PAOK 0-1 OM : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

Les Olympiens ont fait une performance de haut-vol avec une superbe sérénité malgré un début de match compliqué dans un stade avec une sacrée ambiance.

Les Marseillais viennent dans le chaudron de Salonique avec uniquement un but d'avance malgré la large domination du match aller.
Boubacar Kamara, Gerson et Cheikh Bamba Dieng sont suspendus alors qu'Arkadiusz Milik est encore indisponible, Luis Henrique pas sur la liste européenne et Alvaro Gonzalez plus dans le groupe depuis quelques semaines. Jorge Sampaoli aligne un 4-3-3 avec le capitaine Steve Mandanda comme dernier rempart, les défenseurs sont de gauche à droite Luan Peres, Duje Caleta-Car, William Saliba et Pol Lirola ; au milieu on retrouve Valentin Rongier le plus près de sa défense, Pape Gueye et Mattéo Guendouzi un cran plus haut ; le trio offensif est formé de Dimitri Payet à gauche, Amine Harit à droite et Cédric Bakambu dans l'axe.
Le banc de touche est occupé par Pau Lopez, Simon Ngapandouetnbu, Sead Kolasinac, Tom Moustier, Yakine Said M'Madi, Ugo Bertelli, Johan Pitou, Cengiz Under et Aylan Benyahia-Tani.

Le PAOK démarre fort mais Mandanda veille et empêche les Grecs de marquer. Au fil des minutes, les débats s'équilibrent et Payet ouvre le score à la demi-heure.
Après le repos, les joueurs du PAOK ont le ballon mais sont peu dangereux face à des Marseillais très sereins et appliqués qui se qualifient après une superbe prestation collective.

L'homme du match

Steve Mandanda (8.5) : bien présent en début de match avec un tir de près détourné du pied puis une tête à bout portant renvoyée sur un corner, il a facilement bloqué un tir en fin de première mi-temps avant de faire un super sauvetage avec de la réussite car un Grec a tiré sur un de ses coéquipiers. Moins sollicité après le repos, il a tout de même bien détourné un tir de loin super puis a capté un centre et renvoyé un tir dangereux en corner en fin de match.

Les autres joueurs

Pol Lirola (4.5) : arrière droit dans une défense à 4, il a été correct défensivement mais imprécis sur ses rares centres. A noter aussi une perte de balle haute à l'heure de jeu complètement évitable.
Luan Peres (6) : solide et efficace, l'arrière gauche brésilien a notamment fait une très bonne intervention en première période sur un ballon chaud.
William Saliba (6.5) : si ce n'est une intervention loupée à l'heure de jeu, le stoppeur droit a été très solide.
Duje Caleta-Car (6.5) : le Croate a aussi fait une performance de haut niveau, ne tremblant jamais.
Valentin Rongier (7.5) : positionné comme milieu défensif axial, il a fait énormément de récupérations et a été très présent. Cette prestation XXL a seulement été entachée par une énorme perte de balle plein axe à 10 minutes de la fin qui a donné une fantastique occasion aux Grecs.
Mattéo Guendouzi (6.5) : auteur d'une récupération haute sur l'ouverture du score et de la passe décisive, le milieu droit a été présent et mobile malgré une grossière perte de balle en fin de match.
Pape Gueye (6) : le Sénégalais a évolué milieu gauche, n'hésitant pas à aller de l'avant avec un tir sur le gardien en début de seconde période et bon centre à l'heure de jeu.
Dimitri Payet (6.5) : après un tir raté en début de match, il a été bien positionné (comme un avant-centre) pour ouvrir le score. Pour le reste, il a été appliqué au pressing sur son côté gauche avant de basculer avant-centre après la sortie de Bakambu puis de sortir.
Sead Kolasinac (non noté) : il a joué les dernières minutes à la place de l'unique buteur du match.
Amine Harit (5.5) : sur l'aile droite, le Marocain a été appliqué au pressing et à garder le ballon. Il est passé à gauche à l'entrée d'Under.
Cédric Bakambu (4) : très souvent hors-jeu, il a été dans l'action de l'ouverture du score avec une passe rapide pour Guendouzi. Auteur d'un tir croisé non cadré en début de seconde période, il a logiquement cédé sa place.
Cengiz Under (non noté) : entré sur la droite, on ne l'a vu que sur une frappe ratée.

Les Olympiens ont fait une performance de haut-vol avec une superbe sérénité malgré un début de match compliqué dans un stade avec une sacrée ambiance.
Les prestations individuelles ont été bonnes dans l'ensemble, avec un Steve Mandanda au top de sa forme. A l'opposé, Cédric Bakambu a été le moins en vue.
Avant de penser à la demi-finale, face à Feyenoord, il faudra aller au Parc dimanche pour limiter la casse et essayer de rester dauphin du PSG.

par Seb le vendredi 15 avril 2022 à 22h07
Di Meco : "Peut-être un coup à jouer au Parc"
PSG-OM : le CUP ne soutiendra pas Paris

Steve Mandanda : son actualité

Sois le premier à nous donner ton avis
Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit