Lyon 1-1 OM : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

Après une rencontre très particulière où l'OM a joué en infériorité numérique pendant 70 minutes et a été archi-dominé, le point du nul est un très bon point. La volonté collective de tenir le résultat a été remarquable en revanche, il n'y a eu aucun jeu même pendant le premier quart heure à 11 contre 11.

Après 3 matches à domicile et aucune victoire, les Marseillais se déplacent à Lyon pour un match déjà très important pour les deux équipes qui ont fait un début de saison plus que médiocre.
A quelques heures de la fin du Mercato, il n'y a plus de suspendu et un seul blessé, Bouna Sarr (en partance pour le Bayern). Christopher Rocchia, Lucas Perrin, Saïf-Eddine Khaoui et Kostas Mitroglou n'ont encore pas été retenus par André Villas-Boas qui titularise un onze sans surprise dans un 4-3-3 classique. Steve Mandanda est le capitaine et dernier rempart, Hiroki Sakai est latéral droit, Jordan Amavi de retour à gauche, Alvaro Gonzalez et Duje Caleta-Car sont les défenseurs centraux ; Boubacar Kamara est milieu récupérateur avec Valentin Rongier et Morgan Sanson un peu plus haut ; les trois attaquants sont, de droite à gauche, Florian Thauvin, Dario Benedetto et Dimitri Payet.
Le banc de touche est occupé par Yohann Pelé, Lenoardo Balerdi, Pape Gueye, Maxime Lopez, Kevin Strootman, Valère Germain, Nemanja Radonjic, Marley Aké et Luis Henrique. Simon Ngapandouetnbu et Yuto Nagatomo sont en tribune.

Les Marseillais sont asphyxiés en début de match et, sur leur première incursion dans la surface adverse, ils ouvrent le score par Payet qui se fait exclure dans la minute suivante pour une grosse semelle. L'OL égalise avant la demi-heure sur penalty et l'OM tient le nul au repos assez miraculeusement étant donné la physionomie et les circonstances du match.
C'est toujours un match à sens unique en seconde mi-temps mais 10 Olympiens courageux arrachent un nouveau point inespéré après une prestation défensive de haut vol !

L'homme du match

Steve Mandanda (7) : après un centre difficile bien capté et un coup-franc boxé, il a encaissé un penalty même s'il est parti du bon côté et a touché le ballon. Il a fait une belle horizontale peu après sur un tir depuis l'entrée de la surface puis effectué une sortie au pied ratée. Après un super arrêt sur un tir puissant avant le repos, le but a été refusé. En seconde période, il a détourné un centre-tir en corner, fait une sortie aérienne trop courte et a été miraculeusement sauvé par son poteau en fin de match alors qu'il était archi battu !

Les autres joueurs

Hiroki Sakai (6) : assez offensif en début de match, il a mal négocié une situation intéressante dans la surface lyonnaise mais a laissé de l'espace dans sa zone sur ses pertes de balle hautes. Combatif et encore présent pour déborder en fin de rencontre, il s'est bien battu pendant toute la rencontre.
Jordan Amavi (6) : de retour après sa suspension, il a débuté par un bon retour plein axe de la tête. Concentré et attentif en défense, il a fait deux belles montées rapides en seconde période.
Alvaro Gonzalez (5.5) : l'Espagnol a concédé bêtement un penalty car il a marché sur le pied du Lyonnais qui avait perdu le ballon. Un bon tacle en début de seconde période pour enrayer un contre, un duel aérien perdu et un super retour pour contrer un tir qui allait rentrer lors d'une seconde période où il a été continuellement sollicité.
Duje Caleta-Car (5) : finalement titulaire alors que la rumeur l'envoie à West Ham, il a pris un carton très rapidement. Si ce n'est qu'il a été devancé de la tête sur un centre et a perdu un duel face à Toko-Ekambi juste avant la pause, il a été solide.
Boubacar Kamara (5.5) : du travail défensif dans une rencontre où son équipe a énormément subi. Il est sorti à l'heure de jeu visiblement à cause d'un problème physique.
Pape Gueye (non noté) : il a donc pris la place et le poste de Kamara pour une demi-heure et cela a été sa meilleure entrée depuis le début de la saison car il a été au diapason de la combativité de ses partenaires.
Valentin Rongier (5) : des courses, du pressing, du travail défensif dans un match difficile. A noter qu'il a quand même pu placer un tir contré en fin de match.
Morgan Sanson (5) : quelques coup-franc obtenus, un bon retour dans sa surface mais surtout des replacements défensifs, des courses et une envie sans failler pour conserver le point du match nul.
Florian Thauvin (5) : passeur décisif de l'ouverture du score après s'être bien battu, il a fait une belle combinaison sur un coup-franc. En infériorité numérique, il a pressé et défendu avant de sortir.
Maxime Lopez (non noté) : il a pris la place du Thauvin pour le dernier quart d'heure et a fait un bon retour défensif.
Dimitri Payet (non noté) : précis pour ouvrir le score du pied droit sur son seul ballon au quart d'heure de jeu, il a pris un carton rouge dans la foulée pour une grosse semelle maladroite.
Dario Benedetto (4) : quelques déviations dos au but où il s'est battu et a défendu. Il est sorti à l'heure de jeu après avoir fait ce qu'il a pu.
Nemanja Radonjic (non noté) : il a pris la place de l'avant-centre argentin pour la dernière demi-heure. Il a alterné le moyen et le moins bon alors qu'il était tout seul devant face aux défenseurs lyonnais.

Après une rencontre très particulière où l'OM a joué en infériorité numérique pendant 70 minutes et a été archi-dominé, le point du nul est un très bon point. La volonté collective de tenir le résultat a été remarquable en revanche, il n'y a eu aucun jeu même pendant le premier quart heure à 11 contre 11.
Individuellement, les performances ont été solides dans l'abnégation et le courage. Steve Mandanda est encore le meilleur de son équipe et il est bien difficile de désigner le moins bon, peut-être Dario Benedetto mais ça n'était pas un match pour lui.
Après la trêve internationale, il faudra repartir de l'avant et battre Bordeaux car avec 1 défaites et 3 nuls sur les 4 derniers matches, le haut du tableau commence à s'éloigner. Et cela devrait être encore plus compliqué à partir de la fin du mois et le début de la Ligue des Champions.

par Seb le mercredi 07 octobre 2020 à 08h15
Mandanda titulaire contre l'Ukraine ?
Sarr a expliqué son départ pour le Bayern Munich

Steve Mandanda : son actualité

Sois le premier à nous donner ton avis
Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit