FC Bâle 1-2 OM : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

Même s'ils n'ont pas été complètement sereins pendant toute la durée de la rencontre, les Provençaux, sérieux et appliqués, se sont logiquement qualifiés face à des Suisses intrinsèquement inférieurs.

Les Marseillais auraient dû déjà quasiment être qualifiés après le match aller mais un manque de réalisme fait qu'ils n'ont qu'un but d'avance avant ce match retour.
Dimitri Payet est suspendu alors qu'Alvaro Gonzalez n'a pas été retenu et que Luis Henrique n'est pas sur la liste européenne de l'OM. Jorge Sampaoli aligne un 4-3-3 avec le capitaine Steve Mandanda dans le but, Pol Lirola est latéral droit, Luan Peres à gauche et le duo William Saliba/Duje Caleta-Car sont les défenseurs centraux ; Pape Gueye, Valentin Rongier et Mattéo Guendouzi sont les milieux de gauche à droite ; Amine Harit est l'attaquant/ailier gauche, Cengiz Under est à droite et Cédric Bakambu dans l'axe.
Pau Lopez, Simon Ngapandouetnbu, Sead Kolasinac, Leonardo Balerdi, Boubacar Kamara, Gerson, Konrad De La Fuente, Aylan Benyahia-Tani, Cheikh Bamba Dieng et Arkadiusz Milik sont sur le banc.

La première période est plutôt équilibrée avec des occasions des deux côtés. C'est l'OM qui a la meilleure occasion mais Harit ne transforme pas le penalty qu'il a obtenu.
Alors que les Marseillais maitrisent, ils concèdent l'ouverture du score mais ne paniquent pas, égalisent assez rapidement puis l'emportent à la fin du temps additionnel.

L'homme du match

Cengiz Under (7) : très actif et vif sur son aile droit, le Turc a aussi participé aux efforts défensifs. Il a fait un super une-deux avant Bakambu mais il n'a pas tiré au but après avoir percé toute la défense. Il a surtout été précis du gauche pour égaliser et mettre un énorme coup de bambou aux Bâlois.

Les autres joueurs

Steve Mandanda (7) : un corner boxé puis plusieurs bonnes frappes détournées ou captées pour le capitaine qui a pris un carton évitable pour gain de temps en fin de match.
Pol Lirola (5.5) : globalement correct défensivement (même s'il est trop loin du centreur sur l'ouverture du score), il a fait quelques montées intéressantes avec un bon centre en fin de première période et une frappe de peu au-dessus en début de seconde mi-temps.
Boubacar Kamara (non noté) : il a pris la place de l'arrière droit espagnol et a apporté de la densité au milieu de terrain.
Luan Peres (5) : l'arrière gauche a été bien présent plusieurs fois en première mi-temps mais n'a pas été assez présent sur le but suisse (au début et à la conclusion de l'action). A noter qu'il a pris un carton pour un gros tacle après deux fautes helvètes non sifflées quelques secondes avant.
William Saliba (6) : si ce n'est une relance honteuse par mi-temps et un carton idiot pour contestation, le stoppeur droit a été solide et dominateur avec par exemple un super tacle en milieu de première période sur un ballon chaud.
Duje Caleta-Car (5.5) : si ce n'est une intervention limite dans la surface avant l'heure de jeu, le Croate a fait une prestation correcte notamment une bonne intervention dans la surface à la demi-heure.
Valentin Rongier (7) : le milieu axial, passé arrière droit à la sortie de Lirola, a eu beaucoup d'activité et a encore montré qu'il était une bonne alternative à Kamara. Mais, le fait de son match est qu'il a enfin marqué un but sur une belle frappe à la toute fin du match.
Pape Gueye (6) : le milieu gauche a décoché la première bonne frappe du match difficilement détournée en corner par le gardien. Il a aussi fait une belle ouverture pour Harit puis fait de bonnes montées offensives mais souvent ponctuées par des imprécisions.
Mattéo Guendouzi (6) : de l'activité pour le milieu droit ainsi que la seconde passe décisive.
Amine Harit (5) : un tir contré après un ballon renvoyé par le gardien, un super appel et une accélération plein axe où il a obtenu un penalty mais, de manière incompréhensible, pas de carton rouge. Il a fait briller le gardien sur ce penalty et est sorti en seconde période après une rencontre où il aurait pu bien mieux faire.
Gerson (non noté) : entré comme ailier gauche à la place du joueur de Schalke, il a fait plusieurs centres dont celui de l'égalisation et le corner au départ du second but.
Leonardo Balerdi (non noté) : il est entré dans les arrêts de jeu à la place de l'ailier Turc et a eu le temps de prendre un carton jaune.
Cédric Bakambu (5) : en position d'avant-centre, il a eu plusieurs belles opportunités qu'il a correctement jouées mais pas suffisamment pour tromper le gardien qui a été vigilent.
Arkadiusz Milik (non noté) : entré pour la dernière demi-heure à la place et au poste de Bakambu, il n'a pas eu l'occasion de se mettre en évidence.

Même s'ils n'ont pas été complètement sereins pendant toute la durée de la rencontre, les Provençaux, sérieux et appliqués, se sont logiquement qualifiés face à des Suisses intrinsèquement inférieurs.
Les performances phocéennes ont été marquées par le bon match de Cengiz Under alors qu'il est plus difficile de désigner le moins bon Provençal.
Il faut maintenant se concentrer sur le choc pour la place de dauphin en championnat dimanche avec la réception de Nice avant la trêve internationale.

par Seb le samedi 19 mars 2022 à 07h16
Galtier ne craint pas une "ambiance hostile" au Vélodrome
Charbonnier l'assure, Sampaoli a perdu son groupe

Cengiz Under : son actualité

Sois le premier à nous donner ton avis
Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit