Rennes 2-0 OM : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

Mis en difficulté dans les petites relances courtes et sans atout offensif significatif, les Provençaux ont aussi été battus dans l'énergie et d'envie. La défaite est donc tout à fait logique.

L'OM doit prendre 4 points lors des deux derniers matches pour être sûr de finir dauphin du PSG mais il faut affronter deux candidats aux places européennes et commencer par un déplacement périlleux à Rennes.
Finalement, après l'avalanche de blessés lors des deux rencontres précédentes, seul Cédric Bakambu n'est pas du voyage en Bretagne. Il rejoint Leonardo Balerdi, Dimitri Payet et Konrad De La Fuente (tous blessés) et Alvaro Gonzalez (écarté) qui ne rejoueront plus cette saison. Jorge Sampaoli aligne un 4-3-3/3-4-3 avec le capitaine Steve Mandanda dans le but, une défense composée de Valentin Rongier à droite, Luan Peres à gauche, Duje Caleta-Car et William Saliba dans l'axe ; Boubacar Kamara est le milieu récupérateur axial avec Mattéo Guendouzi et Pape Gueye plus haut, derrière les trois attaquants Cengiz Under à droite, Gerson à gauche et Amine Harit dans l'axe.
Le banc de touche est occupé par Pau Lopez, Pol Lirola, Sead Kolasinac, Yakine Said M'Madi, Oussama Targhalline, Luis Henrique, Selim Ben Seghir, Cheikh Bamba Dieng et Arkadiusz Milik. Simon Ngapandouetnbu est en tribune.

Rennes ouvre le score avant le quart d'heure et double la mise après la demi-heure en étant très précis offensivement. Les Marseillais ont beaucoup de mal et n'ont pas le ballon, ce qui est rare cette saison.
Les Olympiens sont impuissants en seconde période et s'inclinent logiquement.

L'homme du match

Steve Mandanda (7) : confirmé comme titulaire, il n'a rien pu faire sur les buts bretons mais a été impeccable des sorties aériennes au poing, des bonnes interventions au pied loin de son but et un fantastique arrêt à 20 min de la fin sur un tir de près plein axe.

Les autres joueurs

Valentin Rongier (5) : l'arrière droit/milieu défensif a commencé par une reprise de volée ratée sur un bon appel dans une position d'avant-centre. Par la suite, il a beaucoup couru et essayé de contenir les vifs et volontaires milieux et attaquants rennais.
Luan Peres (4) : après une belle montée et un centre en début de match, il a fait une gigantesque erreur devant sa surface qui a donné une magnifique opportunité aux Rennais. Auteur aussi d'une relance ratée, sa première période n'a pas été bonne mais il s'est repris après la pause avec quelques bons gestes défensifs.
William Saliba (4.5) : pour son probable dernier match à l'OM, le stoppeur droit a fait une piteuse relance de la tête et a surtout été en difficulté (comme ses coéquipiers) dans les relances courtes à cause de la pression des Bretons.
Duje Caleta-Car (4) : bien titulaire malgré sa blessure à Lorient, il a été aspiré très haut sur l'ouverture du score laissant un énorme espace plein axe. Le Croate a ensuite fait un bon retour pour contrer un tir de très près et pris un carton idiot après sa sortie pour un geste d'humeur totalement évitable.
Cheikh Bamba Dieng (non noté) : entré pour une demi-heure à la place de Caleta-Car, il a apporté de la profondeur au jeu de l'OM avec des appels intéressants mais il a perdu un duel face au gardien et placé un tir non cadré.
Boubacar Kamara (5) : le milieu défensif a surtout joué troisième stoppeur (puis second défenseur central à la sortie de Caleta-Car) car l'OM a subi. Il s'est démené mais s'était insuffisant pour contrer la force offensive bretonne.
Mattéo Guendouzi (4.5) : lui aussi, malgré de l'envie, n'a pas été au niveau de ses adversaires directs malgré une belle montée et un centre/tir un peu croisé ainsi qu'une belle ouverture pour Dieng.
Pape Gueye (4.5) : de la présence en début de match puis il a eu plus de mal face à la grosse envie et l'intensité rennaises. Il a mis un gros tacle et pris un carton avant de sortir.
Pol Lirola (non noté) : il a pris la place du Sénégalais pour une vingtaine de minutes et a joué ailier gauche. Il a commencé par une action où il s'est fait battre défensivement puis on ne l'a pas assez vu.
Gerson (3.5) : en position d'ailier gauche, on ne l'a quasiment pas vu et, quand il est passé milieu à la sortie de Gueye, il a été plus présent avec notamment un tir sur le gardien et une frappe contrée mais c'était trop tard.
Cengiz Under (4) : assez sollicité dans l'espace en début de match, il n'est jamais parvenu à transformer ces bons ballons en occasions. Par la suite, beaucoup de maladresse pour l'ailier droit turc.
Amine Harit (3.5) : en position d'avant-centre, on n'a pas vu le Marocain si ce n'est sur quelques ballons au milieu de terrain en début de match.

Mis en difficulté dans les petites relances courtes et sans atout offensif significatif, les Provençaux ont aussi été battus dans l'énergie et d'envie. La défaite est donc tout à fait logique.
Individuellement, seul Steve Mandanda a été à la hauteur alors que le plus discret a été Amine Harit.
Les Phocéens quittent donc la seconde place juste avant la dernière journée et il faudra faire mieux que Monaco pour espérer remonter à la deuxième place et être qualifié directement pour la phase de poule de la C1. Néanmoins, en ne perdant pas contre Strasbourg dans une semaine, les Olympiens sont sûrs d'être au moins sur le podium et donc qualifiés pour le tour préliminaire de la plus prestigieuses des Coupes d'Europe.

par Seb le lundi 16 mai 2022 à 07h03
Trophées UNFP : deux Phocéens dans l'équipe type de L1
Rongier : "On n'a pas réussi à faire ce qu'on voulait"

Steve Mandanda : son actualité

1 réaction à cet article
16/05/2022 à 12:12
Bonne Leffe 93
Bonne Leffe 93

Steve a prouvé, s'il le fallait, qu'il reste bel et bien le meilleur...

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit