieu droit, il n'a jamais réussi à faire la différence ou à déborder la défense lensoise. Malgré beaucoup de courses, il est trop limité physiquement et techniquement pour ce poste de milieu/ailier droit.
Skacel (5) : Le Tchèque a encore été moins influent dans le jeu que Johansen car il a eu moins de ballons mais les a exploités comme l'ex-Strasbourgeois, c'est-à-dire mal, manquant de vitesse, de technique pour mettre hors de position la défense.
Barry (non noté) : Il a logiquement remplacé Skacel poste pour poste en fin de match et a eu l'occasion de marquer le quatrième but dans les arrêts de jeu mais son tir puissant a été dévié par Itandje.
Vachousek (5) : Avec la pénurie d'attaquants, il a joué en pointe et a été moins ridicule que lors de ses précédentes sorties même s'il n'a jamais réussi à faire la différence. Il s'est blessé (visiblement assez sérieusement au genou) sur un contact avec Itandje juste avant le repos.
Sytchev (6) : Le petit Russe a donc joué toute la seconde période et, malgré de la volonté, n'a rien réussi comme souvent, jusqu'à son but en toute fin de rencontre : pour ce qui sera peut être son dernier match avec l'OM, il a eu la chance de dévisser son tir pour tromper Itandje. C'est déjà pas mal...
Drogba (8) : Il a surnagé dans ce match grâce à sa puissance et sa technique individuelle. En plus d'avoir eu pas mal d'occasions et en avoir transformé deux, il a été de toutes les offensives et a pris énormément de coups. Sans conteste, le meilleur Olympien.

L'OM a donc assuré l'essentiel, la victoire lors d'une rencontre rendue difficile par des errances défensives lors des rares offensives lensoises.
Tactiquement, rien de bien neuf comparé à Perrin, excepté le repositionnement dans l'axe de Meriem et la titularisation (forcée) de Vachousek en pointe.
Drogba est sans aucun doute le meilleur Olympien. Le moins bon est à choisir parmi les 2 Tchèques.
Il faudra être bien meilleur (et surtout rigoureux défensivement) samedi prochain pour espérer se qualifier et battre le PSG.

par seb le lundi 19 janvier 2004 à 19h58
OM 2-2 Craiova
Ogbeche: remplacer un peintre par un autre

Didier Drogba : son actualité