Lille 0-2 OM : pâtée pour Dogues

  •    
  •    
  • om facebook

Les lillois, qui avaient bien débuté le championnat, sont rapidement tombés de leur nuage. Eux qui nous avaient malmené la saison dernière à Grimonprez-Jooris, sont aujourd'hui en période de doute ... comme l'Olympique de Marseille qui s'est effondré depuis quelques matches. Si les défaites contre Porto et Lyon ne souffrent d'aucune contestation et étaient assez prévisibles, une victoire nordiste donnerait tout son sens au terme "crise" du côté de la rue Negresko. Monsieur Garibian est au sifflet, Domenech au micro de TPS : aie aie aie ...


Le match :
Grimonprez-Jooris enregistre son record d'affluence (20400 spectateurs). Le match débute par une forte domination lilloise et une incapacité du milieu phocéen à garder le ballon. Accumulant les erreurs techniques, les milieux (Vachousek, Meriem, Hemdani et Celestini) sont en grande difficulté alors même que les lillois ne brillent pas vraiment par leur talent. Les rampes de lancement que sont Christanval et Van Buyten, voyant leurs coéquipiers mis à mal, sautent le milieu pour chercher Mido ou Drogba.

13ème minute : Manchev a une balle de but au bout du pied. L'ouverture plein axe de Cheyrou trouve Brunel qui dévie sur son avant-centre. Celui-ci résiste au retour de Christanval et frappe au dessus
21ème minute : Corner de Vachousek qui trouve la tête de Van Buyten au premier poteau; superbe parade de Wimbée.

0-1 : Longue ouverture de Van Buyten pour Mido qui dévie pour Drogba. Celui-ci prend le meilleur sur Delpierre, se présente face au gardien adverse et le trompe d'un intérieur du droit (22ème minute)

Ce but a semé le trouble dans les rangs lillois. Les phocéens, plus en place, monopolisent le ballon au milieu avec enfin un Vachousek et un Meriem mieux positionnés. Mido et Drogba gênent beaucoup les Dogues.

36ème minute : Coup franc des Dogues. La balle arrive sur Cheyrou, arrêté. Sa frappe de l'extérieur du gauche n'est pas cadrée, mais Runje assure le coup.
41ème minute : Pichot donne en retrait de la tête à son gardien. Vachousek a bien suivi et manque de tromper Wimbée.
43ème minute : Superbe action de Meriem qui remonte la balle et parvient à éliminer 3 défenseurs adverses. Il sert idéalement Drogba qui ne cadre pas sa frappe
47ème minute : Christanval donne dans la profondeur à Mido. L'Egyptien donne en retrait à Vachousek, dont la frappe puissante est déviée par Baciu. Wimbée est tout heureux de la voir sortir.

0-2 : Hemdani donne à Drogba qui combine avec Mido. L'Egyptien, sous pression, glisse volontairement pour mieux enrouler son gauche qui termine dans le petit filet de Wimbée

La messe est dite. L'OM gère ensuite le match à l'économie avec en tête la venue du Real et du PSG.

57ème minute : Sterjovski a l'occasion de réduire le score. Le centre de Brunel est dévié de la tête par Manchev vers l'Australien. Celui-ci s'avance, résiste à Ecker mais frappe à côté dans un angle très fermé.
59ème minute : Brunel lance Tapia dans la surface, d'une superbe louche. Le Chilien va frapper mais Runje repousse le danger.
60ème minute : Drogba a la balle du chaos. L'attaquant résiste à Abidal et Delpierre, avant de frapper, à l'entrée de la surface mais son tir n'est pas cadré.

Perrin choisit d'assurer en sortant Mido pour Beye, puis Vachousek pour N'Diaye. L'OM finit le match à l'italienne, sans se fatiguer ...


Conclusion :
Si les 10 premières minutes des marseillais ont été plutôt calamiteuses, ils ont eu le mérite d'adapter leur jeu à leur propres défaillances en sautant le milieu quand c'était nécessaire. Un bon Mido et excellent Drogba, parfaitement complémentaires, ont à eux seuls muselés des Dogues bien timides. L'OM a certes arrêté l'hémorragie en particulier grâce à Christanval et Van Buyten mais les boulevards sur les ailes de la défense olympienne sont assez inquiétants. S'ils ont été inexploités par les joueurs de Claude Puel, il ne faudra pas s'attendre à ce que nos futurs adversaires fassent l'impasse dessus.


Les marseillais en vue :
Drogba
Van Buyten
Christanval

Les marseillais aveugles :
Meite
Celestini
Hemdani

par TontonFlingueur le samedi 22 novembre 2003 à 23h26
OM 2-2 Craiova
BarOMètre de la semaine

Drogba-Mido : son actualité