Strasbourg 4-1 OM: le racing nous la met au carré

  •    
  •    
  • om facebook

La venue probable de Fabien Barthez a totalement éclipsé le match de ce soir. Strasbourg, libéré de Mc Cormack, s'est retrouvé sous la houlette de Kombouare, ex-nantais et adepte du jeu offensif à ses heures. Auteur d'un recrutement intelligent, Kombouare a permis d'asseoir Strasbourg dans la première partie du championnat.

Perrin, plus préoccupé par les interviews nauséabondes de Runje, a-t'il eu le temps de préparer ce match sereinement , d'autant que Vachousek et Mido sont suspendus ?

La Meinau, est pleine comme un oeuf malgré la retransmission de Canal+ (encore une). Qui a dit que l'OM n'était pas le plus grand club français ?



Le match :

Merci Strasbourg. Les joueurs alsaciens attaquent à tout va.

Le ballon circule bien des deux cotés. L'équipe marseillais est bien plus équilibrée qu'à l'accoutumée. Le Pen et Martins posent beaucoup de problèmes aux marseillais. Leurs



1-0: coup de pied arrêté et but de Martins de la tête (sic)



Marseille joue trop bas. Le racing presse l'OM comme l'avait fait Nice et comme le feront les suivants. Malgré une circulation de balle intéressante, les olympiens n'arrivent pas à se créer d'occasions. Les strasbourgeois font très peu de déchets avec notamment un milieu de terrain récupérateur très physique.



1-1: superbe ouverture de Johansen, très bon depuis le début du match, fait une ouverture millimétrée de 20 mètres pour l'intérieur du pied de Marlet qui passe sous Dutruel



Peu de fautes techniques de part et d'autres ...



2-1: Runje relache le ballon sur un tir de Ljuboja que Niang ne manque pas. Merci Runje



Le public Alsacien chante " et ils sont où les marseillais ". Le racing presse toujours ... Le racing est en surchauffe mais le racing tient ...



3-1: Superbe coup-franc de Ljuboja. Runje est un grand gardien, ai-je déjà entendu ...

Le croate demandait 4 joueurs alors que 5 s'y sont mis. Qui avait dit que Runje était un leader ?



La 2ème mi-temps reprend sur les mêmes bases. Ljuboja et Niang se baladent. Marseille est aux fraises. La vivacité des deux alsaciens met le feu dans la défense phocéenne d'autant que le milieu s'avère incapable de donner des ballons potables à nos deux attaquants (99% de centres pourris).

La défaite se profile ...

Tactiquement, l'accumulation de centre en bois apparaît aussi ennuyeux qu'improductif. Aucun phocéen ne tente la provocation, ce fameux 1 contre 1 qui fait souvent basculer les matches. Ils se contentent de jouer à la pa-passe et de multiplier des centres imprécis de 25 mètres.



69ème minute : Penalty indiscutable sur une Ronaldo de Ljuboja devant un Meite totalement à la dérive. Bassila pousse Perez. S'en suit une embrouille qui sent bon la défaite consommée. Bassila prend un rouge et Runje anticipe le tir du yougoslave.



Strasbourg défend plutôt bien. Marseille attaque ... plutôt mal.



4-1: Ehret fait un petit pont sur Runje et avec de la réussite achève la soirée





Conclusion :

Victoire méritée des Strasbourgeois dont l'engagement, l'organisation et la spontanéité ont fait fléchir la future ex-meilleure défense du championnat. L'OM manque toujours cruellement d'un vrai meneur de jeu et d'un taulier (d'un goal aussi mais c'est en bonne voie).





Le TOP :

- Ljuboja

- Niang

- Le Pen



Le FLOP :

- le jardinier alsacien

- le public alsacien qui a brillé par l'originalité de ses chants

- tous les marseillais



Buts: Martins (20eme), Niang (37eme), Ljuboja (45eme) et Ehret pour Strasbourg - Marlet (33eme) pour Marseille



Avertissements: Skacel (36eme), Van Buyten (54eme), Méïté (64eme) et Johansen (74eme) pour Marseille



Expulsion: Bassila (72eme) pour Strasbourg



Strasbourg:

Dutruel, Dorsin, Kanté, Fahmi, Deroff, Bassila, Lacour, Le Pen (Devaux, 86eme), Martins (cap) (Kobylik, 75eme), Ljuboja, Niang (Ehret, 81eme)

N'ont pas participé: V.Fernandez (g), Camadini

Entraîneur : A.Kombouaré



Marseille:

Runje, Ecker, Van Buyten, Méïté, S.Pérez, Meriem, Celestini (cap), Johansen (Sychev, 77eme), Skacel (Hemdani, 46eme), Marlet, Drogba

N'ont pas participé: Gavanon (g), N'Diaye

par TontonFlingueur le vendredi 17 octobre 2003 à 23h41
OM 2-2 Craiova
Strasbourg-OM : la tactique et les joueurs

Vedran Runje : son actualité