Trélissac 1-1 (2-4 tab) OM : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

L'OM s'en sort donc difficilement face à une équipe solide qui n'a pas fait d'erreur et a tenu physiquement les deux heures de jeu.

Comme chaque début d'année civile, la compétition reprend avec la Coupe de France. En 2020, c'est un déplacement à Limoges pour y affronter Trélissac, club de National 2, quatrième échelon national.
André Villas-Boas a ménagé Steve Mandanda, Jordan Amavi, Boubacar Kamara et Morgan Sanson alors que Florian Thauvin est toujours blessé. C'est dans un 4-3-3 sans surprise que les Olympiens démarrent cette rencontre avec Yohann Pelé dans le but, Bouna Sarr sur la droite de la défense, Hiroki Sakai à gauche, Alvaro Gonzalez et Duje Caleta-Car dans l'axe ; Kevin Strootman est le milieu défensif axial avec Maxime Lopez et Valentin Rongier un peu plus haut ; Valère Germain est ailier droit, le capitaine Dimitri Payet à gauche et Dario Benedetto dans l'axe.
Le banc de touche est occupé par Simon Ngapandouetnbu, Abdallah Ali Mohamed, Lucas Perrin, Florian Chabrolle, Saif-Eddine Khaoui, Nemannja Radonjic et Marley Aké. Amadou Dia et Niels Nkounkou sont en tribune.

Sur le coup d'envoi et une erreur de Sarr et Pelé, Trélissac ouvre le score. Payet égalise en milieu de première période.
En seconde mi-temps puis en prolongation, les Marseillais dominent mais ne se créent par énormément d'occasions, surtout qu'ils jouent à 10 pendant les 30 minutes supplémentaires après l'exclusion de Sakai.
Il faut deux arrêts de Pelé dans la séance de tirs au but pour se qualifier.

L'homme du match


Dimitri Payet (6.5) : plusieurs bonnes ouvertures, une frappe détournée par le gardien et surtout très précis pour égaliser avec un lob sur une frappe en demi-volée, le capitaine a beaucoup bougé sur toute la largeur du terrain. Après une frappe détournée par un défenseur en fin de prolongation, il a très sereinement transformé le premier tir au but.

Les autres joueurs

Yohann Pelé (5.5) : il a commencé par un dégagement contré (qui a donné le but à Trélissac) alors qu'il aurait dû aller beaucoup plus vite sur le ballon. Il n'a ensuite rien eu à faire en première période. Après un dégagement imprécis en début de seconde période, il a fait son premier arrêt à une vingtaine de minutes de la fin du temps réglementaire. Il a stoppé deux tirs au but compensant son erreur initiale.
Bouna Sarr (5) : l'arrière droit a commencé par une erreur, une passe en retrait pas assez appuyée qui a amené le but adverse. Par la suite, de la tonicité et l'envie d'aller de l'avant mais rien de bien décisif.
Hiroki Sakai (4) : au poste d'arrière gauche, il a fait une prestation moyenne jusqu'à ses deux cartons jaunes consécutifs à la toute fin du temps réglementaire pour une obstruction puis pour compenser une passe ratée de Rongier. Il sera donc suspendu (au moins) le week-end prochain.
Alvaro Gonzalez (6) : quelques bonnes interventions sur les rares opportunités adverses, il a aussi effectué une relancé ratée qui n'a heureusement pas eu de conséquence.
Lucas Perrin (non noté) : entré à la place de l'Espagnol à la fin de la prolongation pour être un des frappeurs dans la séance de tirs au but, il a été efficace dans cet exercice.
Duje Caleta-Car (5.5) : après une perte de balle en début de match, il a été sérieux et on l'a vu offensivement sur une tête détournée par le gardien de Trélissac avant la pause.
Kevin Strootman (5) : après une intervention ratée et un piteux marquage sur un corner, il a fait une bonne intervention mais pris un carton bête pour contestation inutile avant la pause. Il a bien tiré son tir au but pour compenser sa terne prestation où il a manqué de vitesse.
Maxime Lopez (5) : au poste de milieu gauche, il a commencé par un bel enchainement contrôle puis frappe mais c'était non cadrée. Il a eu de l'activité, voulant montrer qu'il mérite mieux qu'une place de remplaçant, mais il a eu des crampes dans le dernier quart d'heure et est donc sorti.
Nemanja Radonjic (5.5) : il a pris la place de Lopez et est entré sur l'aile gauche. Auteur d'une belle accélération, d'un bon débordement et d'un centre en retrait, il a surtout placé un bon tir renvoyé par le gardien.
Valentin Rongier (6) : après l'ouverture super précise pour l'égalisation, il a placé deux tirs et a surtout eu beaucoup d'activité dans l'entrejeu. Il a aussi transformé son tir au but avec un beau contre-pied.
Valère Germain (5) : au poste d'ailier droit, il a été actif surtout en début de match voulant montrer ce qu'il peut apporter quand il est titulaire. Malgré cette activité, il a été en vue uniquement sur un tir contré en fin de match.
Saif-Eddine Khaoui (non noté) : entré au début de la prolongation à la place de Germain, il a pris une place originale pour lui d'arrière gauche pour compenser l'expulsion de Sakai et a été assez offensif.
Dario Benedetto (4.5) : présent sur un corner mais il a fait faute sur le gardien et son but a été refusé. On l'a ensuite vu sur deux frappes, une par mi-temps avant de céder sa place en milieu de seconde période.
Marley Aké (3.5) : il a pu jouer une cinquantaine de minutes en remplaçant l'avant-centre argentin. Si ce n'est un bel appel et un tir sur le gardien, il a manqué de présence et de poids.

L'OM s'en sort donc difficilement face à une équipe solide qui n'a pas fait d'erreur et a tenu physiquement les deux heures de jeu.
Individuellement, Dimitri Payet a été le meilleur de son équipe alors que Marley Aké le plus en difficulté.
Le championnat reprend le week-end prochain avec un déplacement difficile chez le troisième, Rennes, pour voir ce qu'a cette équipe dans le ventre.

par Seb le mercredi 08 janvier 2020 à 16h07
Racisme, Balotelli : la Lazio sanctionné d'une... amende
CdF, recette : Villas-Boas adresse un petit tacle à Trélissac

Yohann Pelé : son actualité

Sois le premier à nous donner ton avis
Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit