Angers 0-3 OM : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

C'est donc une victoire nette, obtenue rapidement qui a permis aux Olympiens de ne pas trop puiser pour continuer leur marche en avant en championnat. Les joueurs du SCO n'ont pas été assez efficace pour gêner les Marseillais.

Une partie de l'effectif olympien a pu faire une pause pendant la trêve internationale avant un incroyable sprint d'un mois et demi avant la Coupe du Monde. Il faut commencer par repartir de l'avant à Angers après un nul à domicile.
Nuno Tavares est suspendu alors que Sead Kolasinac est blessé. Igor Tudor (suspendu lui aussi et représenté en Anjou par son adjoint) aligne à nouveau un 3-4-3 avec Pau Lopez dans le but, une défense formée de Chancel Mbemba à droite, Leonardo Balerdi dans l'axe et Samuel Gigot à gauche ; Mattéo Guendouzi et Jordan Veretout sont les milieux récupérateurs alors que Jonathan Clauss à gauche et Issa Kaboré à droite évoluent dans les couloirs ; les trois joueurs offensifs sont Gerson, Dimitri Payet (le capitaine) et Luis Suarez.
Le banc de touche est occupé par Ruben Blanco, Eric Bailly, Isaak Touré, Pape Gueye, Valentin Rongier, Amine Harit, Cengiz Under, Alexis Sanchez et Cheikh Bamba Dieng. Simon Ngapandouetnbu est en tribune.

Sous la pluie, on voit beaucoup de maladresses et des Marseillais peu à leur avantage mais ils ouvrent le score sur un bon tir de Clauss. Cet avantage au repos est assez inespéré étant donné les 45 premières minutes.
L'OM double rapidement la mise au retour des vestiaires par Suarez puis Gerson donne trois buts d'avance ce qui permet aux Marseillais de gérer tranquillement la dernière demi-heure.

L'homme du match

Jonathan Clauss (8) : encore aligné à droite où il a été peu à l'aise jusqu'à présent, il a débuté par un super retour défensif avant de décocher un tir sans angle pour ouvrir le score. Après un centre raté en tout début de seconde période sur une action rapide, il a fait une récupération haute suivie d'une montée de balle et d'un centre décisif pour le 2-0. Il a aussi été le centreur décisif sur le troisième but pour une prestation décisive.

Les autres joueurs


Pau Lopez (6.5) : plusieurs arrêts faciles avant d'être sauvé par son poteau, l'Espagnol a surtout bénéficié de la maladresse des Angevins qui ont beaucoup tiré au but mais ont très peu cadré. Il a tout de même fait une bonne sortie dans les pieds pour compenser une grossière perte de balle sur une touche d'un de ses partenaires en fin de match.
Chancel Mbemba (7) : le défenseur droit a été solide et efficace. On l'a aussi vu sur une bonne ouverture à l'origine du premier but.
Leonardo Balerdi (7.5) : après une faute bête et totalement évitable et une intervention aérienne ratée, le défenseur axial a été bon avec des interventions réussies. Il est sorti blessé à 15 minutes de la fin.
Isaak Touré (non noté) : il a donc pris la place de l'Argentin et a évolué sur la gauche. Il n'a pas fait que défendre car on l'a vu monter à une reprise.
Samuel Gigot (6.5) : après un début de match poussif, comme son équipe, il a tenu son rang aussi bien quand il a joué à gauche que quand il a basculé dans l'axe après la blessure de Balerdi. Il a aussi effectué une belle montée avec un déviation de la tête puis un enchainement dans la surface à l'origine du dernier but.
Mattéo Guendouzi (6.5) : il a pris la place de Rongier comme récupérateur et a été la rampe de lancement de son équipe avec de bonnes ouvertures.
Jordan Veretout (4.5) : une perte de balle qui a donné une super occasion aux Angevins pour une prestation très timide pour le second récupérateur.
Issa Kaboré (5) : le Burkinabé a bénéficié de la suspension de Tavares pour être dans le onze de départ. On l'a beaucoup vu sur son couloir droit mais cet enthousiasme a été très nettement compensé par des maladresses offensives gaspillant énormément de bons ballons avec des centres et passes ratés ainsi que des mauvais choix.
Cengiz Under (non noté) : le Turc a remplacé Clauss et a joué une quinzaine de minutes dans un rôle de joueur de couloir droit où ne l'a vu que sur une passe ratée.
Gerson (4.5) : a priori plutôt à droite, on l'a finalement souvent vu dans l'axe. Le Brésilien a été inexistant jusqu'à un enchainement tranquille, sereine et précise pour le troisième but avec un contrôle et une frappe du gauche. Il a ensuite délivré un caviar pour Kaboré.
Amine Harit (non noté) : le Marocain a remplacé Gerson pour le dernier quart de la rencontre. Il a montré de l'envie de percuter et il s'est mis en évidence sur une super accélération et une passe pour Dieng.
Dimitri Payet (3.5) : une bonne ouverture pour Suarez, une passe ratée sur un bon ballon pour le capitaine qu'on a très peu vu.
Valentin Rongier (non noté) : le capitaine a été remplacé par le vice-capitaine qui a décoché un tir de loin de peu au-dessus.
Luis Suarez (6.5) : préféré à Sanchez à la pointe de l'attaque, il a joué dans son registre : dos au but, dans l'abnégation et la combativité. Il a fait un bon mouvement de corps et une passe pour Clauss sur l'ouverture du score puis a été maladroit avant de ne pas trembler pour doubler la mise sur une super passe de Clauss.
Cheikh Bamba Dieng (non noté) : première apparition de la saison pour le Sénégalais qui a joué 5 minutes à la place du Colombien. Il a perdu un duel face au gardien sur un bon ballon mais le fait marquant est sa présence sur le terrain.

C'est donc une victoire nette, obtenue rapidement qui a permis aux Olympiens de ne pas trop puiser pour continuer leur marche en avant en championnat. Les joueurs du SCO n'ont pas été assez efficace pour gêner les Marseillais.
Individuellement, des prestations assez contrastées pour les joueurs d'Igor Tudor avec notamment un Dimitri Payet très peu à son avantage. Logiquement, Jonathan Clauss pour son but et ses deux passes décisives est le meilleur de son équipe.
Il faudra enfin gagner en C1 mardi face à Lisbonne pour espérer continuer sur la scène européenne au-delà de la phase de poule de la Ligue des Champions.

par Seb le dimanche 02 octobre 2022 à 06h10
Bailly titulaire face au Sporting ?
F. Germain explique les tensions en interne

Jonathan Clauss : son actualité

Sois le premier à nous donner ton avis
Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit