Nîmes 2-3 OM : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

Face à de très bons et offensifs Nîmois, les Marseillais, aussi plus offensifs qu'à l'habitude avec un dispositif plus porté vers le but adverse, reprennent leur marche en avant en gagnant cette rencontre très difficile où ils ont beaucoup souffert.

Une semaine après l'imprévue défaite face à Nantes, les Olympiens se déplacent chez le voisin Nîmois pour réagir et montrer leur capacité à rester à leur place de dauphin face à des Gardois mal classés mais qui sont très performants depuis le début de l'année 2020.
Hiroki Sakai, Florian Thauvin et Nemanja Radonjic sont blessés alors que Kevin Strootman est suspendu et Grégory Sertic attend la fin de son contrat. André Villas-Boas est toujours fidèle à son 4-3-3 mais légèrement modifié dans l'entrejeu. Il aligne un onze sans surprise. Le capitaine Steve Mandanda est le dernier rempart, Bouna Sarr est latéral droit, Jordan Amavi évolue à gauche, Alvaro Gonzalez et Duje Caleta-Car dans l'axe ; Boubacar Kamara n'est pas le seul milieu récupérateur car Valentin Rongier est à sa hauteur alors que Morgan Sanson est plus haut et dans l'axe ; les trois joueurs offensifs sont de gauche à droite Dimitri Payet, Dario Benedetto et Valère Germain.
Yohann Pelé, Lucas Perrin, Abdallah Ali Mohamed, Maxime Lopez, Saif-Eddine Khaoui, Florian Chabrolle et Marley Aké sont les remplaçants alors que Simon Ngapandouetnbu et Niels Nkounkou ne sont pas sur la feuille de match.

Nîmes ouvre le score très rapidement mais Benedetto égalise peu après. L'Argentin double la mise avant la pause pour donner l'avantage aux Olympiens.
L'OM souffre énormément après la pause mais, contre le cours du jeu, Benedetto fait le triplé. Nîmes réduit le score à la fin des arrêts de jeu mais les Marseillais l'emportent dans la douleur.

L'homme du match

Dario Benedetto (8) : présent et bien placé pour égaliser, il a ensuite été précis pour doubler la mise sur un lob intelligent et ainsi ponctuer une première période d'un exceptionnel réalisme. Heureux et opportuniste pour le troisième but en reprenant du gauche un coup-franc mal renvoyé, c'est son premier triplé avec l'OM alors qu'il n'a tiré que trois fois au but.

Les autres joueurs

Steve Mandanda (7) : il a débuté par un arrêt sur un tir de près mais le ballon est revenu sur un Nîmois pour l'ouverture du score. Il a ensuite boxé un centre en fin de première mi-temps alors qu'il n'a pas été sollicité même si les Gardois ont été souvent dangereux. En seconde mi-temps, il a bien stoppé un corner, fait un sauvetage sur sa ligne après une reprise de près puis une tête nîmoise a été miraculeusement non cadrée. En fin de match, il a détourné un tir de loin en corner puis un coup-franc à rebonds. A la fin des arrêts de jeu, il a perdu un duel aérien sur un corner qui a permis aux Gardois de réduire le score.
Bouna Sarr (5.5) : positionné latéral droit, il a commencé par un centre décisif sans contrôle pour l'égalisation après un bel appel dans le dos de la défense. Il a ensuite raté un tir après un corner botté en retrait par Payet. Défensivement, on l'a surtout vu sur des imprécisions alors qu'il était beaucoup sollicité car les Nîmois sont surtout passés de son côté pendant les 45 premières minutes. Moins en difficulté défensive après la pause, il n'a pas bien joué quelques ballons offensifs en fin de match.
Jordan Amavi (5.5) : beaucoup de risques pris dans plusieurs relances, l'arrière gauche n'a pas transpiré la sérénité malgré de la tonicité et de l'envie.
Alvaro Gonzalez (6.5) : l'Espagnol a effectué une intervention décisive sur un centre très chaud en milieu de première mi-temps et il a aussi contré un tir dangereux avant la pause. Solide après le repos, il a encore pris un carton dans ce match compliqué et sera à nouveau bientôt suspendu.
Duje Caleta-Car (6.5) : le stoppeur gauche croate a fait une frappe ratée après un une-deux avec Sanson suite à un corner puis, après une passe ratée, il a été sobre et solide.
Boubacar Kamara (7) : une super passe à l'origine de l'égalisation, une longue ouverture ratée, une récupération au départ de l'action du deuxième but pour une première mi-temps décisive. Beaucoup de courses et de présence malgré quelques imprécisions, à noter qu'il a été un peu plus offensif car il a joué à la même hauteur que Rongier et pas unique milieu récupérateur.
Valentin Rongier (6) : en duo avec Kamara en position de milieu défensif, on ne l'a pas trop avant la pause si ce n'est sur une passe lamentable juste avant le repos. Plus en vue en seconde mi-temps, il a fait quelques bonnes récupérations et décoché une très belle frappe après un corner superbement détournée par Bernardoni.
Morgan Sanson (6.5) : positionné plus haut que d'habitude, cela a fait une équipe bien plus offensive et ce qui explique probablement les 5 buts de cette rencontre. Il a souvent bien emmené le ballon vers le but notamment sur une superbe action qu'il a mal terminée.
Dimitri Payet (4.5) : énormément d'imprécisions et de maladresses pour le numéro 10, heureusement qu'il a bien lancé Benedetto sur le deuxième but. Il a aussi encore pris un carton pour contestation et n'a pas fait assez de repli défensif surtout en fin de match. Il est sorti blessé, visiblement au mollet.
Marley Aké (non noté) : entré à la place de Payet pour les dernières minutes, il n'a pas eu le temps de se mettre en évidence.
Valère Germain (4) : dans ce rôle d'ailier droit qui ne lui convient pas, il a beaucoup couru, fait des replacements défensifs et placé une tête au-dessus sur un corner tiré au premier poteau. Il a aussi fait une très bonne récupération haute en fin de match.
Maxime Lopez (non noté) : il a joué les arrêts de jeu à la place de l'Argentin.

Face à de très bons et offensifs Nîmois, les Marseillais, aussi plus offensifs qu'à l'habitude avec un dispositif plus porté vers le but adverse, reprennent leur marche en avant en gagnant cette rencontre très difficile où ils ont beaucoup souffert.
Pour son triplé, Dario Benedetto est le meilleur Olympien alors qu'on n'a presque pas vu Valère Germain.
Il faudra faire aussi bien contre Amiens dans une semaine pour garder le rythme de dauphin et il sera intéressant de voir si Villas-Boas conservera ce dispositif plus offensif qui déséquilibre l'équipe mais offre plus de jeu.

par Seb le dimanche 01 mars 2020 à 20h54
Un triplé et une volée incroyable pour Gignac
Ménès y croit à nouveau pour l'OM

Dario Benedetto : son actualité

Sois le premier à nous donner ton avis
Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit