ASSE 0-2 OM : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

Les Provençaux gagnent malgré une faible prestation face à des Verts d'une rare indigence. Heureusement que les Olympiens ont été réalistes...

Alors que les Olympiens marquent le pas, même s'ils n'ont plus perdu depuis plusieurs mois, ce déplacement à Saint-Etienne apparait comme compliqué même si les Verts sont mal en point en championnat.
Florian Thauvin est toujours blessé et Grégory Sertic au placard. André Villas-Boas, dans son habituel 4-3-3, aligne une équipe sans grande surprise avec le capitaine Steve Mandanda comme dernier rempart, Bouna Sarr sur la droite de la défense, Jordan Amavi à gauche, Alvaro Gonzalez et Duje Caleta-Car dans l'axe ; Boubacar Kamara est le milieu le plus près de la défense avec Valentin Rongier et Morgan Sanson plus proches des trois attaquants que sont à Nemanja Radonjic droite, Dimitri Payet à gauche et Dario Benedetto dans l'axe.
Le banc de touche est occupé par Yohann Pelé, Hiroki Sakai, Kevin Strootman, Maxime Lopez, Saif-Eddine Khaoui, Marley Aké et Valère Germain. Simon Ngapandouetnbu et Lucas Perrin sont absents de la feuille de match.

Payet ouvre le score rapidement puis les Verts dominent et, malgré d'évidentes lacunes défensives, l'OM tient son avantage jusqu'au repos.
La seconde mi-temps est une purge avec des Marseillais qui jouent avec le feu en subissant mais doublent la mise en fin de match pour un succès important.

L'homme du match

Dimiitri Payet (7.5) : il a ouvert le score sur un tir sans angle très intelligent puis il a délivré une super ouverture pour Benedetto. Il a le plus souvent joué à droite et fait de bons replis défensifs avant une superbe passe sur le second but.

Les autres joueurs

Steve Mandanda (7) : il a débuté par une sortie aux poings sur un corner puis détourné un tir croisé puissant. Après la pause, il a fait une sortie hors de sa surface avec une tête pas assez puissante. Après quelques arrêts faciles, il a été touché à l'entame du dernier quart d'heure visiblement à une cuisse mais a fini le match. Il a ponctué sa bonne prestation par un corner boxé en fin de match.
Bouna Sarr (6) : encore préféré à Sakai sur la droite de la défense, après une perte de balle au milieu de terrain qui a donné une opportunité de lob de très loin à Khazri, il a été très solide défensivement et n'a pris aucun risque offensif. Bref, un match sérieux dans un registre inhabituel pour lui.
Jordan Amavi (5.5) : auteur d'un super retour dans l'axe dès le coup d'envoi, il n'a pas écopé d'un carton pour une grosse faute après une passe lamentable mais il l'a pris un peu plus tard pour un tacle en retard. Il s'est ensuite concentré à défendre sérieusement.
Alvaro Gonzalez (6) : après une tête imprécise et une passe lamentable, il a fait plusieurs interventions très importantes et décisives pour éviter des assauts à son gardien.
Duje Caleta-Car (6.5) : si ce n'est une relance ratée, le Croate a été solide et efficace dans son rôle de stoppeur gauche.
Boubacar Kamara (6) : toujours proche du ballon car le match s'est essentiellement déroulé au milieu du terrain, il a mis de l'impact et fait quelques récupérations intéressantes.
Valentin Rongier (5.5) : dernier passeur sur l'ouverture du score, il a touché pas mal de ballons mais n'a plus sa percussion de la fin de l'année 2019. A noter qu'il a pris un carton après plusieurs fautes à l'heure de jeu et fait une reprise contrée après un corner.
Maxime Lopez (non noté) : il est entré à la place de l'ancien capitaine nantais dans les arrêts de jeu.
Morgan Sanson (5.5) : comme Rongier, il a moins de peps qu'il y a quelques semaines mais il est toujours là à courir et presser. Touché à l'heure de jeu sur un tacle violent, il est resté sur la pelouse et a délivré une passe décisive superbe pour Radonjic avec une passe intelligente et rapide.
Nemanja Radonjic (5.5) : à nouveau titularisé malgré ses prestations décevantes dans cette situation, il a rapidement permuté à gauche. Sur un bon débordement, il a raté son centre au quart d'heure puis fait beaucoup d'imprécisions. Après un bon retour défensif, il a fait une super accélération au retour des vestiaires mais il était hors-jeu et n'avait pas cadré sa frappe. Il a pris un carton bête sur une main volontaire au milieu de terrain et, heureusement, il n'a pas tremblé pour faire le break en fin de match avec une frappe précise, sauvant sa triste prestation.
Kevin Strootman (non noté) : entré pour les arrêts de jeu à la place du Serbe, il n'a pas eu le temps de toucher le ballon.
Dario Benedetto (4) : bien titulaire malgré ses problèmes au tendon d'Achille et ses récents piètres matches, il a subi un gros tacle au quart d'heure puis on ne l'a presque plus vu sauf sur un tir de loin trop haut et sur un manque de vitesse sur plusieurs ballons dans la course.
Valère Germain (non noté) : entré pour le dernier quart d'heure à la place et au poste de l'Argentin, il a récupéré le ballon à l'origine du second but et fait quelques bons appels.

Les Provençaux gagnent malgré une faible prestation face à des Verts d'une rare indigence. Heureusement que les Olympiens ont été réalistes...
Individuellement, Dimitri Payet a été décisif et a fait pencher la rencontre alors que Dario Benedetto a une nouvelle fois été le plus en difficulté.
Il faudra enchainer contre Toulouse ce week-end avant d'aller à Lyon et Lille dans la foulée. Après ces trois matches, on verra plus clair sur les capacités de cette équipe.

par Seb le vendredi 07 février 2020 à 10h13
Benedetto dépend du collectif, explique Rothen
OM-Toulouse : une belle affluence à venir ?

Dimitri Payet : son actualité

1 réaction à cet article
07/02/2020 à 21:45
Tsubasa1993
Tsubasa1993

Tirer au but n'est pas dominer. A l'heure de jeu, StEtienne avait certes tiré 14 fois au but mais n'avait cadré que 2 fois et ce n'était que des tirs tranquilles pour notre gardien. A contrario, au même instant t, l'OM avait tiré 3 fois au but mais cadré 2 fois, dont 1 est allé au fond des filets stéphanois. Pour la possession de balle, à l'heure de jeu elle était de 59-41 en faveur de l'OM. Le seul domaine où StEtienne a dominé, c'est sur l'attribution des cartons : 4 CJ en 10 fautes pour l'OM contre 0 CJ en 5 fautes pour l'ASSE.

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit