Rennes 2-1 OM : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

Les Phocéens s'inclinent après une longue et bonne série en Ligue 1 au terme d'une rencontre qui a tourné au moment du carton rouge très sévère de Gueye. Contrairement à leurs récentes sorties, les Olympiens ont manqué de solidité défensive face à des Rennais pourtant très moyens.

Dans la dernière ligne droite avant la très courte hivernale, les Olympiens sont à la recherche de leur 7ème victoire consécutive mais se déplacent à Rennes qui marque le pas après son parcours raté en Ligue des Champions.
Morgan Sanson est le seul blessé alors que Duje Caleta-Car est suspendu et Christopher Rocchia, Florian Chabrolle et Kostas Mitroglou sont toujours absents du groupe. Steve Mandanda garde le but et a le brassard de capitaine, la défense est formée par Hiroki Sakai, Alvaro Gonzalez, Leonardo Balerdi et Jordan Amavi de droite à gauche ; Boubacar Kamara et Pape Gueye sont les milieux récupérateurs avec Valentin Rongier un peu plus haut ; les trois attaquants sont Dimitri Payet à gauche, Florian Thauvin à droite et Dario Benedetto dans l'axe. C'est donc un 4-3-3 relativement classique.
Yohann Pelé, Yuto Nagatomo, Kevin Strootman, Saif-Eddine Khaoui, Mickael Cuisance, Valère Germain, Luis Henrique, Marley Aké et Nemanja Radonjic sont remplaçants alors que Simon Ngapandouetnbu et Lucas Perrin sont en tribune.

Les Rennais ont le ballon mais les Marseillais les occasions et Gueye ouvre logiquement le score en milieu de première période mais le buteur est sévèrement exclu avant la pause pour un second jaune.
En infériorité, l'OM joue bas, laisse le ballon aux Bretons et subit. Rennes égalise puis finit par l'emporter sans que les Marseillais aient été en énorme difficulté.

L'homme du match

Pape Gueye (non noté) : logiquement titulaire avec la blessure de Sanson, il a commencé par un carton en début de match pour compenser une erreur d'Amavi. Très présent dans l'entrejeu, il a placé une frappe précise pour ouvrir le score et marquer son premier but en Blanc. Il a ensuite pris un second jaune très sévère et a donc été expulsé avant le repos pour conclure un match très particulier.

Les autres joueurs

Steve Mandanda (5.5) : un bon corner boxé avant la mi-temps, une sortie ratée sur un centre en début de seconde période, quelques arrêts sur des frappes faciles, le capitaine marseillais s'est incliné deux fois mais difficile de lui reprocher quelque chose.
Hiroki Sakai (5) : après un duel aérien perdu face à Niang sur un corner en début de match, il a joué à l'énergie car il est extrêmement fatigué avec l'enchainement des matches. Il a d'ailleurs eu beaucoup de difficulté à se replier lors d'une montée en fin de match.
Jordan Amavi (non noté) : bien de retour après sa blessure, on ne l'a vu que sur une tergiversation et un ballon qu'il a perdu. Il s'est finalement rapidement blessé (visiblement encore au mollet) et a joué un peu plus d'un quart d'heure.
Yuto Nagatomo (5) : il est donc entré après moins de 20 minutes et a finalement assez bien tenu son rang mais les Rennais l'ont peu sollicité.
Alvaro Gonzalez (5.5) : de la présence sauf sur l'action du dernier but rennais où il n'était pas bien placé dans la surface sur le second ballon. Mais pour le reste il a été solide.
Leonardo Balerdi (4) : l'Argentin a profité de la suspension de Caleta-Car pour retrouver une place de titulaire au poste de stoppeur gauche. Il a commencé par une tête (pourtant facile) qu'il n'a pas mis pas au fond sur un très bon coup-franc de Payet. Il s'est ensuite énervé en fin de première période et a pris un carton évitable pour contestation. Battu au duel aérien sur l'égalisation, cette petite absence coûte cher.
Boubacar Kamara (4.5) : à l'image de son équipe, il a bien démarré puis, au fur et à mesure que son équipe a reculé et lâché le ballon on ne l'a plus trop vu. Pas présent au duel aérien sur le second but breton, il a cédé sa place juste après pour une option plus offensive.
Marley Aké (non noté) : il a donc remplacé le milieu défensif pour les dernières minutes et a essayé mais a touché trop peu de ballons sur le flanc gauche.
Valentin Rongier (4.5) : on a peu vu l'ancien Nantais qui a surtout couru et pressé dans un match où il a joué plus bas que contre Monaco.
Dimitri Payet (5.5) : à nouveau dans le onze de départ après sa suspension, il a débuté par un bon coup-franc puis fait un centre en retrait décisif sur l'ouverture du score. Auteur d'un coup-franc raté puis d'un autre à la demi-heure non cadré, il est passé avant-centre après le repos, a couru et pressé avant de céder sa place.
Kevin Strooman (non noté) : il a remplacé le numéro 10 pour les 20 dernières minutes pour verrouiller le couloir gauche. Il n' pas assez apporté et n'a surtout pas été présent au duel aérien sur le second but rennais.
Florian Thauvin (4) : il a commencé par un caviar pour Benedetto au quart d'heure puis on l'a moins surtout que l'OM a joué en infériorité, a reculé et subi.
Mickael Cuisance (non noté) : il a pris la place de l'international français pour une vingtaine de minutes et a évolué milieu droit. Encore très peu à son avantage, il a fait plusieurs fautes (une d'entre elles a été à l'origine du coup-franc du second but), pris un carton évitable et n'a surtout eu aucune influence dans le jeu.
Dario Benedetto (4) : il a débuté par un incroyable loupé devant le but sur un caviar de Thauvin avant le quart d'heure. On l'a ensuite peu vu jusqu'à sa sortie à la mi-temps.
Valère Germain (4) : il a donc pris la place de l'Argentin pour la seconde période et il a évolué ailier/milieu gauche pour épauler Nagatomo. Pas assez proche du centreur de l'égalisation pour le gêner, il est devenu avant-centre (très bas) à la sortie de Payet et Thauvin.

Les Phocéens s'inclinent après une longue et bonne série en Ligue 1 au terme d'une rencontre qui a tourné au moment du carton rouge très sévère de Gueye. Contrairement à leurs récentes sorties, les Olympiens ont manqué de solidité défensive face à des Rennais pourtant très moyens.
Les performances individuelles ont été très (trop) médiocres mais personne ne se détache en haut et en bas des notes individuelles. Néanmoins, Leonardo Balerdi semble être le moins bon et pour le meilleur peut-être Steve Mandanda mais c'est bien difficile à choisir.
Il faudra maintenant voir les capacités de réaction en championnat de cette équipe après son premier revers depuis longtemps alors que la fatigue chez certains est criante. Cela passera par une victoire contre Reims ce week-end.

par Seb le vendredi 18 décembre 2020 à 06h45
Le syndicat des journalistes répond à Villas-Boas
La commission de discipline confirme la suspension de Gueye

Steve Mandanda : son actualité

3 réactions à cet article
18/12/2020 à 08:21
el condor
el condor

Il manque la note de Turpin : 0

18/12/2020 à 08:33
Peio1985
OM

comment tu veux noter les joueurs ???? y'a eu 20min de match.....

18/12/2020 à 09:42
Bonne Leffe 93
Bonne Leffe 93

Un match à oublier rapidement par une "revanche" contre Reims, par ex...

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit