OM-Bastia : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

C'est le troisième match à domicile en 8 jours pour des Olympiens qui vont tenter la passe de 3 victoires après les succès contre Nice et Belgrade.

Le Vélodrome est clairsemé sûrement à cause de la succession très rapprochée des matches, l'horaire à la con et surtout le temps glacial avec un vent venant de l'ouest tournant parfois au mistral.

Malgré la fréquence importante des rencontres, Perrin semble tendre vers une équipe type car même les joueurs très sollicités (excepté Meité, qui paye plus ses performances médiocres que son nombre de matches) sont encore sur le terrain. Il doit toujours se passer de Dos Santos, Christanval, Delfim et Beye toujours blessés et laisse dans les tribunes Johansen et N'Diaye (pourtant frais) et sur le banc Hemdani, Sytchev, Fernandao (eux aussi moins émoussés que certains). Le 4-4-2 est maintenant classique et Runje est donc dans le but, Perez sur la droite de la défense, Skacel à gauche, Van Buyten et Ecker dans l'axe ; Celestini, le capitaine, et Meriem sont les milieux axiaux, Marlet sur le flanc droit et Vachousek dans le gauche sont les milieux excentrés. Drogba et Mido forment une nouvelle fois le duo d'attaque.



Bastia commence le match en pressant haut comme l'a fait Nice le week-end dernier mais les Olympiens trouvent la faille à 2 reprises juste après le premier ¼ d'heure avec des buts de Drogba (sur une bonne percée de Perez) et Marlet (qui reprend de la tête un coup-franc de Meriem). Les Marseillais gèrent ensuite la fin de la première période pour attaquer la seconde mi-temps avec ces 2 buts d'avance.

Dès la reprise, Née réduit le score et l'espoir revient chez les Corses mais les Blancs ne tremblent pas et reprennent leur domination. Skacel redonne un break d'avance aux Olympiens qui terminent ce match tranquillement même si avec plus de sérieux et moins de fantaisie, ils auraient pu marquer un ou deux buts de plus en fin de rencontre, les Bastiais se découvrant pour revenir au score.

Le schéma tactique n'a pas été modifié malgré les changements intervenus en seconde période. Drogba est rapidement sorti et a été remplacé par Hemdani, Marlet est alors passé devant, Hemdani milieu axial et Meriem a glissé sur le flanc droit. Ce dernier n'a joue que quelques minutes à ce poste avant de se faire remplacer par Sytchev. Le Russe a alors pris le couloir droit offensif. En fin de match, Perez a été sorti et Fernandao a pris sa place ; le Brésilien a joué aux côtés de Celestini, Hemdani glissant latéral droit.



Runje (6.5) : Le peu de boulot qu'il a eu ont été des sorties dans les pieds des attaquants corses qui partaient dans le dos des défenseurs. Il a aussi fait une mauvaise relance à la main mais qui n'a pas eu de conséquence. A noter qu'un de ses dégagements au pied a royalement atteint les 30 mètres à cause du terrible vent soufflant en rafales.

Perez (7) : Comme toujours beaucoup de combativité et de hargne sur son flanc droit. Il a été un des Marseillais les plus dangereux avec ces percées (la première a amené l'ouverture du score de Drogba). Comme toujours, la contrepartie de cette activité offensive est qu'il y a eu souvent des trous en défense sur son côté.

Fernandao (non noté) : Il a joué les dernières minutes à la place de Perez et s'est positionné comme l'a fait Meriem le reste de la rencontre.

Skacel (7) : Il n'a pas connu de problème défensif, étant très performant dans ce domaine alors qu'il avait connu des soucis dans ce compartiment qui n'est visiblement pas le sien. Il a beaucoup apporté offensivement avec de bonnes combinaisons avec son compatriote et a inscrit son premier but en Blanc d'une belle frappe croisée. En attendant le retour de Dos Santos, il s'impose vraiment comme indiscutable à son poste.

Van Buyten (6.5) : Plus en vue que lors de ses dernières sorties, le géant Belge a fait de bonnes interventions sur les attaquants Bastiais et s'est régalé sur les (nombreux) ballons aériens.

Ecker (6.5) : Il a (enfin) pris la place de Meité et, même s'il n'a pas fait un match fantastique, il a été moins fébrile que l'Ivoirien, plus déterminé, moins nonchalant. En ce moment, il n'y a pas photo entre les 2 même si Christanval devrait vite devenir un concurrent pour cette place.

Celestini (6) : Le capitaine marseillais a fait un match honorable, dans l'ombre, comblant les trous quand il y en avait.

Meriem (6.5) : Un peu en retrait par rapport à ces dernières prestations, il a tout de même donner le ton à son équipe. Il va pouvoir souffler pendant quelques jours car il a semblé marquer le pas physiquement.

Sytchev (non note) : Le Russe a remplacé Meriem et a joué milieu/ailier droit durant la fin du match. Il a été une fois en bonne position mais a loupé son tir. Il a apporté un peu de vitesse et de dynamisme alors que l'OM gérait paisiblement sa fin de match.

Marlet (6.5) : Encore peu à l'aise sur son flanc droit, il a été plus performant en seconde mi-temps quand il est passé en attaque. Il a inscrit son deuxième but avec l'OM d'une belle tête mais n'a pas très bien joué quelques bonnes situations en fin de match.

Vachousek (6.5) : Comme Van Buyten, on a vu du mieux comparé à ces précédents matches. Il a été plus présent, plus influent sur le jeu.

Mido (6.5) : L'avant-centre Egyptien n'a pas eu d'occasion nette (excepté une balle effleurée du bout du pied juste après le retour des vestiaires qui est passée de peu à côté) mais a beaucoup pesé sur la défense. Il s'améliore match après match, même s'il ne marque pas. En fin de partie, il a tenté des choses trop difficiles pour être efficaces.

Drogba (6.5) : Peu en vu, il a eu le mérite d'ouvrir le score et marquer son sixième but en une semaine. Il a pris une béquille en première mi-temps qui l'a contraint à sortir quelques minutes après le repos.

Hemdani (6.5) : Il a joué presque toute la seconde période en remplacement de Drogba. Milieu axial puis latéral droit, il a montré qu'il avait retrouvé son niveau et redevient un candidat à un poste de titulaire.



Globalement, un très bon match des Olympiens qui ont été sérieux, appliqués et se sont évités de jouer un match au couteau (comme samedi dernier) en marquant rapidement puis en reprenant 2 buts d'avance après le but bastiais.

Aucun joueur n'a vraiment surclassé les autres, le titre de meilleur Olympien peut aller à pas mal de joueurs mais je vais le donner à Skacel, aussi performant défensivement qu'offensivement. Il en est de même pour le moins bon, personne n'ayant fait un mauvais match. Celestini a peut être été un petit cran en dessous de ses coéquipiers.

Rendez-vous dans 2 semaines en Alsace pour affronter des Strasbourgeois auteurs d'un bon début de saison et qui vont sans douter poser beaucoup plus de problèmes que les Corses.

par seb le mardi 07 octobre 2003 à 09h13
OM 2-2 Craiova
Transfert: goal story

Rudolf Skacel : son actualité