ASSE 2 - 4 OM : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

Les Olympiens ont donc logiquement gagné même s'ils se sont fait peur après avoir concédé l'ouverture du score. Ils ont ensuite accéléré et ont pris le dessus affichant une maitrise et une assurance de leurs qualités.

Après la trêve internationale, l'OM démarre le sprint final avec deux matches par semaine au moins pendant un mois. La première de ces rencontres est un déplacement à Saint-Etienne, retardé d'un jour à cause de la neige.
Leonardo Balerdi, opéré de l'épaule, ne jouera plus cette saison alors qu'Arkadiusz Milik est revenu blessé de sélection. Luan Peres est suspendu, Konrad De La Fuente est encore écarté du groupe alors qu'Alvaro Gonzalez est en instance de rupture de contrat (alors que le club aurait bien besoin de lui en cette fin de saison chargée). Jorge Sampaoli fait confiance à un 4-3-3/5-2-3 avec Pau Lopez dans le but, une défense composée de Valentin Rongier à droite, Sead Kolasinac à gauche, William Saliba et Duje Caleta-Car dans l'axe ; Boubacar Kamara est le milieu défensif axial (ou défenseur le plus axial sans le ballon) avec Mattéo Guendouzi et Gerson plus haut alors que le capitaine Dimitri Payet est sur la gauche de l'attaque, Amine Harit à droite et Cheikh Bamba Dieng dans l'axe.
Les remplaçants sont Steve Mandanda, Pol Lirola, Oussama Targhalline, Pape Gueye, Cédric Bakambu, Cengiz Under, Luis Henrique, Aylan Benyahia-Tani et Selim Ben Seghir. Simon Ngapandouetnbu est en tribune.

Les Marseillais ont le ballon, maitrisent mais se font surprendre sur une erreur de Kolasinac et une boulette de Lopez. Juste avant le repos, Payet égalise sur penalty.
Under remplace Kolasinac dès le début de la seconde période, l'OM appuie sur l'accélérateur et marque trois fois. Les Verts réduisent l'écart en fin de match mais c'est une belle victoire pour les Olympiens.

L'homme du match

Amine Harit (7) : sur la droite de l'attaque, il a été remuant et subi beaucoup de fautes. Il aurait d'ailleurs dû obtenir un penalty en milieu de première période. Il n'a pas été très inspiré sur quelques belles opportunités mais a été très précis pour mettre au fin au suspense avec le quatrième but à la conclusion d'une belle action collective.

Les autres joueurs

Pau Lopez (3.5) : auteur d'une grosse faute de main sur l'ouverture du score (alors que le tir était sur lui, il l'a laissé passer), c'est sa première boulette sous le maillot Blanc. Il a aussi été battu sur une superbe frappe en fin de match mais pour le reste, il n'a rien eu à faire si ce n'est quelques dégagements au pied.
Valentin Rongier (6) : actif et présent sur la droite de la défense et aussi au milieu, il s'est retrouvé devant le gardien des Verts sur le deuxième but et cela a entrainé le but contre son camp. Plus haut en fin de match avec l'entrée de Lirola, il a fait une prestation aboutie.
Sead Kolasinac (4.5) : pas tranchant du tout sur l'ouverture du score, il a tout de même effectué quelques montées offensives mais aussi fait une piteuse relance et était trop facilement battu sur un but refusé aux Verts. Il est sorti à la mi-temps.
Cengiz Under (5) : entré à la place du Bosnien, il a évolué ailier droit. Assez tonique mais pas assez tranchant sur plusieurs ballons intéressants, il a tout de même effectué une super passe pour Payet.
William Saliba (6) : en plus d'une bonne intervention haute en fin de première période, il a surtout affiché de la sérénité et de la maitrise. Il a aussi placé une tête sur le gardien en début de seconde période et perdu un ballon en fin de match.
Duje Caleta-Car (6) : un bon retour en première mi-temps puis un match assez tranquillement maitrisé. Il a aussi obtenu le premier penalty sur un duel sur corner où il a été plaqué au sol.
Boubacar Kamara (6) : en première période, il a évolué dans un rôle de milieu défensif avec le ballon et stoppeur axial sans le ballon. Avec le nouveau dispositif après la pause et la maitrise du ballon, le numéro 4 a évolué plus haut. A noter qu'il a placé une reprise non cadrée sur un corner et qu'il a récupéré le brassard à la sortie de Payet.
Mattéo Guendouzi (6.5) : le milieu droit, malgré ses sélections, a été bien en jambe. Il a décoché un super tir de loin détourné en corner en fin de première période et fait deux très belles passes sur le dernier but, une au début de l'action et l'autre à la conclusion pour Harit.
Pol Lirola (non noté) : il a pris la place de Guendouzi en fin de match et a évolué sur la droite.
Gerson (6) : le milieu gauche a été assez discret en première période mais, alors qu'il a joué dans le couloir défensif après la pause et la sortie de Kolasinac, il a été bien meilleur avec un bon centre, le penalty intelligemment obtenu et quelques interventions défensives.
Dimitri Payet (6) : le capitaine a débuté par un duel perdu face au gardien en tout début de match puis été maladroit sur un coup-franc bien placé. Il a surtout transformé sereinement le penalty de l'égalisation avant la pause. Au retour des vestiaires, il a, à nouveau, perdu un face-à-face avec le portier stéphanois. Après un bon numéro dans la surface et un bon centre en retrait, il a laissé le second penalty à Dieng juste avant la sortie du Sénégalais.
Pape Gueye (non noté) : entré à la place de Payet, il a évolué milieu axial. Il a apporté de l'impact mais n'a pas très bien joué quelques ballons intéressants.
Oussama Targhalline (non noté) : il a pris la place d'Harit et, après un carton rapide, il aurait dû se faire exclure sur une autre grosse faute mais l'arbitre a été clément.
Cheikh Bamba Dieng (5) : l'avant-centre a fait des appels et surtout une bonne récupération dans la surface dans les premières minutes. Il a aussi placé une tête sur la barre à l'heure de jeu sur un corner et transformé un penalty (deux fois car il avait tiré trop vite la première fois). Il est sorti dans la foulée et ce penalty a sauvé une prestation trop moyenne.
Cédric Bakambu (non noté) : entré à la place du jeune Sénégalais, il a tiré sur le gardien et a été dans l'action du dernier but avec une passe intelligente pour Guendouzi.

Les Olympiens ont donc logiquement gagné même s'ils se sont fait peur après avoir concédé l'ouverture du score. Ils ont ensuite accéléré et ont pris le dessus affichant une maitrise et une assurance de leurs qualités.
Individuellement, Amine Harit a été un peu au-dessus de ses partenaires alors que Pau Lopez, pour sa boulette, a été le moins bon.
Il faudra continuer sur cette lancée pour rester dauphin le plus longtemps et si possible jusqu'à la fin du championnat, tout en jouant la C4.

par Seb le lundi 04 avril 2022 à 18h37
ASSE-OM : les notes des médias
Mercato : un hic dans le dossier Veretout ?

Bamba Dieng : son actualité

3 réactions à cet article
04/04/2022 à 19:30
Coracino34
OM

Il serait judicieux de faire la paix avec Alvaro Gonzalez. De le faire revenir dans le groupe jusqu'à la fin de la saison. En cas de pépin (suspension ou blessure...) pour Caleta-Car ou Saliba, on serait bien content de le trouver là! C'est un battant! Et la route est encore longue... S'il devait arriver que Caléta-Car ou Saliba soit "indisponible" et que l'on perde le match,notre apprenti alchimiste Sampaoli entendrait parler du pays! Car sa seule et unique solution de secours, c'est de faire reculer Kamara d'un cran. Et il manquerait en sentinelle...

04/04/2022 à 19:55
Bonne Leffe 93
Bonne Leffe 93

D'accord avec ton argumentaire mais ça semble mal barré...

05/04/2022 à 08:22
bouloulou
bouloulou

je crois également que c'est mal barré et que le ressentiment est tel qu'Alvaro ne fera pas de cadeau. Donc on va devoir payer son salaire au moins jusqu'à la fin de saison, ce qui ne nous laissera même pas la possibilité de faire venir Gigot en avance (encadrement de la masse salariale par la DNCG). Bref on s'est tiré une balle dans le pied.

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit