OM 4-0 Strasbourg : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

C'est donc une fin en apothéose avec le gros coup de pouce de Lens pour des Olympiens qui ont fait une super performance de laquelle on n'oubliera rapidement qu'il est très étonnant de n'avoir pas vu les joueurs de Sampaoli pousser plus dans les dernières minutes pour passer devant Monaco sans avoir besoin des Lensois.

C'est le dernier match de cette saison 2021-22 qui a été palpitante jusqu'au bout et, alors que l'OM s'est fait chiper la place de dauphin le week-end dernier, il faut ne pas perdre face à Strasbourg (toujours dans la course pour une place européenne) pour être assuré du podium et de la Ligue des Champions mais l'objectif affiché est de battre les Alsaciens, croiser les doigts que Monaco ne gagne pas à Lens pour remonter sur la deuxième marche et éviter les tours préliminaires de la C1.
Cheikh Bamba Dieng a rejoint Leonardo Balerdi, Dimitri Payet et Konrad De La Fuente sur la liste des blessés. William Saliba est suspendu et Alvaro Gonzalez toujours hors du groupe. Jorge Sampaoli fait confiance à un 4-3-3/3-4-3 avec son capitaine Steve Mandanda dans le but, une défense formée de gauche à droite par Luan Peres, Duje Caleta-Car, Boubacar Kamara et Valentin Rongier ; Pape Gueye est le milieu récupérateur axial avec Mattéo Guendouzi et Gerson plus haut, derrière les trois attaquants Cengiz Under à gauche, Arkadiusz Milik dans l'axe et Amine Harit à droite. Comme d'habitude, Rongier monte d'un cran et devient milieu défensif quand son équipe a le ballon.
Les remplaçants sont Pau Lopez, Pol Lirola, Sead Kolasinac, Yakine Said M'Madi, Oussama Targhalline, Luis Henrique, Cédric Bakambu, Selim Ben Seghir et Aylan Benyahia-Tani. Simon Ngapandouetnbu est le 21ème homme et absent de la feuille de match.

L'OM démarre fort mais c'est à près un bon moment strasbourgeois que Gerson ouvre le score.
A 20 minutes de la fin Under double la mise et Gerson marque une troisième fois dans les dernières minutes. Les Olympiens ne poussent finalement pas beaucoup mais marquent une 4ème fois dans les arrêts de jeu et réalisent alors qu'avec un 5ème but ils passeraient devant Monaco. Mais l'incroyable vient de Lens où Monaco se fait rejoindre après 6 minutes d'arrêts de jeu et envoie l'OM directement en C1 sans avoir à marquer un but supplémentaire.
Wouah, quelle fin de match et de saison !!!

L'homme du match

Valentin Rongier (8) : l'arrière droit/milieu défensif a encore eu une énorme activité pendant toute la rencontre. Auteur d'une belle montée dans la surface adverse sur l'ouverture du score, il a mis une énorme envie en fin de match avec plusieurs montées rageuses et aussi un tir renvoyé par le gardien à l'origine du dernier but.

Les autres joueurs


Steve Mandanda (5.5) : il n'a finalement eu qu'un tir de loin à boxer mais il a surtout bénéficié de la maladresse des Strasbourgeois qui ont peu cadré malgré quelques nettes opportunités. Il a aussi raté deux relances au pied, une par mi-temps.
Luan Peres (6.5) : solide, il a fait une deux bonnes interventions en première mi-temps.
Duje Caleta-Car (5.5) : pas aligné, il a donné une super opportunité aux Alsaciens en milieu de première période puis pris un carton à la demi-heure. Pour le reste, il a tenu son rang mais sur un fil. Offensivement, il a placé une tête de peu au-dessus sur un corner à 20 minutes de la fin et fait une bonne récupération et une passe rapide et précise à l'origine du troisième but.
Boubacar Kamara (8) : sans aucun doute, le dernier match avec l'OM pour le milieu défensif positionné comme stoppeur avec la suspension de Saliba. Il a encore été impeccable tout au long de la rencontre avec présence et intelligence. Il va énormément manquer.
Pape Gueye (6) : positionné milieu défensif axial, il a commencé par une déviation d'un rien à côté après un corner puis a surtout fait un travail à la récupération et n'a jamais hésité à monter. Il a aussi pris un carton en fin de match pour enrayer un contre alsacien.
Sead Kolasinac (non noté) : entré à la place du milieu sénégalais dans les arrêts de de jeu, il n'a touché qu'une fois le ballon sur une montée.
Mattéo Guendouzi (6) : une belle frappe détournée en corner par le gardien par mi-temps pour le le milieu droit qui a surtout couru, pressé et poussé ses partenaires.
Gerson (7.5) : on l'a finalement assez peu vu dans le jeu même s'il a beaucoup couru dans ce rôle où il a occupé le côté gauche aussi bien défensif qu'offensif. Néanmoins, il a placé deux belles frappes pour ouvrir le score puis pour le troisième but.
Cengiz Under (6.5) : assez inhabituellement, il a assez souvent évolué à gauche mais a alterné à droite. Peu tranchant dans l'ensemble même si on l'a vu sur un bon retour défensif, un tir sans angle dans le petit filet à l'heure de jeu, il a surtout été précis pour doubler la mise et permettre à son équipe de se lâcher en fin de match.
Pol Lirola (non noté) : entré à la place du Turc dans les dernières minutes, il a placé un tir contré dans les arrêts de jeu après une montée volontaire.
Amine Harit (6) : à droite puis à gauche, il a débuté par un incroyable loupé devant le but où il a trouvé le poteau. Pas assez présent dans le jeu, il a tout de même fait une super frappe détournée renvoyée en corner en milieu de seconde période et surtout une belle accélération qui a amené le deuxième but.
Luis Henrique (non noté) : il a pris la place d'Harit dans les arrêts de jeu et on ne l'a vu que sur un centre contré.
Arkadiusz Milik (5.5) : de retour dans le onze de départ, il a commencé par une bonne remise pour Harit, fait quelques duels aériens et a surtout été l'auteur d'un super geste sur le deuxième but où il a laissé passer le ballon pour Under. Il a été officiellement passeur décisif sur le troisième avec une petite passe pour Gerson.
Cédric Bakambu (non noté) : il a joué quelques minutes et a été bien présent pour pousser le ballon renvoyé par le gardien dans le but vide.

C'est donc une fin en apothéose avec le gros coup de pouce de Lens pour des Olympiens qui ont fait une super performance de laquelle on n'oubliera rapidement qu'il est très étonnant de n'avoir pas vu les joueurs de Sampaoli pousser plus dans les dernières minutes pour passer devant Monaco sans avoir besoin des Lensois.
Individuellement, Boubacar Kamara et Valentin Rongier ont encore eu un volume de jeu incroyable après une saison très longue où ils ont énormément joué et donné. Il n'y a pas de " moins bon Marseillais " tellement ils ont tous été au diapason dans l'envie.
L'objectif de jouer la Ligue des Champions directement est donc atteint après une énorme saison sur les scènes continentale et nationale ! Il faudra voir si les Marseillais pourront l'année prochaine continuer à rester compétitifs en championnat tout en jouant la Ligue des Champions ce qui n'a pas été le cas lors des dernières qualifications en C1.

par Seb le lundi 23 mai 2022 à 06h46
Kamara aurait choisi... Aston Villa
Mercato : Fofana et Clauss priorités de Longoria ?

Boubacar Kamara : son actualité

Sois le premier à nous donner ton avis
Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit