BarOMètre: 15 jours d'arrêt

  •    
  •    
  • om facebook

Après Porto, j'aurais pu titrer : Perrin et le poteau laid ! en pensant à l'ultime tentative de Drogba. Après Lyon, est-ce que je titrerais : OM mange du Lyon ?

En fait, à l'heure où j'écris ces lignes je ne sais encore quelle a été l'épilogue de cette nouvelle semaine de ballon et les sentiments se mélangent, allant de la rage à l'espoir.
De la rage, car se présenter sur le terrain de Porto, pour gagner avec 5 défenseurs et un demi défensif ne peut être le fait d'une équipe conquérante.
De la rage, pour cette première mi-temps qui n'a pas vu la volonté et la hargne que nous espérions, et qui au contraire a été symbolisée par un nouveau but foireux...
De l'espoir, car la deuxième mi-temps a, enfin, ressemblée à un match de foot, avec une charnière centrale qui devrait nous apporter plus de sécurité à l'avenir, et un duo d'attaque recomposé.
De la déception, car finalement cette équipe de Porto, vainqueur de l'UEFA l'année dernière, était prenable. Les deux matches s'étant joués sur nos maladresses et un maximum de réussite pour les Portugais :
-Mido aurait dû plier le match aller, et ce sont des maladresses défensives qui nous ont coûté la victoire,
-Après un but encaissé suite à une série de maladresses défensives, Marlet n'a pu marquer le but qui aurait sans doute renversé la situation lors du match retour...
Si la Commission de discipline a été clémente avec Drogba et Christanval, leurs absences ce dimanche soir auront sûrement été préjudiciables au moment de recevoir des Gones euphoriques après leur victoire de Munich et désireux de nous laisser à 3 points....Et là survient notre dernier sentiment : la crainte !

Quel scénario retenir pour continuer ce petit tour d'horizon Olympien de début de semaine ?

-Une grosse défaite hier soir et un OM en crise, un Perrin sur la sellette avec des bruits annonçant le retour du petit des Caillols ou du Président (on ne parlera pas de Zattelli, Goethals ou Gilli !).
-Une nouvelle défaite foireuse, et c'est l'espoir que l'arrivée d'un latéral brésilien (?) et le retour de Dos Santos en janvier nous permettent de rattraper les nombreux futurs points perdus d'ici la trêve...
-Un nul et Monaco qui s'échappe : on a limité les dégâts , on ne gagne toujours pas contre les grosses équipes, mais on reste invaincu au Vélodrome (en championnat)...
-Une victoire : enfin la série sans victoire est rompue... Lyon est à 3 points ! Seule la victoire compte. Cette année on est en avance, sur les objectifs de la reconstruction, et le seul objectif annoncé est une nouvelle qualification en C1 à l'issue de la saison.
-Une victoire avec la manière : La tranquillité assurée pour cette mini trêve de 15 jours, et puis en y pensant : et si Belgrade, qui est en forme, faisait match nul à Porto ? Avec 6 points de plus, on pourrait coiffer les Portugais sur le fil, n'est ce pas ?

Allez, croisons les doigts pour la dernière option, le moral c'est 75% du résultat: une bonne équipe qui doute rentre vite dans les rangs, la réussite on la provoque et elle ne fuit pas éternellement.
Soyons présents, soyons motivés...soyons une EQUIPE !

Allez l'OM ! En sport tout est toujours possible ! On ne demande quand même pas 8-3 contre Lyon, mais... (quoique, il reste en mémoire un carton en terre lyonnaise...).


P.S. : Maintenant je sais !

Tout, et même plus, a été dit...Il ne reste plus qu'à profiter de ces 2 semaines de coupure pour faire le vide, et remettre la machine sur de bons rails afin d'arriver au mercato dans le meilleur état possible. Il n'est pas possible de changer de joueurs avant, alors faisons en sorte qu'ils puissent se rassurer et donner le meilleur d'eux même (même si cela est limité pour certains) d'ici la fin de l'année, et après quelques apports, un deuxième championnat débutera.

L'objectif fixé est toujours d'actualité, et je suis prêt à l'échanger contre une nouvelle défaite au Vél contre le PSG !

Je persiste et signe: ALLEZ L'OM ! Tous derrière !

par OMAT le vendredi 14 novembre 2003 à 22h21
OM 2-2 Craiova
Les recrues ont-elles apporté quelque chose ?

Ahmed Hassan Mido : son actualité