OM 4-1 Sporting : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

Après une première mi-temps complètement folle, les Olympiens gagnent enfin un match de C1 face à des Portugais qui ont payé cher les énormes erreurs de leur gardien.

Alors que les Marseillais enchainent en Ligue 1 en faisant leur meilleur début de saison de toute la (longue) histoire olympienne, ils doivent se reprendre en Ligue des Champions car après deux défaites en deux matches, ils sont déjà proches de la sortie. Le Sporting Portugal est quant à lui, de manière assez surprenante, en tête de la poule.
Sead Kolasinac est le seul blessé de l'effectif alors qu'Isaak Touré et Cheikh Bamba Dieng ne sont pas sur la liste des joueurs européens de l'OM. Igor Tudor conserve son habituel 3-4-3 avec Pau Lopez dans le but, la défense est composée de droite à gauche par Chancel Mbemba, Eric Bailly et Leonardo Balerdi ; Jordan Veretout et Mattéo Guendouzi (le capitaine) sont les milieux récupérateurs alors que Jonathan Clauss et Nuno Tavares évoluent dans les couloirs ; les trois joueurs offensifs sont Alexis Sanchez dans l'axe, Cengiz Under à droite et Amine Harit à gauche.
Ruben Blanco, Simon Ngapandouetnbu, Samuel Gigot, Issa Kaboré, Pape Gueye, Valentin Rongier, Gerson, Dimitri Payet et Luis Suarez sont sur le banc des remplaçants.

Dans un stade vide (dû à une sanction de l'UEFA après de multiples incidents), on voit une première période extraordinaire : le Sporting ouvre le score après moins d'une minute de jeu mais Sanchez égalise rapidement sur un but gag puis Harit donne l'avantage aux siens au quart d'heure et Balerdi marque avant la demi-heure. Le gardien portugais est expulsé mais l'OM ne creuse pas plus l'écart avant le repos.
L'OM gère après la pause et marque un dernier but par Mbemba en fin de match.

L'homme du match

Alexis Sanchez (8) : rusé pour égaliser et contrer un dégagement du gardien, il a poussé son équipe à toujours en vouloir, se battre et marquer ! Il a aussi tiré un coup-franc détourné par le mur, reçu une énorme semelle en début de seconde période (pas sanctionnée) et a été présent dans l'action du dernier but. Il aurait pu faire un doublé mais a fait un incroyable loupé devant le but vide après un super pressing en toute fin de match.

Les autres joueurs


Pau Lopez (6.5) : après un frappe sur laquelle il ne pouvait rien, il a gagné un duel quelques minutes plus tard qui a finalement été importantissime évitant le 0-2. Par la suite, il n'a plus rien eu à faire.
Chancel Mbemba (7.5) : seul défenseur a avoir commencé le match convenablement, il a ensuite fait une super montée offensive en dribblant. Plus haut quand le Sporting s'est retrouvé en infériorité numérique, il a dominé ses adversaires directs et a effectué une montée rageuse suivie d'un geste d'attaquant pour le dernier but.
Eric Bailly (4) : dans l'axe de la défense, son début de match a été cataclysmique avec une incroyable lenteur et passivité. Il s'est repris petit à petit, bénéficiant grandement de l'infériorité numérique de ses adversaires.
Samuel Gigot (non noté) : il a pris la place de l'Ivoirien et a joué un quart d'heure sans être sollicité.
Leonardo Balerdi (5.5) : sur la gauche de la défense, il a fait une piteuse défense sur l'ouverture du score où il a laissé le buteur avancer et se déplacer tranquillement. Bien présent pour le 3-1 avec une tête sur un corner où il est allé très haut, il a aussi fait une reprise de peu hors du cadre après un coup-franc avant la pause. Il a vécu une seconde période plus tranquille.
Jordan Veretout (4) : préféré à Rongier, il n'a pas été assez agressif sur l'ouverture du score. Il a pris un carton bête en fin de première période car il s'est énervé à un moment où les Portugais cherchaient à envenimer le match. Pour le reste, rien de bien transcendant.
Valentin Rongier (non noté) : il a joué une demi-heure à la place de Veretout, distribuant tranquillement le ballon. Il a aussi fait un tir contré.
Mattéo Guendouzi (7) : le capitaine du soir a évolué milieu défensif et a fait de bons replacements et récupérations. Plus haut à l'entrée de Rongier et Gueye, il a toujours essayé et poussé ses partenaires. Il a aussi botté un coup-franc lointain de manière imprécise et fini par une bonne récupération très haute suivie d'une passe pour Sanchez.
Jonathan Clauss (non noté) : auteur d'un super centre pour Harit pour le deuxième but, il est sorti à la demi-heure, visiblement blessé au mollet. Espérons que ça ne soit pas trop grave...
Issa Kaboré (5) : il a donc pris la place et le poste du numéro 7 et a joué une heure. Il n'a pas été timide mais n'est jamais parvenu à faire la différence.
Nuno Tavares (4) : le Portugais n'a pas paru très concerné par le match (si ce n'est au moment de l'échauffourée où il s'est frotté à ses compatriotes), avec beaucoup d'imprécisions et surtout pas du tout la même énergie et volonté qu'à l'habitude.
Amine Harit (7.5) : il a commencé par un tir sur le gardien après un relais avec Sanchez peu après l'ouverture du score puis une autre frappe a été détournée par le gardien. Auteur d'une tête après un déplacement intelligent pour donner l'avantage aux siens, il a ensuite tiré le corner décisif pour le troisième but. Moins percutant après la pause, il est sorti pour le dernier quart d'heure.
Gerson (non noté) : le Brésilien a remplacé le Marocain et a évolué à droite sans se mettre en évidence.
Cengiz Under (5) : deux coups-francs bien tirés, une frappe complètement loupée sur un bon centre en retrait dans une rencontre où on finalement peu vu le Turc.
Pape Gueye (non noté) : il a joué la dernière demi-heure à la place d'Under pour gérer l'avance de son équipe.

Après une première mi-temps complètement folle, les Olympiens gagnent enfin un match de C1 face à des Portugais qui ont payé cher les énormes erreurs de leur gardien.
Individuellement, les performances ont été très contrastées et ils sont plusieurs à n'avoir pas fait un bon match, le pire semblant être Eric Bailly pour des premières minutes calamiteuses. Pour le meilleur, on a vu ce que pouvait apporter Alexis Sanchez : un modèle d'envie, de combativité pendant 95 minutes tout en étant décisif !
Avant de penser au match retour à Lisbonne dans une semaine, il faudra battre Ajaccio en championnat ce week-end pour rester en haut du classement de la Ligue 1.

par Seb le jeudi 06 octobre 2022 à 06h59
OM-Ajaccio : onzième match d'affilée à guichets fermés
Vente OM : Rondeau démonte la rumeur avec l'Arabie Saoudite

Alexis Sanchez : son actualité

1 réaction à cet article
06/10/2022 à 09:36
bongo
bongo

Un petit oublie de Sanchez dans la liste des joueurs OM

Je trouve un peu dur la note de Balerdi.

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit