OM 2-1 Lille : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

Les Marseillais ont donc gagné leur premier gros match en championnat de la saison après avoir été menés mais ils ont su réagir et faire une très bonne performance collective.

Quelques jours après la défaite à Londres en Ligue des Champions, les Olympiens reçoivent Lille pour repartir de l'avant et rester en haut du classement de la Ligue 1.
Cheikh Bamba Dieng n'est toujours pas dans le groupe alors que Valentin Rongier est suspendu. Igor Tudor reste fidèle à son 3-4-3 avec Pau Lopez dans le but, une défense formée de gauche à droite par Leonardo Balerdi, Samuel Gigot et Chancel Mbemba ; Pape Gueye et Mattéo Guendouzi sont les milieux défensifs alors que Jonathan Clauss et Sead Kolasinac évoluent dans les couloirs ; en attaque, on retrouve Cengiz Under plutôt à droite, Amine Harit à gauche et Alexis Sanchez dans l'axe. On voit donc que l'entraineur croate fait du turn-over et que Guendouzi est le capitaine.
Les remplaçants sont Ruben Blanco, Eric Bailly, Isaak Touré, Issa Kaboré, Nuno Tavares, Jordan Veretout, Gerson, Dimitri Payet et Luis Suarez. Simon Ngapandouetnbu et Cédric Bakambu ne sont pas sur la feuille de match, l'attaquant semblant sortir petit à petit du groupe.

Dans un stade encore plein, Lille ouvre le score vers le quart d'heure mais Sanchez égalise avant la demi-heure pour un 1-1 au repos.
Les Marseillais jouent haut, dominent et prennent logiquement l'avantage à l'heure de jeu. Ils conservent leur avantage en ne concédant que très peu d'occasions après un très bon match.

L'homme du match

Alexis Sanchez (7.5) : de retour après sa suspension en Ligue des Champions, il a été bien présent pour égaliser d'une reprise pas facile. Il n'a incroyablement pas obtenu un penalty juste après alors qu'il a été balancé devant le but. Auteur d'une belle passe pour Under en début de seconde mi-temps, d'une tête d'un rien à côté après un corner avant l'heure de jeu, il a aussi subi beaucoup de fautes et a montré une incroyable hargne pendant tout le match.

Les autres joueurs

Pau Lopez () :
Pau Lopez (5.5) : après un tir de près détourné en corner après l'ouverture du score (où il ne peut rien), il a été très peu sollicité et on l'a vu sur une bonne sortie sur un centre et un ballon de la tête sur lui en fin de match.
Chancel Mbemba (5.5) : quelques interventions pour le défenseur droit qui est sorti au repos alors qu'il aurait soufflé de toute façon dans la semaine suite à son rouge à Londres mercredi.
Eric Bailly (6) : entré pour la seconde période, il a évolué comme le plus axial des défenseurs. Si ce n'est une piteuse passe, il a été présent même s'il a fait quelques interventions bizarres avec des dégagements originaux et pas toujours les plus efficaces.
Samuel Gigot (6.5) : le défenseur le plus axial a commencé par une relance ratée. Il est passé à droite à la sortie de Mbemba, une première depuis son arrivée. Après un carton, il a été bien présent pour marquer son premier but en Blanc et en donnant la victoire aux siens avec une reprise du tibia. Il est sorti peu après visiblement touché à la cuisse.
Isaak Touré (non noté) : il a pris la place du second buteur et a donc joué 25 minutes. Sur sa première intervention, il a pris un jaune. Auteur d'un marquage très lâche sur Bayo sur un corner dans les arrêts de jeu puis un ballon au milieu mal joué qui a donné la dernière occasion aux Nordistes, il n'a pas fait une super entrée mais il devrait avoir plus de temps jeu bientôt avec les péripéties de Balerdi et Gigot.
Leonardo Balerdi (non noté) : sur la gauche de la défense, il a été pris de vitesse par Ounas deux fois et aurait pu concéder un penalty sur l'une d'elles. Il a ensuite pris carton au quart d'heure très sévère avant de sortir avant la demi-heure pour ce qui ressemble à une sanction de son entraineur.
Nuno Tavares (5.5) : il est donc rapidement entré en jeu et a débuté par une perte de balle qui a donné une belle occasion aux Lillois. Il a essayé à quelques reprises de faire la différence mais sans y parvenir.
Pape Gueye (6) : à nouveau titulaire, le milieu défensif a fait la récupération à l'origine de l'égalisation. Il a pris un carton sévère après le repos et placé un tir sur le gardien à 10 min de la fin et a fini par un dégagement raté sur un corner en fin de match.
Mattéo Guendouzi (6) : de retour comme récupérateur avec la suspension de Rongier et pour faire souffler Veretout, il avait le brassard. Il a été très actif et a évolué plus haut et à gauche à l'entrée de Veretout.
Jonathan Clauss (5) : on a peu vu le joueur du couloir droit même s'il a décoché un tir de peu au-dessus après un corner et fait un super retour dans sa surface en fin de match.
Sead Kolasinac (6) : positionné sur la gauche à la place de Tavares, il a logiquement évolué plus bas que le Portugais. C'est lui qui a fait la perte de balle au milieu de terrain à l'origine de l'ouverture du score puis il est passé sur la gauche de la défense après l'égalisation et la sortie de Balerdi. Présent pour contrer un tir super dangereux sur le coup d'envoi de la seconde mi-temps, il a délivré la tête décisive sur le second but en étant bien présent sur le coup-franc. Il est passé à droite après la blessure de Gigot pour son troisième poste dans le match et a fait ce qu'il a pu même si on a bien vu qu'il n'était pas à l'aise de ce côté.
Amine Harit (6) : titularisé pour la première fois cette saison alors qu'il vient d'arriver, il a fait une super montée de balle et une passe dans le rythme pour Under sur l'égalisation. Après un bon tir enroulé en début de seconde période renvoyé en corner par le gardien, il a cédé sa place.
Jordan Veretout (non noté) : il a pris la place du Marocain pour le dernier quart de la rencontre. On ne l'a vu que sur une super récupération haute suivie d'un tir de peu hors du cadre.
Cengiz Under (7) : auteur d'une passe décisive intelligente et rapide, il a ensuite placé un tir devant le but détourné par un défenseur sur sa ligne. En seconde mi-temps, il a fait plusieurs tirs détournés par le gardien. C'est lui qui a tiré le coup-franc du second but avant de passer dans l'axe à la sortie de Sanchez. Il a eu énormément d'activité, fait beaucoup de courses et n'a pas rechigné à venir presser et défendre. Une prestation très aboutie pour le Turc.
Gerson (non noté) : entré pour les dernières minutes à la place de l'avant-centre chilien, on ne l'a vu que sur deux coups-francs très mal joués en fin de match pour gagner du temps.

Les Marseillais ont donc gagné leur premier gros match en championnat de la saison après avoir été menés mais ils ont su réagir et faire une très bonne performance collective.
Les performances individuelles ont été solides et sérieuses. Alexis Sanchez pour son but et surtout son activité et sa motivation sans faille a été le meilleur Olympien. Difficile de désigner le moins bon Phocéen (on dirait plutôt le plus moyen), peut-être Jonathan Clauss qui a été assez discret.
Il faudra maintenant confirmer en C1 mardi contre Francfort pour essayer de faire aussi bien en Ligue des Champions qu'en Ligue 1.

par Seb le dimanche 11 septembre 2022 à 20h30
Payet sera titulaire contre Francfort, annonce Tudor
Veretout garde les pieds sur terre

Alexis Sanchez : son actualité

2 réactions à cet article
11/09/2022 à 23:21
babar
OM

C'est quand même un super progrès par rapport aux saisons précédentes: on peut lire "x est suspendu" ou "y a une douleur au mollet, on va le laisser au repos" sans se demander immédiatement si on va pas se faire démonter.
Quel boulot de la direction ! Merci Pablo. Et Alexis, bonne pioche parmi les bonnes pioches.
Il faut faire des gros points en C1 et on pourra dire qu'on est de retour.
Bien sur, la saison est longue, mais tout ce qui est pris...

12/09/2022 à 16:08
allofs
allofs

Pour ce qui est des erreurs manifestes d'arbitrage, je pense qu'il faudra recruter des pointures qui forcent le respect du fait d'un gros vécu ou qui savent prendre l'ascendant sur l'arbitre sans se prendre une biscotte (type Ibra).

Autrement, on continuera de commenter l'arbitrage, comme celui de Mr Millot hier, qui, je lui accorde le bénéfice du doute, n'était manifestement pas inspiré, parce qu'autrement, le match prenait facilement une toute autre tournure.

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit