OM 3-2 Lorient : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

Les Marseillais ont encore arraché une victoire au Vélodrome dans les derniers instants après un match où Sampaoli a fait des essais de joueurs à des postes inhabituels mais cela n'a guère été concluant. On a encore vu d'importantes faiblesses défensives et un peu de jeu mais par intermittence.

Encore quelques matches pour finir cette pénible saison et préparer au mieux la prochaine. C'est Lorient qui vient au Vélodrome pour continuer sa lutte pour le maintien.
Duje Caleta-Car et Alvaro Gonzalez sont à nouveau suspendus alors que Yohann Pelé, Jordan Amavi et Valentin Rongier sont toujours blessés. Malgré ces absences, Jorge Sampaoli ne modifie pas son système et l'OM démarre en 3-5-2 avec le capitaine Steve Mandanda comme dernier rempart, les trois défenseurs sont de droite à gauche Lucas Perrin, Lucas Balerdi et Hiroki Sakai ; Boubacar Kamara est le milieu le plus près de la défense avec Pape Gueye et Mickael Cuisance plus haut ; Pol Lirola et Florian Thauvin sont sur les côtés alors que les deux attaquants sont Dimitri Payet et Arkadiusz Milik.
Yohann Pelé (pourtant initialement pas dans le groupe), Yuto Nagatomo, Ugo Bertelli, Saif-Eddine Khaoui, Olivier Ntcham, Valère Germain, Luis Henrique, Dario Benedetto et Cheikh Bamba Dieng occupent le banc des remplaçants. Fabio Vanni et Simon Ngapandouetnbu ne sont pas sur la feuille de match.

L'OM a le ballon en première période mais Lorient ouvre le score sur une montée de balle rapide.
Les Olympiens renversent le match dès le retour des vestiaires par Payet puis Lirola mais ils ne font pas le break et se font rejoindre à 20 minutes de la fin. Lirola marque encore dans les arrêts de jeu pour arracher la victoire.

L'homme du match

Pol Lirola (7.5) : on l'a beaucoup moins vu que lors de ses dernières sorties mais, positionné comme attaquant en pleine surface, il a sereinement marqué du plat du pied pour doubler la mise. Après un piteux centre sur une super opportunité, il a inscrit le but de la victoire dans les arrêts de jeu sur un tir croisé précis ! Bref, deux actions décisives (et deux buts) pour l'Espagnol malgré une présence dans le jeu moins importante qu'à l'accoutumée.

Les autres joueurs

Steve Mandanda (6) : très peu sollicité, il a fait une belle horizontale pour renvoyer un tir de loin en milieu de seconde période puis une claquette sur un bon tir. Il ne peut rien sur les deux buts où ses défenseurs l'ont peu aidé.
Hiroki Sakai (4) : positionné stoppeur gauche, il a commencé par une bonne intervention puis fait un mauvais alignement sur l'ouverture du score et a été pris sur le second but. Bref, malgré une prestation correcte, il a été en difficulté sur les deux buts lorientais.
Leonardo Balerdi (4.5) : après une relance de la tête ratée et une tête loupée alors qu'il était seul devant le but sur un super coup-franc au quart d'heure, il a été éliminé trop haut et trop facilement sur l'ouverture du score. L'Argentin a fait quelques bonnes interventions mais a aussi été l'auteur d'imprécisions comme un coup-franc dangereux idiotement concédé et un corner qu'il aurait dû éviter à la fin des arrêts de jeu.
Lucas Perrin (5) : il a donc profité des suspensions de Caleta-Car et Alvaro pour être titulaire au poste de stoppeur droit. Assez sobre, il a fait un bon tacle haut suivi d'un tir contré et a cédé sa place au repos.
Luis Henrique (5) : entré pour la seconde période sur l'aile gauche, il a apporté de la percussion et du mouvement offensif surtout pendant ses premières minutes sur le terrain. Néanmoins, il n'a pas été décisif.
Boubacar Kamara (5.5) : milieu défensif puis milieu droit en fin de première période, il a basculé stoppeur droit en seconde période. Il a fait une longue ouverture précise sur le but de Payet.
Pape Gueye (5) : après une grosse semelle reçue en tout début de match, il a été plus en vue au poste de milieu défensif que quand il était à droite (pendant la plus grande partie de la première mi-temps).
Mickael Cuisance (3.5) : titularisé sur la droite du milieu de terrain, on a vu qu'il n'était pas à l'aise du tout de ce côté car il utilise son pied gauche tout le temps, repique dans l'axe et ralentit le jeu de son équipe. Il a donc fait beaucoup d'imprécisions techniques avant de basculer à gauche avant le repos. Pas plus percutant à gauche, il est sorti à 15 minutes de la fin après une prestation très décevante.
Saif-Eddine Khaoui (non noté) : il a donc pris la place et le poste du joueur du Bayern pour une vingtaine de minutes et s'est uniquement illustré sur une piteuse passe.
Florian Thauvin (5.5) : positionné dans le couloir gauche avec un rôle offensif et défensif, il a été peu à l'aise si ce n'est sur un super coup-franc. Son repositionnement à droite en seconde mi-temps a changé la physionomie du match avec une passe décisive pour l'égalisation Lirola, une super talonnade pour Payet. Il a aussi complètement raté une passe à l'origine du second but lorientais.
Dimitri Payet (5.5) : peu à son avantage en première période avec des coups de pied arrêtés imprécis, il a remis son équipe dans le match avec une superbe reprise de volée pour égaliser. Il a ensuite été trop gourmand sur un super relais avec Thauvin à l'heure de jeu alors qu'il aurait dû marquer le troisième but.
Yuto Nagatomo (non noté) : il a pris la place du numéro 10 à la fin des arrêts de jeu juste après le dernier but du match.
Arkadiusz Milik (5.5) : malgré beaucoup d'appels dans le dos de la défense, il a été peu servi. Le Polonais a néanmoins placé une tête non cadrée, un tir sur le gardien en début de seconde période et surtout fait une remise de la tête précise et décisive pour Payet sur l'égalisation. Il a aussi décoché un tir contré à l'heure de jeu.

Les Marseillais ont encore arraché une victoire au Vélodrome dans les derniers instants après un match où Sampaoli a fait des essais de joueurs à des postes inhabituels mais cela n'a guère été concluant. On a encore vu d'importantes faiblesses défensives et un peu de jeu mais par intermittence.
Les prestations individuelles ont été assez hétérogènes avec un Mickael Cuisance encore à la peine alors que Pol Lirola, pour son doublé, est le meilleur Phocéen.
Il reste donc encore 5 matches pour l'entraineur argentin pour faire des essais et préparer au mieux 2021-2022.

par Seb le lundi 19 avril 2021 à 06h08
Dupraz est assez d'accord avec Longoria
Pochettino a répondu à Longoria

Dimitri Payet : son actualité

Sois le premier à nous donner ton avis
Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit