Lens 2-2 OM : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

Etant donné la situation actuelle du club et de l'équipe, prendre un point à Lens est un bon résultat mais la physionomie de la rencontre fait regretter la très mauvaise entame de la seconde période.

Le dernier match des Olympiens était uniquement il y a une dizaine de jours mais depuis, la terre olympienne a tremblé à plusieurs reprises avec l'attaque du centre d'entrainement par certains supporters, le report à la dernière minute de la rencontre contre Rennes et ... le départ de l'entraineur la veille du match à cause, selon lui, de divergences importantes sur le Mercato qui vient de se conclure.
C'est donc Nasser Larguet (directeur du centre de formation) qui se retrouve sur le banc à Bollaert. Il doit faire face aux blessures de Jordan Amavi et Valentin Rongier alors que Leonardo Balerdi, Pape Gueye, Saif-Eddine Khaoui et Mickael Cuisance sont suspendus. De plus Christopher Rocchia et Olivier Ntcham, qui vient d'arriver et est à court de forme, n'ont pas été retenus. C'est dans un 4-4-2 que les Olympiens démarrent la rencontre avec le capitaine Steve Mandanda dans le but, Pol Lirola, Lucas Perrin, Duje Caleta-Car et Hiroki Sakai de droite à gauche en défense ; Boubacar Kamara et Alvaro Gonzalez sont les milieux défensifs avec Dimitri Payet et Florian Thauvin plus haut et sur les côtés ; le duo Arkadiusz Milik/Valère Germain forme l'attaque.
Les remplaçants (qui ne sont que 8 dont 2 gardiens) sont Yohann Pelé, Simon Ngapandouetnbu, Yuto Nagatomo, Ugo Bertelli, Cheick Souaré, Oussama Targhalline, Dario Benedetto et Luis Henrique.

L'OM tient bien le choc et, au moment où Lens accélère, Thauvin ouvre le score puis, juste avant la pause, Milik double la mise.
Dès le retour des vestiaires, Lens réduit le score puis égalise à l'heure de jeu. Les Marseillais souffrent mais tiennent le point du nul.

L'homme du match

Arkadiusz Milik (7) : première titularisation pour le Polonais qui n'a pas hésité à aller aux duels et à revenir toucher le ballon au milieu de terrain. Après un tir trop mou, une tête ratée sur un corner, un bon relais avec Payet, il a été présent devant le but pour doubler la mise dans les arrêts de jeu de la première période. Après une super passe pour Thauvin, il a cédé sa place à l'heure de jeu après un match convaincant où il a beaucoup dans le jeu de l'équipe.

Les autres joueurs

Steve Mandanda (6) : un bon tir détourné à la demi-heure puis plus grand-chose à faire même si les Lensois ont nettement dominé. Il ne pouvait rien sur les deux buts des Sang et Or.
Pol Lirola (4.5) : peu présent offensivement, il a été incapable de contrer le centreur sur le premier but lensois puis pris un carton à l'heure de jeu pour une faute évitable.
Yuto Nagatomo (non noté) : il a pris la place de l'Espagnol pour les 10 dernières minutes et a joué au poste d'arrière gauche. A noter une montée inutile et dangereuse qui a contraint Alvaro à prendre un carton qui lui vaudra une suspension.
Hiroki Sakai (5) : encore à gauche car Amavi est toujours blessé, il a fait une montée en première mi-temps mais a raté sa passe. Il est passé à droite pour les 10 dernières minutes pour une rencontre sérieuse et appliquée mais sans coup d'éclat.
Lucas Perrin (5.5) : il a donc bénéficié de la multitude d'absents au milieu pour être titulaire au poste de stoppeur droit. Il a tenu son rôle correctement même s'il a paru touché en fin de première période. Il a fait quelques interventions intéressantes mais aussi quelques approximations.
Duje Caleta-Car (4.5) : assez peu sollicité, il a eu un marquage trop large sur le deuxième but et a été pris dans un ballon dans son dos.
Alvaro Gonzalez (5.5) : titularisé au milieu de terrain, une première pour lui avec l'OM, il a fait pas mal de fautes et a eu des relances de stoppeur, c'est-à-dire peu soignées. A noter qu'il a contré le ballon à l'origine de l'ouverture du score et a été passeur décisif sur le second but. Défensivement, il a été trop court de la tête pour dévier le ballon de l'égalisation lensoise. Il a fait une grosse faute d'anti-eu dans les arrêts de jeu pour stopper un contre dangereux et sera donc à nouveau suspendu.
Boubacar Kamara (6) : de retour après sa blessure, il a été très présent en première période avec de bonnes récupérations et beaucoup de coups reçus. Il s'est éteint après la pause et est logiquement sorti.
Cheick Souaré (non noté) : il a donc pris la place du numéro 4 pour sa première apparition en pro. Il a joué 10 minutes sans se mettre en évidence. Assez longiligne, il va devoir prendre de muscle avant de pouvoir prétendre jouer durablement à ce niveau.
Dimitri Payet (3) : alors qu'il a évolué milieu/ailier gauche, il s'est souvent retrouvé à droite car le jeu de son équipe penchait de l'autre côté. Il a fait une belle combinaison avec Milik juste après le premier but lensois mais a surtout multiplié les maladresses. En soutien de Benedetto pour la dernière demi-heure, il n'a encore pas assez pesé.
Florian Thauvin (5.5) : un super contrôle et une frappe enchainée pour ouvrir le score puis, on ne l'a presque pas vu pendant les 45 premières minutes. Il n'a incroyablement pas cadré son tir sur un caviar de Milik en début de seconde période pour ce qui aurait pu changer tout le match. A part ces deux actions, il a été peu présent.
Luis Henrique (non noté) : il a joué les dernières minutes sur l'aile gauche à la place du numéro 26.
Valère Germain (5) : enfin aligné dans un 4-4-2 qui lui plait, il s'est peu mis en évident dans ce rôle. Passé ailier gauche à l'entrée de Benedetto puis ailier droit à la sortie de Thauvin, il a fait du pressing et s'est beaucoup donné pour conserver le point du nul dans une seconde période où son équipe a subi et très peu eu le ballon.
Dario Benedetto (non noté) : l'Argentin a donc la place du Polonais pour la dernière demi-heure. Il a souffert la comparaison avec le Napolitain car il a peu pesé et participé au jeu.

Etant donné la situation actuelle du club et de l'équipe, prendre un point à Lens est un bon résultat mais la physionomie de la rencontre fait regretter la très mauvaise entame de la seconde période.
Individuellement, Arkadiusz Milik a été de loin le meilleur Marseillais avec de la présence et de la puissance dans le jeu. Dimitri Payet a quant à lui été le moins bon.
Difficile d'espérer quoi que ce soit contre le PSG dimanche et pour la suite de la saison pour cet OM qui doit expédier cette fin de saison en évitant une gigantesque catastrophe mais en essayant de produire du jeu.

par Seb le vendredi 05 février 2021 à 07h00
OM-PSG : le nom de l'arbitre est connu
Ntcham : "L'OM est le plus grand club en France"

Arek Milik : son actualité

Sois le premier à nous donner ton avis
Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit