OM 2-0 Dijon : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

Face à une équipe de Dijon très faible, les Olympiens ont gagné sans trop forcé après une prestation bien moyenne.

La trêve internationale a permis à Jorge Sampaoli de mieux connaitre son effectif et de travailler avec pour objectif de bâtir une vraie équipe pour la saison prochaine. C'est la lanterne rouge, Dijon, déjà condamnée à descendre en Ligue 2, qui se déplace au Vélodrome.
Jordan Amavi et Valentin Rongier sont encore et toujours blessés tout comme Yuto Nagatomo alors que Yohann Pelé et Christopher Rocchia n'ont pas été retenus (difficile de dire s'ils sont aussi blessés ou si c'est un choix de l'entraineur argentin). Duje Caleta-Car est quant à lui suspendu et l'OM démarre en 3-4-3 avec le capitaine Steve Mandanda dans le but, Hiroki Sakai, Leonardo Balerdi et Alvaro Gonzalez de gauche à droite en défense ; Boubacar Kamara et Pape Gueye sont les milieux récupérateurs avec Florian Thauvin et Dimitri Payet plus offensifs ; Pol Lirola (à droite) et Luis Henrique (à gauche) sont dans les couloirs alors qu'Arkadiusz Milik est l'avant-centre.
Le banc de touche est occupé par Simon Ngapandouetnbu, Lucas Perrin, Saif-Eddine Khaoui, Oussama Targhalline, Mickael Cuisance, Olivier Ntcham, Valère Germain, Dario Benedetto et Cheick Bamba Dieng. Fabio Vanni est le 21ème homme.

Les Marseillais ont le ballon mais il n'y a pas d'occasion dans un première période très pauvre et triste. Néanmoins, sur la dernière action, Balerdi ouvre le score sur une tête précise après un corner de Payet.
Alvaro Gonzalez double la mise à 10 minutes de la fin pour une victoire assez facile malgré une performance générale médiocre.

L'homme du match

Dimitri Payet (6.5) : deux passes décisives sur des coups de pied arrêtés (un corner et un coup-franc) mais deux énormes occasions ratées dont la première où il avait la but grand ouvert devant lui après un super centre en retrait où il a tiré au-dessus. Il aurait pu faire une super prestation mais sa maladresse dans le dernier geste l'en a empêché.

Les autres joueurs

Steve Mandanda (5.5) : quelques relances au pied et à la main pour le capitaine qui n'a rien eu à faire de compliqué. Sûrement un de ses matches les plus tranquilles sous le maillot olympien.
Hiroki Sakai (5.5) : dans un poste de stoppeur gauche, il a fait deux bonnes interventions pour enrayer des tentatives bourguignonnes.
Leonardo Balerdi (6) : le plus axial des trois défenseurs en première période, il a basculé à droite en seconde période. Un match tranquille face aux timides Dijonnais. Il a surtout placé une belle tête pour ouvrir le score sur un corner avant la pause.
Alvaro Gonzalez (5.5) : un carton à la demi-heure, une perte de balle haute, le plus axial des défenseurs en seconde période (à droite en première) a placé une tête au premier poteau sur le deuxième but après un match où il n'a guère forcé.
Boubacar Kamara (5) : milieu défensif droit, on l'a moins vu qu'à l'habitude malgré sa combattivité habituelle.
Pape Gueye (5.5) : milieu récupérateur gauche, il a mis de l'impact athlétique face aux milieux du DFCO. Il a aussi placé un tir non cadré avant l'heure de jeu.
Florian Thauvin (6) : encore sur la droite du milieu de terrain, il a été assez actif et dans pas mal de combinaisons avec Lirola. Passé ailier gauche à la sortie d'Henrique, le numéro 26 s'est encore montré mais sans jamais être décisif.
Saif-Eddine Khaoui (non noté) : il a joué la dernière minute du temps additionnel à la place du numéro 10.
Pol Lirola (6.5) : il a joué comme ailier droit étant donné le positionnement adverse et a commencé par une tête non cadrée. Il a fait de bons appels, des débordements intéressants et quelques super centres qui aurait dû être décisifs sans la maladresse de ses partenaires.
Luis Henrique (3) : positionné dans un rôle d'arrière/milieu/ailier gauche, il a très peu défendu car Dijon a joué très bas. Si ce n'est un bon centre et un autre raté en début de match on n'a pas vu le jeune Brésilien jusqu'à sa sortie.
Mickael Cuisance (non noté) : il a joué le dernier quart du match à la place de numéro 11 et a évolué milieu gauche sans se mettre en avant.
Arkadiusz Milik (4) : un tir de loin trop haut, de la présence au duel, une super passe pour Payet mais au global on l'a peu vu et n'a pas eu de ballon intéressant.
Dario Benedetto (non noté) : il a joué les 10 dernières minutes à la place du Polonais et n'a eu le temps que de rater une passe.

Face à une équipe de Dijon très faible, les Olympiens ont gagné sans trop forcé après une prestation bien moyenne.
Individuellement, pour ses deux passes décisives, Dimitri Payet postule au titre de meilleur Marseillais alors que Luis Henrique a été le plus discret.
Difficile de tirer des enseignements de cette rencontre face à un adversaire si faible. Cela sûrement bien plus intéressant dans une semaine à Montpellier.

par Seb le mardi 06 avril 2021 à 06h37
Vente OM : Al-Walid plus intéressé par l'OM ?
Piquionne : "Thauvin ne peut plus jouer sur un côté"

Alvaro Gonzalez : son actualité

Sois le premier à nous donner ton avis
Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit