Belgrade-OM : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

Cette rencontre, la dernière pour les 2 équipes en Ligue des Champions cette saison, est en fait un tour préliminaire de la Coupe UEFA. Le vainqueur de ce match (ou l'OM en cas de nul) continuera sa route européenne, l'autre se contentera de rencontres nationales. Etant donné les forces et la forme actuelle des 2 équipes, les chances olympiennes sont minces voire faméliques.
Perrin doit toujours se passer de Carrasso, Dos Santos, Delfim, Marlet (blessés) et Skacel (non qualifié), Celestini étant le seul blessé récent et Perez le seul revenant. Etant donné que toutes les dernières rencontres, jouées avec à peu près les mêmes joueurs et exactement la même tactique, ont été autant d'échecs on attend que l'entraîneur marseillais fasse du changement et c'est ce qui se passe avec le premier match en pro de Jérémie Gavanon ; Meité est latéral droit, Ecker sur le flanc gauche, Van Buyten et Christanval (le capitaine) dans l'axe, Hemdani et N'Diaye sont à la récupération, Johansen (à droite) et Vachousek (à gauche) occupent les couloirs, Mido et Drogba sont les attaquants. A noter donc que les modifications sont extrêmement légères et que l'absence de Meriem, légèrement touché, est le seul réel changement qui peut peser sur le jeu.

Le tout début de match est l'occasion pour les Belgradois de mettre la pression sur Gavanon qui montre du répondant. La plus belle opportunité des 45 premières minutes intervient assez rapidement mais Ilic tout seul devant Gavanon rate incroyablement le cadre. Christanval, blessé, cède sa place à Beye au quart d'heure de jeu (le Sénégalais passe à droite et Meité glisse dans l'axe) mais l'OM n'est pas perturbé et se crée aussi des occasions, la plus belle sur une tête de Van Buyten sortie sur sa ligne par un défenseur. La seconde partie de la première mi-temps est marquée par beaucoup de tirs (souvent lointains) et peu dangereux. Dans les arrêts de jeu, sur un coup-franc excentré, Gavanon est sauvé par sa barre, ce qui permet aux Olympiens de retourner aux vestiaires sur un score qui les qualifie.
Le début de seconde période est dominé par les serbo-monténégrins mais c'est l'OM qui ouvre le score sur un coup-franc d'Hemdani repris de la tête par Mido. Il faut alors dix bonnes minutes aux Belgradois pour avoir une occasion nette mais le centre de Circovic (sans aucun doute le meilleur joueur du match sur son couloir droit) est frôlé mais pas dévié. Encore dix minutes plus tard, sur un centre contré par Van Buyten, Delibasic profite de la sortie hasardeuse de Gavanon et égalise. Sur la lancée, le jeune gardien marseillais fait un superbe arrêt réflexe et évite au Partizan de passer devant. Ca sera la dernière occasion et l'OM se qualifie dans la douleur après un match solidaire, combatif, réaliste et plein de réussite.

Gavanon (6.5) : Très vite testé par les attaquants du Partizan sur les premiers ballons, il ne s'est pas démonté et a répondu présent. Il a fait de très bonnes prises de balle sur les nombreuses frappes de loin et sur quelques sorties aériennes, ne relâchant aucun ballon. Il a, par contre, été juste sur quelques ballons en l'air car sa taille est vraiment un handicap. Sur le but, il loupe complètement sa sortie mais se rattrape sur l'action suivante avec un beau duel gagné. Il a aussi eu la chance que les attaquants belgradois soient maladroits. Bref, globalement une très bonne première apparition chez les pros dans un match difficile, à gros enjeu. On devrait d'ailleurs le revoir pour les 2 derniers matches de l'année.
Meité (6.5) : Il a débuté dans le couloir droit puis a rapidement glissé dans l'axe où il a bien tenu ses adversaires en faisant peu de fautes et dominant les attaquants adverses.
Ecker (5) : Il a énormément souffert car l'arrière droit, le très rapide Circovic, a très souvent passé Vachousek et est venu porter le danger par des débordements et des centres. Il avait aussi tendance à beaucoup revenir dans l'axe ce qui l'a contraint à combler beaucoup de trous entre cette position et son flanc gauche.
Van Buyten (6.5) : Le stoppeur olympien, rapidement capitaine, a bien maîtrisé son sujet défensivement et a aussi eu une belle occasion sur une tête mais elle a été sauvée sur la ligne par un défenseur.
Christanval (non noté) : Le capitaine marseillais est rapidement sorti visiblement blessé à la cuisse. J'espère qu'il sera vite sur pied.
Beye (6.5) : Il a remplacé Christanval et a joué dans le couloir droit. Il a très bien tenu son rôle, avec une bonne présence physique (de la tête et dans les courses).
Hemdani (6.5) : Comme tous les milieux de terrain, il s'est énormément battu et a récupéré pas mal de ballons mais l'OM n'a pas su les utiliser.
N'Diaye (6.5) : Il remplaçait Celestini, blessé et resté à Marseille, et a montré plus de présence, de hargne dans un match qui en nécessitait. Il a encore montré qu'il méritait mieux que son statut de remplaçant.
Johansen (6) : Il a évolué dans le couloir droit du milieu de terrain et a surtout pressé et aidé son défenseur (Meité puis Beye) à contenir les assauts serbo-monténégrins.
Vachousek (5.5) : Son adversaire direct, le très rapide et adroit Circovic, l'a obligé à jouer second arrière gauche. Malgré son manque de rapidité, il s'est bien battu, faisant ce qu'il pouvait. Il a été au diapason de ses coéquipiers, combatif et sérieux.
Mido (6) : Il a eu le mérite de marquer sur sa seule occasion d'une belle tête et a beaucoup lutté et pressé sur les défenseurs adverses. Il a aussi placé une belle frappe en début de match.
Drogba (6) : Lui aussi a beaucoup couru, pressé et défendu dans un match qui le voulait. Offensivement, il a aussi placé quelques frappes dont une seule a été dangereuse.

L'OM a donc réussi sa mission qualification très hypothétique au vu des dernières prestations. Les Olympiens ont subi et profité de la maladresse devant le but des Belgradois mais se sont battus tout le match, ne cédant rien.
Difficile de sortir un joueur du lot car aucun n'a surnagé même si Beye a fait une rentrée très propre, sans la moindre erreur. Le couloir gauche (Ecker et Vachousek) a été très en difficulté par la vitesse et les centres de Circovic.
A noter qu'avec la même tactique et les mêmes joueurs, l'OM a fait un match correct.
Il reste maintenant deux matches avant la trêve à commencer par un déplacement à Sochaux en Coupe de la Ligue puis la réception de Toulouse pour stopper l'hémorragie en championnat.

par seb le mercredi 10 décembre 2003 à 19h22
OM 2-2 Craiova
Un déplacement à Belgrade

Ahmed Hassan Mido : son actualité