OM 0-0 Galatasaray : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

Les Olympiens sont tombés face à un Galatasaray solide et bien organisé mais ont manqué de justesse offensive pour l'emporter.

Quatre jours après la première défaite de la saison, les Olympiens reçoivent Galatasaray pour repartir de l'avant, gagner et rester dans la course dans cette poule de C3 après le nul frustrant à Moscou il y a deux semaines.
Jorge Sampaoli a un groupe au complet sans suspendu ni blessé, Milik étant enfin apte ! Il aligne un 3-4-3 (ou 3-3-4 selon comme on interprète la disposition) avec un peu de rotation : Pau Lopez conserve sa place dans le but, la défense est composée de gauche à droite par Luan Peres, Alvaro Gonzalez et William Saliba ; les trois milieux sont Pol Lirola à droite, Pape Gueye dans l'axe, Mattéo Guendouzi à gauche, Amine Harit est un cran plus haut en meneur de jeu derrière les trois attaquants Cengiz Under à droite, Dimitri Payet (le capitaine) dans l'axe (mais très libre de ses mouvements) et Cheikh Bamba Dieng à gauche.
Les remplaçants sont Steve Mandanda, Simon Ngapandouetnbu, Jordan Amavi, Duje Caleta-Car, Leonardo Balerdi, Boubacar Kamara, Valentin Rongier, Gerson, Luis Henrique, Konrad De La Fuente et Arkadiusz Milik.

La rencontre est plutôt équilibrée en première mi-temps et le match est arrêté pendant 10 minutes avant la pause à cause d'incidents dans les tribunes. On se demande comment les Turcs ont pu faire entrer autant de pétards et fumigènes dans leur parcage !
Après la pause, les minutes passent, l'OM pousse avec les entrées de Milik et de la Fuente mais ne parvient pas à faire la différence.

L'homme du match

Cengiz Under (6) : un bon coup-franc, un super centre/tir enroulé détourné par le gardien en corner, un bon débordement et un centre en retrait, un bon centre pour Dieng, un tir puissant contré sur sa ligne par un défenseur et un tir de loin loupé pour un bon match pour le Turc même s'il n'est pas parvenu à faire pencher le match du côté de son équipe.

Les autres joueurs

Pau Lopez (5.5) : pas inquiété en première période jusqu'à un tir de près qu'il a bien renvoyé sur la dernière action des 45 premières minutes, il n'a touché que quelques ballons au pied après le repos.
William Saliba (5) : après une perte de balle et une tête ratée sur un corner défensif, il a fait une prestation convenable. Offensivement, il a placé une belle tête sur la barre sur un corner et s'est surtout bêtement énervé en fin de match ce qui a fait perdre du temps inutilement (il a aussi pris un carton évitable).
Alvaro Gonzalez (5.5) : préféré à Balerdi dans l'axe, il a fait un match solide alors que les Turcs n'ont pas trop été dangereux.
Luan Peres (5.5) : lui aussi a été sérieux sur la gauche de la défense, dominant sa zone.
Pape Gueye (5.5) : le milieu axial, après quelques imprécisions, a beaucoup couru pour récupérer et essayé de porter le ballon vers l'avant.
Pol Lirola (4.5) : milieu droit avec le ballon, arrière droit sans le ballon, on l'a trop peu vu si ce n'est sur un bon relais avec Harit.
Mattéo Guendouzi (6) : positionné comme milieu gauche, il a été à l'origine de beaucoup de mouvements offensifs en récupérant et portant le ballon. Il a aussi obtenu un penalty dans le coin de la surface inexplicablement infirmé par la VAR.
Amine Harit (4) : en position de meneur de jeu, il n'a fait qu'un mouvement intéressant avec une super percée plein axe mais il a été contré dans la surface. Passé ailier gauche après le repos, il a cédé sa place sans se mettre en avant.
Konrad de la Fuente (non noté) : entré pour les 10 dernières minutes à la place et au poste du Marocain, il a été volontaire mais trop fin physiquement face aux solides défenseurs.
Dimitri Payet (4.5) : le capitaine a évolué dans l'axe plus haut qu'Harit mais, malgré de la bonne volonté et l'envie d'aller de l'avant, il n'est jamais parvenu à faire la différence.
Cheikh Bamba Dieng (4) : on ne l'a quasiment pas vu en première période dans un rôle d'ailier gauche. Passé dans l'axe après le repos, il a fait un tir sur le gardien et a surtout été un chouia court sur un centre de Under.
Arkadiusz Milik (non noté) : entré pour la dernière demi-heure à la place du jeune Sénégalais après plusieurs mois d'absence, il a paru en jambe avec une bonne déviation, une reprise au-dessus et une belle transversale mais cela n'a pas été suffisant pour faire la différence.

Les Olympiens sont tombés face à un Galatasaray solide et bien organisé mais ont manqué de justesse offensive pour l'emporter.
Les prestations individuelles ont été convenables mais il a manqué le petit plus pour faire la différence. Le meilleur est à choisir entre Mattéo Guendouzi et Cengiz Under alors qu'Amine Harit a été trop discret.
Il va falloir faire de bons résultats face à la Lazio pour ne pas dire adieu à cette compétition mais avant cela il faudra repartir de l'avant en championnat et ça sera chez le champion en titre, Lille, dès dimanche.

par Seb le vendredi 01 octobre 2021 à 18h00
Diagne donne rendez-vous aux Marseillais à Istanbul
Sampaoli estime que le match aurait dû être arrêté

Cengiz Under : son actualité

Sois le premier à nous donner ton avis
Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit