OM 1-1 Reims : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

C'est donc deux points de perdus face à mal classé qui a su courber le dos face à un OM qui a convenablement joué mais a cruellement manqué de fraicheur pour faire pencher la balance.

Alors que les Marseillais ont perdu à Rennes dans la semaine après une longue période d'invincibilité en championnat, pas le temps de gamberger : il faut battre Reims pour rester au contact des premières places !
Après son rouge en Bretagne, Pape Gueye est suspendu alors que Jordan Amavi et Morgan Sanson blessés. Christopher Rocchia, Florian Chabrolle et Kostas Mitroglou sont les habituels absents du groupe d'André Villas-Boas qui aligne une équipe sans surprise composée de Steve Mandanda dans le but (et avec le brassard), Hiroki Sakai sur la droite de la défense, Yuto Nagatomo à gauche, Alvaro Gonzalez et Duje Caleta-Car dans l'axe ; Boubacar Kamara est le milieu défensif axial, Valentin Rongier et ... Pape Gueye sont un peu plus haut ; les trois attaquants sont, de droite à gauche, Florian Thauvin, Dario Benedetto et Dimitri Payet. C'est donc un 4-3-3 habituel mais avec la surprise de la présence de Gueye alors qu'il n'était pas dans le groupe mais l'OM a fait appel devant le CNOSF de la suspension du jeune Marseillais ce qui permet au club d'aligner le joueur exclu mercredi.
Sur le banc, sont assis Yohann Pelé, Leonardo Balerdi, Mickael Cuisance, Kevin Strootman, Saif-Eddine Khaoui, Valère Germain, Nemanja Radonjic, Marley Aké et Luis Henrique. Simon Ngapandouetnbu et Lucas Perrin sont les 21ème et 22ème hommes et regardent leurs partenaires depuis la tribune.

L'OM domine mais Reims est bien organisé et rapide en contre. Les Champenois ouvrent le score sur une grossière perte de balle de Payet et un but contre son camp de Nagatomo alors qu'ils n'ont pas tiré au but pendant les 45 premières minutes. Les Marseillais poussent et égalisent logiquement juste avant la pause par Thauvin.
Les Olympiens dominent nettement après le repos mais, petit à petit, l'étreinte est moins importante car la fatigue est de plus en plus présente. Malgré un 4-2-4 en fin de match, il n'y a quasiment pas d'occasion et c'est un second mauvais résultat consécutif.

L'homme du match

Hiroki Sakai (6) : toujours très offensif malgré la fatigue et la multiplication des matches avec des débordements et des centres, il a notamment fait une belle montée et une remise de volée pour Rongier au départ de l'action de l'égalisation. Il a terminé par deux fautes bêtes (une en position offensive puis une près de sa défense) mais a fait une prestation très volontaire et portée vers l'avant.

Les autres joueurs

Steve Mandanda (6) : si ce n'est un duel face à un Rémois en fin de match qu'il a bien bloqué, il n'a rien eu à faire.
Yuto Nagatomo (5) : avec la nouvelle blessure d'Amavi, il enchaine les matches alors qu'il est en difficulté dans le jeu. Il a commencé par un but contre son camp sur une intervention bizarre où il ne semblait pas trop en difficulté. Il a enchainé par une bonne défense sur un contre alors qu'il était dernier défenseur et a pris carton pour une faute au début de cette action. Le Nippon a encore fait un très bon retour dans l'axe sur une action rapide rémoise avant le repos. Après un contrôle lamentable sur un ballon facile en début de seconde période, il est sorti après une prestation mitigée.
Saif-Eddine Khaoui (non noté) : entré poste pour poste à la place de Nagatomo, il a débuté par un double duel avec le gardien sur son premier ballon mais ses deux tirs ont été détournés. Après une touchée ratée, un centre lamentable sur une belle talonnade de Kamara et un geste défensif très limite, il a montré qu'il était encore loin de l'équipe type.
Alvaro Gonzalez (5.5) : dans une rencontre où il a été peu sollicité, il a été sérieux.
Duje Caleta-Car (5) : de retour de suspension, le Croate a aussi vécu un match tranquille malgré une relance ratée et surtout une faute bête en fin de match.
Boubacar Kamara (6) : un bon ballon offensif gaspillé par une mauvaise conduite de balle, une talonnade en position offensive et surtout beaucoup de courses et de pressing. Il a fini lessivé comme certains de ses partenaires.
Valentin Rongier (5.5) : un tir au-dessus après un corner, une belle passe pour Benedetto à l'origine du but de Thauvin, un tir trop mou sur le gardien pour un match où il s'est encore démené.
Nemanja Radonjic (non noté) : il a pris la place de l'ancien Nantais et a évolué sur l'aile droite. Il a perdu presque tous ses ballons pour une bien piètre entrée après son indisponibilité de plusieurs semaines.
Pape Gueye (4.5) : il était donc titulaire et on l'a peu vu jusqu'à sa sortie peu après l'heure de jeu.
Mickael Cuisance (non noté) : il a remplacé Gueye mais a joué un peu plus haut que l'ancien Havrais. Il a encore trop peu apporté malgré de l'envie étant souvent imprécis.
Florian Thauvin (6) : une bonne percée plein axe, une belle passe pour Sakai, il n'a ensuite pas pu pousser le ballon dans le but sur un centre alors qu'il était seul au second poteau. Par contre, sur la dernière occasion de la première période, il a été bien placé et précis pour égaliser du pied droit. Un centre raté sur un bon ballon en début de seconde mi-temps, une passe ratée sur un bon contre, il était cuit en fin de rencontre où il est passé second attaquant dans l'axe à côté de Germain.
Dimitri Payet (4.5) : il a tiré les coups de pied arrêtés mais sans grande réussite sauf le premier où il a bien trouvé Benedetto. Auteur d'une perte de balle au milieu de terrain qui a entrainé le but champenois, il a fait presque la même en fin de match mais, cette fois, les Rémois n'en ont pas profité. Il a tout de même délivré quelques rares bonnes passes mais ça n'est pas suffisant.
Dario Benedetto (5.5) : auteur d'une tête sur un bon coup-franc renvoyée par le gardien, il a tiré sur le gardien après un bon service de Payet et surtout délivré une tête décisive sur l'égalisation juste avant la mi-temps. On l'a peu vu après le repos et est sorti après l'heure de jeu.
Valère Germain (non noté) : entré à la place de l'Argentin en milieu de seconde période, il n'a pas réussi à se mettre en évidence.

C'est donc deux points de perdus face à mal classé qui a su courber le dos face à un OM qui a convenablement joué mais a cruellement manqué de fraicheur pour faire pencher la balance.
Individuellement, Hiroki Sakai pour sa volonté de toujours attaquer a paru le meilleur alors que le moins bon a probablement été Dimitri Payet, peu inspiré offensif et fautif sur le but adverse.
Avant d'avoir quelques jours de repos qui feront un bien fou à un effectif lessivé, il faudra faire au mieux à Angers cette semaine pour ne pas gâcher cette bonne moitié de saison par trois derniers matches chaotiques.

par Seb le dimanche 20 décembre 2020 à 19h22
Sertic : "Villas-Boas a eu le courage de s'excuser"
Lizarazu : "Le PSG, Lyon et Lille sont supérieurs à l'OM"

Dario Benedetto : son actualité

Sois le premier à nous donner ton avis
Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit