OM 1-1 Montpellier : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

Les matches au Vélodrome se suivent et se ressemblent pour des Marseillais qui ont le ballon, dominent mais n'arrivent pas à avoir beaucoup d'occasions nettes. Néanmoins, pour une fois, ils semblaient avoir fait le plus dur mais n'ont pas réussi à conserver leur avantage à cause d'une erreur défensive. Les Montpelliérains ont joué leur chance mais ont échoué de très peu malgré très peu de jeu.

C'est pour une place en quart de finale de la Coupe de France que l'OM reçoit son voisin montpelliérain, très diminué par les absences.
Pape Gueye, Gerson et Cheikh Bamba Dieng sont avec leur sélection alors que Konrad De La Fuente est toujours absent pour une raison non communiquée. Jorge Sampaoli aligne, dans un schéma tactique inhabituel, le 4-3-3, Pau Lopez dans le but, une défense formée par Pol Lirola à droite, William Saliba et Duje Caleta-Car dans l'axe et Luan Peres à gauche ; Boubacar Kamara est le milieu défensif axial avec Mattéo Guendouzi et Valentin Rongier qui sont plus proches des attaquants, Luis Henrique à gauche, Cengiz Under à droite et le capitaine Dimitri Payet dans l'axe.
Steve Mandanda, Sead Kolasinac, Alvaro Gonzalez, Leonardo Balerdi, Oussama Targhalline, Cédric Bakumbu, Amine Harit, Selim Ben Seghir et Arkadiusz Milik sont les remplaçants alors que Fabio Vanni est dans la tribune.

Comme depuis des mois au Vélodrome, l'OM a le ballon mais peu d'occasions et le 0-0 est logique au repos.
Milik et Bakambu entrent en jeu rapidement en seconde période et c'est le Polonais qui ouvre le score à quinze minutes de la fin. Montpellier, pourtant très nettement dominé, égalise peu après.
Comme il n'y a plus de prolongation, ce sont les tirs au but qui départagent les deux équipes : Lopez arrête une des frappes montpelliéraines alors que les 5 Olympiens sont très précis et c'est donc, assez logiquement, que les Marseillais se qualifient.

L'homme du match

Mattéo Guendouzi (7) : le milieu gauche a débuté par une tête non cadrée sur un corner puis il a surtout eu beaucoup d'activité dans tout l'entrejeu. Il a eu la meilleure occasion de la première période mais il a fait briller le gardien alors qu'il était devant le but. Il est à l'origine du but avec une belle montée et a été le quatrième tireur de la séance de tirs au but : il l'a transformé d'un rien car le gardien était parti du bon côté mais heureusement qu'il était bien tiré et que le portier héraultais n'a rien pu faire.

Les autres joueurs

Pau Lopez (6) : alors qu'on pensait avoir Mandanda dans le but, c'était bien le gardien espagnol qui était titulaire. Il a été peu sollicité mais a fait une sortie aérienne limite sur un corner et a été court sur l'égalisation même si c'est surtout sa défense qui est à blâmer. Il a eu la main très solide sur le deuxième tir au but pourtant tiré au sol et puissamment.
Pol Lirola (4.5) : positionné latéral droit dans une défense à 4, il a eu peu de travail défensif et a peu apporté offensivement. Il a tout de même effectué un tir contré juste avant de sortir.
Cédric Bakumbu (non noté) : il a pris la place de l'arrière droit espagnol pour plus d'une demi-heure. Après une reprise ratée suite à un corner et sa présence dans l'action du but, on a peu vu le nouvel arrivant qui a joué sur l'aile gauche.
Luan Peres (5) : latéral gauche dans une défense à 4 puis à 3, il a fait correctement son travail sans plus.
William Saliba (5.5) : stoppeur droit dans une défense à 4 puis défenseur le plus à droite quand il n'y a plus eu que 3 défenseurs, l'international espoir a dominé sa zone même s'il a été peu sollicité étant donné la domination des siens.
Duje Caleta-Car (4.5) : le Croate a lui aussi été solide et dominateur sauf sur le but héraultais où il a été battu au duel et a permis aux Montpelliérains, pourtant dominés et peu dangereux, de marquer. Cette unique erreur aurait pu coûter très cher à son équipe.
Boubacar Kamara (6.5) : le milieu défensif axial a été très actif à la récupération et au duel, essayant aussi de monter le ballon vers le but adverse. Il a aussi placé un tir contré avant la pause.
Valentin Rongier (6.5) : dans un rôle de milieu classique à droite, il a beaucoup couru et s'est déplacé assez librement sur tout le terrain. Il a tout de même perdu une balle plein axe au milieu du terrain en fin de première période qui aurait pu avoir des conséquences. Il est passé dans son rôle de défenseur droit/milieu avant l'heure de jeu à la sortie de Lirola et a placé un tir contré. Il a été le premier tireur olympien dans la séance de tirs au but et il l'a transformé au centre, très proprement.
Cengiz Under (5.5) : on l'a finalement assez peu vu dans un rôle de débordement et centre mais surtout sur des frappes. Plusieurs ont été détournées par le gardien, une autre n'a pas été cadrée alors qu'il était seul au second poteau et une autre était aussi hors du cadre en fin de rencontre. Bien lancé dans la surface par Payet, il n'a pas été assez précis pour donner la victoire aux siens avant la séance de tirs au but dont il a été le troisième tireur. Il a très bien botté son tir au but, en force et précisément.
Luis Henrique (4) : à nouveau dans le onze de départ malgré un enchainement de mauvaises performances, il a joué ailier gauche et a encore manqué de percussion et de justesse malgré quelques banderilles.
Arkadiusz Milik (non noté) : le Polonais a pris la place du jeune Brésilien pour les 30 dernières minutes et a joué avant-centre. Bien placé et précis pour ouvrir le score, il a montré une sacrée envie, venant participer au jeu et remisant. Il a aussi transformé le deuxième tir au but en force et bien placé.
Dimitri Payet (5.5) : encore en position de faux avant-centre, le capitaine, après un tir de loin contré, a obtenu un bon coup-franc à la demi-heure qu'il a tiré sur la transversale. Après une frappe au-dessus avant la pause, il a fait une belle percée de la droite vers l'axe ponctuée d'une frappe d'un rien à côté en seconde période. A noter qu'il a tiré beaucoup de corners sans la moindre variété, ne gênant pas la défense héraultaise. En fin de match, il a effectué un bel enchainement ponctué par un tir sur le gardien et a délivré un super ballon pour Under. Il a été le cinquième et dernier tireur de la séance de tirs au but : il a été très serein pour qualifier son équipe.

Les matches au Vélodrome se suivent et se ressemblent pour des Marseillais qui ont le ballon, dominent mais n'arrivent pas à avoir beaucoup d'occasions nettes. Néanmoins, pour une fois, ils semblaient avoir fait le plus dur mais n'ont pas réussi à conserver leur avantage à cause d'une erreur défensive. Les Montpelliérains ont joué leur chance mais ont échoué de très peu malgré très peu de jeu.
Individuellement, Luis Henrique a une nouvelle fois été le moins bon Phocéen alors que Mattéo Guendouzi a paru le plus à son avantage.
Avant de recevoir Angers le week-end prochain, il faudra aller à Lyon dès mardi pour rejouer le fameux match interrompu il y a quelques mois.

par Seb le dimanche 30 janvier 2022 à 20h03
Desio : "Oui, on ne marque pas assez de buts"
Mercato : l'OM devancé par Galatasaray pour Pulgar ?

Mattéo Guendouzi : son actualité

Sois le premier à nous donner ton avis
Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit