OM 1-1 Lille : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

Après une bonne entame, l'OM a ensuite sombré, petit à petit mais inexorablement dans le néant footbalistique pour finir à 10 et, miraculeusement parvenir à égaliser sur la dernière action après la fin des arrêts de jeu.

Alors que l'OM est l'une des pires équipes à domicile cette saison en Ligue 1 (la dernière victoire au Vélodrome en championnat remonte à mi-septembre), c'est Lille, une des pires équipes à l'extérieur qui se déplace sur la Canebière pour l'ouverture de la 23ème journée.
Michel récupère lentement ses joueurs blessés même si Benjamin Mendy, Abou Diaby, Lassana Diarra, Romain Alessandrini et Lucas Ocampos sont toujours à l'infirmerie. L'Espagnol fait confiance à son habituel 4-2-3-1 avec Yohann Pelé dans le but, Brice Dja Djédjé, Nicolas Nkoulou (le capitaine du soir), Rolando et Javier Manquillo (de droite à gauche) en défense, Mauricio Isla et Lucas Silva sont les deux récupérateurs avec Rémy Cabella (dans l'axe), Bouna Sarr (à droite) et Georges-Kevin Nkoudou (à gauche) à l'animation ; comme toujours cette saison, Michy Batshuayi est l'avant-centre.
Les remplaçants sont Florian Escales, Paolo De Ceglie, Karim Rekik, Alaixys Romao, André-Frank Zambo-Anguissa, Abdelaziz Barrada et Antoine Rabillard. Stéphane Sparagna et Steve Mandanda (touché) ne sont finalement pas sur la feuille de match.

Les Marseillais démarrent très haut, poussent mais les Lillois parviennent, petit à petit, à reprendre le ballon et à gêner les Olympiens. Néanmoins, le 0-0 à la pause est assez logique.
Les Lillois reprennent mieux et ouvrent le score à l'heure de jeu. L'OM sombre complètement et est incapable de faire du jeu. Miraculeusement et malgré l'expulsion (sévère) de Barrada, sur la dernière action, Rabillard égalise et évite une défaite assurée.

L'homme du match


Brice Dja Djédjé (6.5) : très offensif, il a été le dynamiteur du début de match avec des petits-ponts, des débordements et un bon centre pour Cabella. En seconde mi-temps, il a été moins en vue mais a continué de déborder même si ces centres n'ont pas été suffisamment bons.

Les autres joueurs

Yohann Pelé (6) : titularisé de dernière minute avec la blessure de Mandanda, c'était sa première apparition en championnat avec les Blancs (et la première absence de Mandanda en Ligue 1 depuis presque 6 saisons !) Il n'a pas eu grand-chose à faire en première mi-temps et après s'être incliné sur un tir de près, il a gagné un duel face à Boufal alors que le Lillois était seul face à lui dans l'axe du but. Cette action a évité la défaite.
Antoine Rabillard (non noté) : il a remplacé l'arrière droit ivoirien en fin de rencontre pour essayer de revenir au score et y est parvenu en poussant la balle au fond des filets sur la dernière action après la tête repoussée de De Ceglie.
Javier Manquillo (5) : encore à gauche, il a commencé par un tir non cadré en début de match. Auteur d'un bon tacle en position de dernier défenseur devant sa ligne de but, on l'a globalement peu vu et il est sorti au repos visiblement touché.
Paolo De Ceglie (5.5) : il a donc pris la place et le poste de l'Espagnol à la mi-temps et, jusqu'à la fin des arrêts de jeu, il a été à la peine pour ne pas dire pitoyable. Lent et très peu vif, il a souffert face à Boufal. Heureusement, après la fin du temps additionnel, il a été rageur sur la dernière action où il a obtenu un coup-franc à proximité de la surface et a placé la tête sur ce coup de pied arrêté qui a permis à Rabillard d'égaliser.
Rolando (5) : après avoir été pris de vitesse par Mavuba, il a effectué un magnifique tacle dans la surface comme dernier défenseur juste avant le repos. Pour le reste, une prestation moyenne du Portugais.
Nicolas Nkoulou (4.5) : en l'absence de Mandanda et Romao, il a récupéré le brassard de capitaine. Il a failli dévier un coup-franc de Sarr en début de match puis a fait une rencontre médiocre à son poste de stoppeur droit.
Mauricio Isla (5.5) : auteur d'un bon centre en retrait pour Nkoudou dans la bonne période des siens, il a été assez présent dans l'entrejeu et est l'un des Olympiens les moins à blâmer.
Lucas Silva (3) : encore préféré à Romao alors que leurs performances respectives récentes pouvaient faire penser le contraire, sa prestation a confirmé son piètre niveau avec des pertes de balle et surtout un manque de présence à la récupération. Pas assez puissant pour gêner et dégager le ballon devant la surface sur le but nordiste, il est sorti peu après ponctuant une (nouvelle) prestation ratée.
Abdelaziz Barrada (non noté) : il a pris la place du Brésilien à l'heure de jeu et a écopé d'un carton rouge très sévère (surtout quand on repense au tacle de Morel la semaine passée) en fin de match. Il n'a donc rien apporté à son équipe et va donc encore être absent.
Rémy Cabella (3.5) : il aurait pu ouvrir le score mais il a raté sa tête juste avant le repos alors qu'il n'avais plus qu'à la croiser dans le petit filet. Pour le reste, il a un peu essayé en début de match de porter le ballon vers l'avant mais à part ça, rien.
Bouna Sarr (5) : très actif et vif en début de match sur son aile droite, il a aussi boté un coup-franc excentré qui a terminé sur le poteau. Il a été le tireur de coups de pied arrêtés jusqu'à l'entrée de Barrada mais s'est complètement éteint, comme ses partenaires, en seconde mi-temps.
Georges-Kevin Nkoudou (4.5) : il a eu la meilleure occasion des siens dans les 45 premières minutes mais sa belle frappe instantanée sur un centre en retrait a fait briller Eneyama car il a tiré en plein milieu du but. Avant la pause, il a placé un tir de loin enroulé de peu au-dessus. Absent après le repos, il aurait pu concéder un penalty sur un repli défensif.
Michy Batshuayi (3) : totalement sevré de ballons, on ne l'a vu que sur une perte de balle au milieu de terrain qui a donné une magnifique occasion aux Lillois.

Après une bonne entame, l'OM a ensuite sombré, petit à petit mais inexorablement dans le néant footbalistique pour finir à 10 et, miraculeusement parvenir à égaliser sur la dernière action après la fin des arrêts de jeu.
Seul Brice Dja Djédjé a émergé dans cette piteuse prestation collective et individuelle. Le pire des Phocéen a probablement été Lucas Silva.
Avant de recevoir le PSG le week-end prochain, les joueurs de Michel devront aller à Montpellier pour expédier les affaires courantes dans cette très fade saison où seules les coupes pourraient amener un peu de piment à cet atroce chemin de croix en championnat.

par Seb le samedi 30 janvier 2016 à 09h28
L'OM arrache un nul miraculeux au Vélodrome !
Nkoulou aurait une préférence pour son avenir

Antoine Rabillard : son actualité

3 réactions à cet article
30/01/2016 à 12:41
Bonne Leffe 93
Bonne Leffe 93

Rien de plus à dire concernant l'analyse.
N'arrive toujours pas à repérer le projet de jeu de Michel.
Romao sur le banc pour y mettre Silva, fallait oser, d'autant plus que la faiblesse s'est vue très vite. N'empêche, pas une seconde pour Romao.

Vivement que MLD vende...

Sinon, qu'attendent les groupes de supporters pour décider collectivement de ne plus venir au stade ?...

30/01/2016 à 13:01
Vasco93
Vasco93

on a pas de milieu de terrain c'était flagrant hier, Cabella et Sarr sont plus des attaquants que des milieux du coup il restait Isla qui n'est pas un vrai mdf et Silva qui est lent et insipide, on a aucun gratteur de ballons aucun joueur capable de faire le relais entre la défense et l'attaque quand Diarra n'est pas là, Lille a mis 25 mn pour le comprendre et après ils nous ont jonglé, si Bouffal avait fait les bons choix on en prenait plusieurs, deux matchs que l'on fait un hold up, il faut être lucide on a pas les joueurs pour être plus haut et soyons déjà satisfait si on ne descend pas parce que même Troyes dernier de L1 a un jeu plus attrayant et construit que le nôtre

30/01/2016 à 13:14
le_zug
le_zug

Qu'a fait Silva pour avoir 3? il mérite 1 pour avoir fait acte de présence mais c'est bien le maximum...

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit