Rennes 0-1 OM : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

Les Marseillais l'emportent contre le cours du jeu alors qu'ils ont eu du mal après la pause face à de bons Rennais. C'est une victoire très importante dans la course à l'Europe.

Après la pénible qualification en Coupe de France, l'OM retrouve le championnat avec un déplacement à Rennes qui est juste derrière les Marseillais au classement.
Florian Thauvin est en phase de reprise alors qu'Hiroki Sakai suspendu. Grégory Sertic est encore et toujours au placard. André Villas-Boas compose un onze sans surprise dans un 4-3-3 habituel. Le capitaine Steve Mandanda retrouve sa place dans le but et le brassard, Bouna Sarr est latéral droit, Jordan Amavi évolue sur la gauche de la défense, Alvaro Gonzalez et Duje Caleta-Car dans l'axe ; Boubacar Kamara est milieu défensif axial avec le duo de pistons Valentin Rongier/Morgan Sanson un peu plus haut ; Dimitri Payet est ailier gauche, Nemanja Radonjic à droite et Dario Benedetto dans l'axe.
Les 7 remplaçants sont Yohann Pelé, Lucas Perrin, Kevin Strootman, Maxime Lopez, Saif-Eddine Khaoui, Valère Germain et Marley Aké. Simon Ngapandouetnbu et Abdallah Ali Mohamed sont en tribune.

La première mi-temps est équilibrée avec peu d'occasions et un 0-0 au repos logique.
En seconde période, Rennes prend petit à petit l'ascendant et Villas-Boas blinde son milieu pour conserver le nul mais Strootman donne la victoire aux siens après un très bon coup-franc de Payet.

L'homme du match

Boubacar Kamara (7) : présent dans la lutte pour le ballon au milieu de terrain, il a aussi placé un tir contré sur le gardien en première mi-temps. Après un carton en début de seconde période pour une grosse faute qui lui vaudra une suspension, il a surtout été très actif à la récupération avec beaucoup de présence.

Les autres joueurs

Steve Mandanda (7) : si ce n'est une horizontale avant la pause pour détourner en corner un bon tir, il n'a rien eu à faire pendant les 45 premières minutes. Après le repos, il a fait une super sortie au pied en taclant et pris un centre difficile en fin de match.
Bouna Sarr (5.5) : profitant de la suspension de Sakai pour conserver sa place d'arrière droit, il a commencé par une bonne accélération puis fait une lamentable passe et pris un carton pour une faute à la limite de la surface qui aurait pu devenir un penalty. Il a été appliqué après la pause même s'il a raté une intervention en fin de match.
Jordan Amavi (6) : une bonne intervention pour compenser une grossière erreur de Sarr en début de match, puis une performance solide où il a pris peu de risque. A noter qu'il a été battu dans sa surface par une feinte de Raphinha en fin de match.
Alvaro Gonzalez (6) : présent défensivement, il a placé un tir du gauche sur le poteau après un corner mal renvoyé en première mi-temps. Il a eu plus de mal après le repos où il a paru souffrir physiquement, boitant à plusieurs reprises mais serrant les dents pour tenir la barraque.
Duje Caleta-Car (6) : après une bonne intervention, il a pris un carton pour une faute grossière et n'a pas été présent sur un corner pour gêner Niang dont la reprise a été non cadrée. Après une belle intervention sur Raphinha en début de seconde période, il a bien intercepté un centre très dangereux pour une solide performance.
Valentin Rongier (5.5) : de l'activité et des courses mais aussi une perte de balle qui a donné un super coup-franc à l'entrée de la surface et qui a conduit Sarr à prendre un carton. Malgré quelques imprécisions, il a encore été très actif.
Kevin Strootman (non noté) : alors qu'il était rentré à la place de Rongier pour presser, défendre et conserver le nul il a été précis pour marquer le seul but du match sur un tir difficile sans angle. Son entrée a été décisive et déterminante !
Morgan Sanson (6) : deux montées de balle intéressantes en première période puis beaucoup de courses mais en prenant moins de risque qu'habituellement pour le milieu gauche olympien.
Dimitri Payet (6) : cantonné sur son aile gauche pour ne laisser aucun espace aux Bretons, il a tiré au-dessus un bon coup-franc plein axe en milieu de première période. Un court moment à droite puis avant-centre quand Benedetto est sorti, il a fait une belle frappe croisée à 20 minutes de la fin. Après un nouveau carton idiot pour une énième contestation (qui lui vaudra une nouvelle suspension), il a été décisif avec un très beau coup-franc à l'origine du seul but du match.
Nemanja Radonjic (3) : encore titularisé sur l'aile droite, on l'a très peu vu jusqu'à sa sortie.
Valère Germain (non noté) : entré en milieu de seconde période à la place et au poste du Serbe, il est à noter qu'il n'a pas basculé dans l'axe après la sortie de l'avant-centre argentin et est resté à droite. Il a couru et pressé.
Dario Benedetto (4) : une bonne récupération mais un ballon mal négocié puis un tacle pour récupérer un ballon où il s'est fait mal pour une première période timide. Une tête imprécise sur un ballon contré par Radonjic pour une seconde période tout aussi effacée.
Maxime Lopez (non noté) : il a pris la place de Benedetto en fin de match et a commencé par prendre un énorme tacle (qui a donné le coup-franc du but) puis il a essayé de garder le ballon et n'a pas très bien joué quelques ballons offensifs.

Les Marseillais l'emportent contre le cours du jeu alors qu'ils ont eu du mal après la pause face à de bons Rennais. C'est une victoire très importante dans la course à l'Europe.
Individuellement, Boubacar Kamara a été le meilleur de son équipe alors que Nemanja Radonjic a été le moins bon.
Il faudra continuer sur cette belle lancée dès le week-end prochain face à Granville en Coupe de France puis contre Angers en championnat le week-end suivant.

par Seb le lundi 13 janvier 2020 à 00h18
Mercato : l'OM en pincerait pour Khacef
Ménès : "Ca pourrait bien être la saison de l'OM"

Kevin Strootman : son actualité

1 réaction à cet article
13/01/2020 à 08:22
bongo
bongo

Un peu dur pour DCC qui a été le roc du match derrière, décidément très rapide et incisif. Sinon plutôt d'accord, sauf sur le terme hold up : Steeve fait un seul arrêt de tout le match, on a eu autant d'occasions qu'eux et des plus dangereuses.
Mais tant mieux si cela garde les joueurs concentrés, cela évitera de tomber dans la facilité.

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit