OM 2-1 Olympiakos : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

C'est après une rencontre très bizarre avec deux penalties (surtout le second) limites qui n'auraient pas été sifflés sans la VAR (les Olympiens ne les ont pas réclamé) et surtout une absence de jeu et d'occasions, que les Marseillais l'emportent.

C'est le dernier match à domicile dans cette campagne de Ligue des Champions et l'objectif est de battre les Grecs pour espérer une troisième place et la Ligue Europa en 2021.
Leonardo Balerdi est suspendu alors que Nemanja Radonjic blessé. Christopher Rocchia, Florian Chabrolle et Kostas Mitroglou sont les maintenant éternels absents du groupe. André Villas-Boas aligne la même équipe et le même dispositif (un 4-3-3) que contre Nantes ce week-end : Steve Mandanda a le brassard et garde le but, la défense est composée d'Hiroki Sakai, Alvaro Gonzalez, Duje Caleta-Car et Jordan Amavi de droite à gauche ; Boubacar Kamara et Valentin Rongier sont les milieux défensifs, Mickael Cuisance est derrière les trois attaquants Florian Thauvin à droite, Dimitri Payet à gauche et Dario Benedetto dans l'axe.
Yohann Pelé, Fabio Vanni, Yuto Nagatomo, Lucas Perrin, Pape Gueye, Kevin Strootman, Saïf-Eddine Khaoui, Morgan Sanson, Valère Germain, Luis Henrique et Marley Aké sont les remplaçants.

Les 45 premières minutes sont équilibrées mais les Grecs sont plus réalistes et mènent au repos sur une de leurs très rares opportunités.
Payet égalise assez rapidement sur penalty et, après un second arbitrage vidéo, Payet marque encore sur penalty. Bizarrement, les Olympiens ne poussent pas en fin de match pour être devant les Grecs dans la confrontation directe et, même s'ils l'emportent, la qualification en C3 semble improbable.

L'homme du match

Dimitri Payet (6.5) : il a très bien démarré avec un tir trop mou dans les premiers instants, un centre contré, une frappe non cadrée et un bon centre pour Rongier. Il a surtout très bien tiré deux penalties qui ont donné la victoire. Ses autres coups de pied arrêtés ont été de qualité très inégale.

Les autres joueurs

Steve Mandanda (5.5) : pas grand-chose à faire pour le portier phocéen qui s'est incliné sur une belle frappe où il était masqué. Pour le reste, quelques ballons aériens et une sortie ratée en fin de match.
Hiroki Sakai (4) : bien titulaire malgré sa sortie samedi en fin de match apparemment touché, il a été en difficulté défensivement avec notamment une intervention ratée à l'origine de l'ouverture du score et quelques autres imprécisions. On ne l'a pas vu offensivement.
Jordan Amavi (5) : lui aussi a été assez timide se portant peu vers le but grec. Par contre, il a été sérieux défensivement.
Alvaro Gonzalez (6) : globalement solide, il a surtout effectué un super sauvetage dans les arrêts de jeu en taclant et contrant une frappe dans la surface.
Duje Caleta-Car (6) : un bon tacle pour éviter une énorme occasion à la demi-heure et surtout de la présence et de l'assurance. Il a aussi placé une bonne tête sur un corner dès le début de la seconde mi-temps.
Boubacar Kamara (5) : le milieu défensif a couru, pressé et fait une performance convenable.
Valentin Rongier (5.5) : on l'a vu assez souvent en position de tir et c'est d'ailleurs sur une de ces situations que la VAR a donné le second penalty à son équipe. Il a surtout était actif et volontaire même s'il a été battu devant sa surface sur l'ouverture du score par une feinte de corps du buteur.
Pape Gueye (non noté) : entré à la place de Rongier pour les dernières minutes, il est allé au duel sur quelques actions.
Mickael Cuisance (2.5) : encore aligné au poste de meneur de jeu, il a commencé par une passe horrible qui a donné une belle opportunité aux Grecs, peu après il a raté une autre passe et on ne l'a quasiment pas vu pendant la petite heure passée sur le terrain.
Morgan Sanson (non noté) : il a remplacé Cuisance juste après l'égalisation de Payet. Il a voulu toujours aller vers le but adverse mais a été maladroit et fait des mauvais choix.
Florian Thauvin (5) : une récupération très haute mais un tir sur le gardien (au lieu de servir Benedetto) en début de match, il a surtout obtenu le premier penalty. A part ça, on ne l'a pas trop vu.
Marley Aké (non noté) : il a remplacé le numéro 26 à la fin des arrêts de jeu.
Dario Benedetto (2) : l'Argentin n'a joué que la première mi-temps et on ne l'a pas vu.
Valère Germain (4.5) : il a donc pris la place et le poste de l'Argentin dès l'entame de la seconde période. Il a été dans l'action du penalty avec une remise pour Thauvin et on l'a surtout vu sur de bons pressings et quelques récupérations. Il n'a fait qu'un tir (non cadré).

C'est après une rencontre très bizarre avec deux penalties (surtout le second) limites qui n'auraient pas été sifflés sans la VAR (les Olympiens ne les ont pas réclamé) et surtout une absence de jeu et d'occasions, que les Marseillais l'emportent.
Individuellement, les Provençaux n'ont pas été très bons mais cela a suffi. Pour ses deux penalties, Dimitri Payet est le meilleur joueur de l'OM. Dario Benedetto, absent, est quant à lui le moins bon.
Avant de penser à faire un (très improbable) exploit à Manchester dans une semaine pour se qualifier en Europa Ligue, il faudra continuer la bonne série en championnat à Nîmes dès vendredi.

par Seb le jeudi 03 décembre 2020 à 14h33
Domenech prend la défense de Villas-Boas
Villas-Boas s'est expliqué avec Cuisance

Dimitri Payet : son actualité

Sois le premier à nous donner ton avis
Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit