OM 3-1 ASSE : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

Après une rencontre spectaculaire, avec beaucoup d'offensives et une équipe olympienne séduisante, les Marseillais l'emportent logiquement et auraient dû faire un écart plus important avec un peu plus de justesse. Les Verts ont fait ce qu'ils ont pu mais l'écart était trop grand avec une telle équipe phocéenne.

Alors que la pression et l'effervescence ne sont toujours pas complètement redescendues après la mémorable fin de match à Nice (et qu'on va encore entendre parler de ce match pendant quelques semaines), les Olympiens reçoivent les Verts et doivent gagner pour rester dans le wagon de tête.
Leonardo Balerdi est toujours suspendu alors qu'Arkadiusz Milik pas encore apte. Duje Caleta-Car, qui vient d'être papa et qui devrait quitter l'OM dans quelques heures, avant la clôture du Mercato, n'a pas été retenu par Jorge Sampaoli. L'entraineur marseillais fait démarrer un 3-4-3 avec une surprise : le capitaine Steve Mandanda est bien dans le but, la défense est composée de Luan Peres à gauche, Alvaro Gonzalez dans l'axe et William Saliba à droite ; Boubacar Kamara est le milieu récupérateur axial alors que Valentin Rongier, la surprise du onze de départ, a le rôle de milieu défensif droit/arrière droit selon les moments ; Gerson et Mattéo Guendouzi sont un cran plus haut alors que les trois attaquants sont Cengiz Under à droite, Konrad De La Fuente à gauche et Dimitri Payet dans l'axe.
Pau Lopez, Jordan Amavi, Pol Lirola, Pape Gueye, Oussama Targhalline, Paolo Sciortino, Luis Henrique, Salim Ben Seghir et Cheikh Bamba Dieng sont les 9 remplaçants.

L'OM démarre fort et ouvre logiquement le score en milieu de première période mais, alors qu'ils sont nettement dominés, les Verts égalisent à la demi-heure ce qui coupe les jambes des Marseillais.
Gerson donne rapide l'avantage aux siens en début de seconde période puis, après une bonne période stéphanoise, Under plie le match d'une très belle et précise frappe.

L'homme du match

Mattéo Guendouzi (7.5) : très présent dans le milieu de terrain, avec beaucoup de courses, de récupérations et de coups-francs obtenus, il a de plus été précis pour ouvrir le score sur un tir de près puis, peu après, sa frappe de loin a terminé sur l'extérieur du poteau. Il a plutôt penché à gauche dans cette rencontre où son activité aussi bien défensive qu'offensive a été importante et décisive. A noter qu'il aurait dû concéder un penalty pour une main devant son but sur la dernière action mais que la VAR n'a étonnamment rien dit...

Les autres joueurs

Steve Mandanda (7.5) : bien titulaire malgré la présence de Lopez dans le groupe, il a commencé par un bel arrêt sur un tir de près sur le coup d'envoi. Il a ensuite bloqué un tir enroulé, gagné un duel sur un tir puissant à bout portant à l'heure de jeu et eu un super arrêt à la fin des arrêts de jeu. Il a été impuissant sur le but mais a fait très grand match.
William Saliba (6.5) : après une reprise ratée du gauche sur un corner alors qu'il était bien placé, il a été propre et précis dans ses interventions et fait de nombreuses relances risquées mais réussies.
Alvaro Gonzalez (6) : un match solide pour le plus axial des défenseurs qui a eu des crampes en fin de match.
Luan Peres (5) : une grossière perte de balle sur le coup d'envoi qui a donné une belle opportunité aux Verts puis une passe ratée. Il a ensuite été meilleur avec notamment une belle montée de balle et une passe pour de la Fuente.
Valentin Rongier (6.5) : préféré à Gueye mais en position de milieu défensif/arrière droit, il a eu le rôle de Kamara depuis le début de saison. Il s'est beaucoup retrouvé devant le but stéphanois en première période mais a été maladroit ou gêné par les défenseurs. Battu de la tête sur le corner de l'égalisation, il a fait la passe décisive sur le deuxième but. Il est sorti après une prestation aboutie montrant qu'on peut compter sur lui dans la rotation et, avec tous les matches qui arrivent, il aura sans aucun doute l'occasion de jouer assez souvent.
Pape Gueye (non noté) : difficile à dire s'il a été sanctionné après le but niçois de la semaine passée ou si son absence au coup d'envoi est due à la rotation des milieux, mais il n'est entré que pour le dernier quart d'heure où il a pris un carton très sévère.
Boubacar Kamara (5.5) : repositionné comme milieu défensif axial, il a été battu par Khazri sur une percée de l'attaquant stéphanois. On l'a aussi vu décocher un tir de loin un peu au-dessus avant l'heure de jeu avant de repasser dans son rôle de milieu/arrière droit pour la dernière demi-heure.
Gerson (6) : plutôt dans l'axe derrière Payet puis plus à gauche en seconde période, on l'a encore peu vu si ce n'est sur une super passe pour Rongier et surtout sur le deuxième but où il a été calme et précis pour redonner l'avantage aux siens. A noter qu'il s'est arrêté deux fois de jouer sur une perte de balle pensant obtenir un coup-franc.
Pol Lirola (non noté) : entré pour les dernières minutes à la place du deuxième buteur, il n'a pas eu le temps de se mettre en avant.
Cengiz Under (7) : auteur d'un bon centre précis et rapide sur le premier but et d'une très belle frappe précise pour le dernier but, le Turc a aussi fait un super centre pour Henrique et a été trop individualiste sur un bon ballon dans la surface. Une rencontre réussie et décisive pour l'ailier droit.
Konrad de la Fuente (4.5) : de retour dans le onze de départ après la performance plus que médiocre d'Henrique à Nice, il n'est pas parvenu à faire la différence sur son aile mais a été passeur décisif sur le premier but. Il est sorti avant l'heure de jeu après une prestation très discrète.
Luis Henrique (non noté) : un peu plus d'une demi-heure de présence sur l'aile gauche avec une frappe loupée après un contre rapide et un super centre d'Under, un duel piteusement perdu face à Green alors qu'il aurait dû centrer. Une entrée vraiment ratée pour le jeune Brésilien qui n'a encore pas marqué des points.
Dimitri Payet (7) : encore positionné comme avant-centre très libre de ses mouvements, il a été très actif et le patron du jeu offensif étant présent, entre autre, sur les trois buts. Il a ainsi fait une belle passe au départ de l'action de l'ouverture du score, était au duel dans la surface sur le deuxième et fait le pressing à l'origine du dernier. Il aussi décoché une frappe détournée par le gardien des Verts en fin de match et délivré une super passe pour Henrique.

Après une rencontre spectaculaire, avec beaucoup d'offensives et une équipe olympienne séduisante, les Marseillais l'emportent logiquement et auraient dû faire un écart plus important avec un peu plus de justesse. Les Verts ont fait ce qu'ils ont pu mais l'écart était trop grand avec une telle équipe phocéenne.
Individuellement, Luan Peres et Konrad de la Fuente ont été les moins à leur avantage alors qu'il est plus difficile de désigner le meilleur entre Steve Mandanda, Mattéo Guendouzi voire Dimitri Payet ou Cengiz Under.
Il va maintenant y avoir la trêve internationale où de nombreux joueurs vont partir avec leur sélection mais il faudra continuer de travailler (les Marseillais ont par exemple étaient en difficulté sur tous les coups de pieds arrêtés défensifs) et essayer de récupérer car ce système de jeu consomme beaucoup de force et, avec l'automne très chargée qui arrive, il faudra tenir la distance à un tel rythme, ce qui semble compliqué.

par Seb le lundi 30 août 2021 à 07h35
Moukoudi : "Techniquement, on a fait face à une équipe qui était supérieure"
Beye : "Guendouzi fait du bien à cette équipe"

Mattéo Guendouzi : son actualité

Sois le premier à nous donner ton avis
Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit