Bordeaux 0-0 OM : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

Jusqu'aux exclusions, l'OM a été faible et inoffensif puis, après les rouges argentins, les Provençaux ont été courageux. Heureusement que les Bordelais ont été très décevants et n'avaient visiblement pas trop envie de gagner...

Alors que les Marseillais ont enfin gagné dans la semaine à Auxerre en Coupe de France, ils se déplacent à Bordeaux pour essayer de relancer aussi la machine en championnat même si les perspectives de la fin de saison sont bien ternes.
La défense est décimée car trois des quatre titulaires (Hiroki Sakai, Alvaro Gonzalez et Duje Caleta-Car) sont blessés tout comme Arkadiusz Milik. Dimitri Payet purge quant à lui son second et dernier match de suspension. Malgré ses absences en défense, Christopher Rocchia n'a pas été retenu par Nasser Larguet qui fait jouer son équipe en 4-4-2. Le capitaine Steve Mandanda est le dernier rempart, la défense est composée de droite à gauche par Pol Lirola, Leonardo Balerdi, Boubacar Kamara et Yuto Nagatomo ; Pape Gueye est le milieu défensif, Valentin Rongier et Mickael Cuisance évoluent un peu plus haut alors que Florian Thauvin est meneur de jeu derrière le duo Valère Germain/Dario Benedetto.
Les remplaçants sont Yohann Pelé, Fabio Vanni, Jordan Amavi, Lucas Perrin, Cheick Souaré, Saif-Eddine Khaoui, Olivier Ntcham, Luis Henrique et Cheikh Bamba Dieng. Il y a donc deux gardiens sur la feuille de match et un banc avec peu d'expérience.

L'OM n'a pas le ballon et, au bout de 15 minutes, passe en 4-3-3. La première période est d'une rare tristesse avec des Olympiens sans le ballon et imprécis.
Les Marseillais démarrent mieux la seconde mi-temps mais Balerdi puis Benedetto se font exclure avant l'heure de jeu. Après ses grossières erreurs, les 9 Phocéens sur la pelouse arrachent un bon point.

L'homme du match

Boubacar Kamara (6) : à nouveau aligné en défense avec la cascade d'absents à ce poste, il a encore été le patron de l'équipe avec uniquement un geste limite où il aurait pu concéder un coup-franc devant sa surface. Pour le reste, il a été solide. A noter, qu'il n'est pas monté sur les corners de son équipe.

Les autres joueurs

Steve Mandanda (4.5) : le capitaine n'a rien eu à faire en première période puis a été sauvé par son poteau à l'heure de jeu, fait un arrêt sur un tir à rebond et raté une sortie aérienne face à des Bordelais très peu adroits.
Pol Lirola (5.5) : beaucoup de montées mais des maladresses dans le dernier geste et surtout des replis défensifs pas assez rapides pour une première période contrastée. Moins en vue après la pause, il a fait une belle percée en solitaire pour obtenir un bon coup-franc pendant l'infériorité numérique de son équipe. Il a aussi fait un super tacle rageur sur la dernière action girondine pour gêner l'attaquant bordelais qui était devant le but de Mandanda.
Yuto Nagatomo (5) : de retour dans le onze de départ au poste d'arrière gauche, il était dans la zone de Ben Arfa. Si ce n'est un corner pitoyablement concédé en première période, il a finalement correctement tenu son rang et même tiré au but une fois.
Leonardo Balerdi (2.5) : le stoppeur droit a été maladroit avec des duels perdus, des fautes et un manque de présence face à ses adversaires. Auteur d'une piteuse faute où il a concédé bêtement une faute et inutilement pris un rouge, c'est un nouveau match raté pour l'Argentin. Les titulaires blessés n'ont pas souci à se faire...
Pape Gueye (5) : milieu défensif axial, il s'est bien battu pendant les 30 dernières minutes alors qu'il n'avait que 8 partenaires autour de lui avec notamment de bons tacles en fin de match. Auparavant, malgré de la présence, il avait trop peu pesé sur le match.
Valentin Rongier (4) : le milieu droit a beaucoup perdu de ballons et pris un carton juste avant la pause qui lui vaudra une nouvelle suspension. Encore moins en vue après la pause, il a couru mais c'est bien trop peu.
Mickael Cuisance (3) : cela faisait un moment que le joueur de Bayern n'avait pas été titulaire faute à ses faibles prestations, il a joué milieu droit et on l'a peu vu pendant l'heure passée sur le terrain.
Olivier Ntcham (non noté) : il a pris la place et le poste de Cuisance pour la dernière demi-heure. Il n'a pas bien tiré un bon coup-franc et a mal négocié un ballon intéressant devant la surface.
Florian Thauvin (4) : il a débuté dans un rôle de meneur de jeu axial puis a rapidement retrouvé un poste plus classique d'ailier droit. Il a bien tiré un coup-franc puis fait un centre dangereux en début de seconde période mais c'est bien trop peu. Il est sorti après les deux exclusions pour faire entrer un défenseur.
Lucas Perrin (non noté) : il a donc pris la place du numéro 26 pour une petite demi-heure. De bonnes intervention dont une avec expérience devant le but de Mandanda pour une entrée intéressante au poste de stoppeur gauche.
Valère Germain (4.5) : en duo avec Benedetto au coup d'envoi, il est passé ailier gauche au bout d'une quinzaine de minutes. Il a fait une une belle ouverture, une bonne passe et piteusement joué un duel face à Costil (qui a fait tourner la rencontre car, sur la suite de l'action, Balerdi a été exclu). Seul en pointe quand l'équipe était à 9, il a été précieux avec un bon débordement suivi d'un bon centre. Avant de sortir, il a fait un bon appel mais sa reprise du gauche a été ratée.
Cheikh Bamba Dieng (non noté) : pour sa première apparition en Ligue 1, il a pris la place de Germain pour les 10 dernières minutes. Il a gagné un duel de la tête puis fait une passe ratée et perdu un ballon.
Dario Benedetto (1) : attaquant gauche dans un 4-4-2 puis avant-centre dans le 4-3-3, on ne l'a pas vu jusqu'à une belle passe pour Germain puis ce geste honteux où il se fait exclure alors que son équipe était déjà en infériorité numérique. Ce contact violent et inutile, dans le contexte du match, est proche d'une faute professionnelle !

Jusqu'aux exclusions, l'OM a été faible et inoffensif puis, après les rouges argentins, les Provençaux ont été courageux. Heureusement que les Bordelais ont été très décevants et n'avaient visiblement pas trop envie de gagner...
Les performances individuelles ont été mauvaises dans l'ensemble. Boubacar Kamara a encore été le meilleur de son équipe alors que Dario Benedetto n'a pas été bon et a eu un geste honteux, ce qui fait logiquement de lui le pire Phocéen.
Il faut espérer qu'il y aura moins de blessés mercredi car sinon, Nasser Larguet aura bien du mal à faire une équipe contre Nice. De toute façon cette rencontre en retard, comme les autres, ne compte pour plus grand-chose dans cette saison à oublier.

par Seb le lundi 15 février 2021 à 21h05
L'OM va rompre la convention avec les groupes de supporters
Les élus réagissent aux annonces de l'OM

Dario Benedetto : son actualité

1 réaction à cet article
16/02/2021 à 07:49
Tana
Tana

Benedetto va pouvoir se reposer 2 matchs, il est tellement fatigué ...

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit