Reims 1-3 OM : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

Les hommes de Sampaoli signent une belle victoire avec encore trois buts marqués et, c'est assez exceptionnel pour le signaler, pas de carton ! Le match a tourné en leur faveur en milieu de seconde période où les Rémois, appliqués mais pas assez tranchants, ont trouvé le poteau (sur leur seule action dangereuse dans le jeu) et, peu après, se sont retrouvés à 10.

Encore 5 matches avant la fin de cet exercice pour que Jorge Sampaoli teste son effectif afin de préparer au mieux la saison prochaine. C'est à Reims, en milieu de tableau, que se déplacent les Olympiens.
Hiroki Sakai, Christopher Rocchia et Jordan Amavi sont blessés alors que Duje Caleta-Car purge son dernier match de suspension. L'entraineur argentin aligne un 3-5-2 avec le capitaine Steve Mandanda dans le but, de gauche à droite en défense il y a Lucas Perrin, Alvaro Gonzalez et Leonardo Balerdi ; Boubacar Kamara est le milieu le plus défensif avec Pape Gueye et Florian Thauvin un peu plus haut ; Pol Lirola et Yuto Nagatomo évoluent dans les couloirs alors que Dimitri Payet et Arkadiusz Milik sont les deux attaquants.
Le banc de touche est occupé par Yohann Pelé, Saif-Eddine Khaoui, Valentin Rongier, Mickael Cuisance, Olivier Ntcham, Valère Germain, Luis Henrique, Dario Benedetto et Cheikh Bamba Dieng. Simon Ngapandouetnbu et Aaron Kamardin sont finalement en tribune.

Reims a le ballon mais il ne se passe rien d'intéressant jusqu'à l'ouverture du score Rémoise peu avant la pause. Comme à Montpellier, les Marseillais marquent deux fois juste avant le repos et virent en tête aux vestiaires.
La rencontre est pliée à l'exclusion d'un Rémois car le match est alors à sens unique et Payet donne plus d'ampleur au score.

L'homme du match

Dimitri Payet (8) : après une grosse semelle reçue à la demi-heure, il a placé un plat du pied précis pour égaliser quelques instants après l'ouverture du score champenoise. Dans la foulée, il a fait un centre très précis pour le but de Milik. En vue dans le jeu et même parfois à la récupération, le numéro 10 était très en jambe et a encore été précis, sur un nouveau centre en retrait, pour le troisième but de son équipe. Une prestation aboutie et décisive comme on ne l'avait pas vu faire depuis bien longtemps !

Les autres joueurs

Steve Mandanda (5.5) : très peu sollicité, si ce n'est sur des relances au pied (toutes courtes), il ne pouvait rien sur le but de Reims et a fait une sortie dans les pieds de Perrin et Dia où il a été sauvé par son poteau mais s'est blessé au genou (il a pu se relever et finir le match) et a blessé son défenseur.
Lucas Perrin (4) : encore titulaire malgré sa sortie à la pause le week-end dernier, il a évolué à gauche et a fait quelques bonne interventions mais a été très largement pris de vitesse par Dia et il s'est blessé au genou en revenant tacler sur la fin de l'action. Il a donc dû céder sa place.
Luis Henrique (non noté) : entré pour les 15 dernières minutes, il a joué dans le couloir gauche sans avoir réellement d'opportunité de faire la différence.
Alvaro Gonzalez (5.5) : le plus axial des 3 défenseurs a fait un match correct n'étant pas mis en danger par les attaquants adverses.
Leonardo Balerdi (5.5) : à droite de la défense, l'Argentin a été sobre et efficace si ce n'est sur une passe en retrait ratée pour Mandanda.
Boubacar Kamara (non noté) : des passes imprécises notamment une en retrait pour Mandanda, une perte de balle plein axe avant de sortir, touché dans le dos, juste avant le repos.
Valentin Rongier (7) : il est donc revenu plus tôt que prévu, avant la pause, avec la blessure du numéro 4. Il a évolué un peu plus haut que Kamara et a été assez actif et présent jusqu'à la fin du match alors qu'on aurait pu croire qu'avec son retour de blessure, il allait peiner après plus d'une mi-temps passée sur le terrain. Il a subi un gros tacle sur une montée de balle (qui a valu un second jaune à Faes à 20 minutes de la fin), fait quelques bonnes récupérations et a été l'auteur d'une passe décisive intelligente avec un centre en retrait après une percée dans la surface.
Pol Lirola (7.5) : toujours dans son rôle de piston dans le couloir droit, il a permis à l'OM de revenir et prendre l'avantage rapidement après le but rémois. En effet, il a effectué un bon débordement et un centre en retrait impeccable pour l'égalisation de Payet puis il a récupéré le ballon et fait une belle passe dans l'action du deuxième but. Après la pause, idéalement positionné dans la surface, il a trop tardé et a finalement frappé et s'est fait contrer.
Yuto Nagatomo (5.5) : dans le couloir gauche, dans un rôle qui ne convient pas à son jeu, il a été sobre et s'est contenté d'essayer de prendre le couloir et surtout de défendre convenablement. Passé stoppeur gauche à la blessure de Perrin, il a fini sa rencontre par un piteux tir de loin.
Pape Gueye (5.5) : milieu gauche puis milieu défensif axial à la sortie de Kamara, il a fait un match correct avec des duels et du pressing.
Florian Thauvin (5.5) : après un tir de loin raté, il a été l'auteur d'un lamentable marquage sur le corner de l'ouverture du score où il a laissé son adversaire direct prendre de la vitesse et allé vers le ballon et le but sans réellement le gêner. Heureusement, il a été meilleur dans son registre habituel sur le côté droit avec une belle passe au départ du premier but olympien et aussi présent dans l'action du dernier but avec une passe pour Rongier. Il a aussi fait un bon centre pour Payet en fin de match. A noter qu'après l'entrée de Rongier, il a joué plus haut, comme un véritable ailier.
Arkadiusz Milik (6.5) : bien présent devant le but pour marquer le deuxième but des siens dans les arrêts de jeu, il a perdu un duel plein axe face au gardien à l'heure de jeu et a été signalé hors-jeu d'un rien alors qu'il avait marqué de la tête sur un ballon qui trainait devant la ligne de but.

Les hommes de Sampaoli signent une belle victoire avec encore trois buts marqués et, c'est assez exceptionnel pour le signaler, pas de carton ! Le match a tourné en leur faveur en milieu de seconde période où les Rémois, appliqués mais pas assez tranchants, ont trouvé le poteau (sur leur seule action dangereuse dans le jeu) et, peu après, se sont retrouvés à 10.
Les prestations individuelles ont été moyennes ou bonnes dans l'ensemble et seul Lucas Perrin a été en difficulté. Dimitri Payet, pour son doublé et sa passe décisive, est le meilleur Marseillais.
Il reste encore 4 matches (le prochain contre Strasbourg le week-end prochain) pour continuer à progresser et préparer au mieux 2021-22.

par Seb le dimanche 25 avril 2021 à 05h35
Germain annonce la couleur pour son avenir
MacHardy : "Il est impossible de sortir une patte Sampaoli"

Dimitri Payet : son actualité

Sois le premier à nous donner ton avis
Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit