OM 3-1 Nîmes : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

Encore une fois, après une première période correcte mais sans but, les Marseillais ont fait la décision après le repos mais il a globalement manqué de précision à cette équipe qui n'a pas mis la même intensité que lors des matches précédents. Heureusement qu'ils sont tombés face à un adversaire encore plus maladroit et dans une mauvaise spirale.

Une semaine après le petit coup d'arrêt à Metz, les Olympiens veulent bien clôturer l'année 2019 en battant Nîmes, très mal en point, pour assurer leur place de dauphin à la moitié du championnat.
Kevin Strootman est suspendu alors que Florian Thauvin toujours blessé. Grégory Sertic et Isaac Lihadji n'ont encore pas été convoqués par André Villas-Boas qui fait dans le classique, un 4-3-3. Yohann Pelé est dans le but, pour éviter tout risque avec Mandanda après sa blessure en Lorraine, Hiroki Sakai est latéral droit, Jordan Amavi évolue à gauche de la défense avec Duje Caleta-Car et Alvaro Gonzalez dans l'axe ; Boubacar Kamara est le milieu récupérateur avec Valentin Rongier et Morgan Sanson plus haut ; Dimitri Payet est ailier gauche et capitaine, Nemanja Radonjic à droite et Dario Benedetto dans l'axe.
Sur le banc, on retrouve Simon Ngapandouetnbu, Maxime Lopez, Florian Chabrolle, Saif-Eddine Khaoui, Bouna Sarr, Marley Aké et Valère Germain. Steve Mandanda et Lucas Perrin sont en tribune.

La première période est nettement marseillaise mais les Olympiens n'arrivent pas à concrétiser leurs occasions et s'énervent dans les derniers instants.
Sur le coup d'envoi de la seconde mi-temps, l'OM ouvre le score puis les Nîmois attaquent enfin. Mais ils payent leur maladresse car Benedetto puis Payet donnent la victoire aux leurs. Le but gardois dans les arrêts de jeu ternit un peu cette rencontre.

L'homme du match

Dimitri Payet (8) : le capitaine du soir a retrouvé sa précision sur les coups de pied arrêtés et a été très actif et présent dans le jeu, repiquant souvent dans l'axe en venant de l'aile gauche. A noter tout de même une faute bête avant la pause qui lui a valu un jaune totalement évitable, un de plus. Juste après la pause, en position d'avant-centre, il a taclé sur le centre de Benedetto ce qui a conduit le défenseurs Nîmois à marquer contre son camp. Dans la foulée, il a placé un tir contré et a trouvé les filets mais Benedetto (qui a détourné le ballon) était hors-jeu. Auteur d'une super accélération et d'une passe précise pour Sanson sur le deuxième but, il a marqué le troisième tout seul en repiquant dans l'axe, dribblant et plaçant un tir précis (alors qu'il avait raté le cadre sur une action similaire peu avant).

Les autres joueurs

Yohan Pelé (5.5) : titulaire pour ne faire prendre aucun risque à Mandanda, il n'a eu à détourner qu'un tir lointain dans les arrêts de jeu en première mi-temps. Après la pause, il n'a guère été sollicité car les Crocodiles ont été maladroits sauf sur leur but où il ne peut rien.
Hiroki Sakai (5) : très discret, on l'a peu vu offensivement (même s'il est dans l'action de l'ouverture du score) et a fait une prestation défensive convenable.
Jordan Amavi (3.5) : il a commencé par une frappe écrasée après un corner, puis a fait un bon débordement suivi d'un centre. On l'a ensuite vu défensivement et il a été très mauvais à plusieurs reprises. Il s'est tout d'abord arrêté de jouer sur l'action qui a failli donner un penalty aux Nîmois avant le repos, il a ensuite été ridiculisé à l'heure de jeu à l'entrée de sa surface, puis le latéral gauche a une nouvelle dois été battu ce qui a donné une énorme occasion aux Gardois et, pour finir, il a été absent sur le but gardois pour ponctuer un match raté, comme on le voyait faire il y a quelque temps.
Duje Caleta-Car (6) : le Croate était stoppeur gauche et, en première mi-temps on l'a vu sur quelques passes (une loupée mais les autres intéressantes) et sur une bonne récupération suivie d'une passe rapide à l'origine du belle opportunité. Auteur d'une intervention limite avant le repos que la VAR n'a logiquement pas transformée en penalty, il a détourné d'une aile de pigeon un coup-franc de Payet mais hors du cadre. Quand Nîmes a eu plus d'opportunités, il a effectué deux belles interventions.
Alvaro Gonzalez (5.5) : après une très bonne tête sur un corner détournée par Bernardoni, on l'a peu vu et il a fait son boulot, sans plus.
Boubacar Kamara (5) : de retour au milieu avec la suspension de Strootman, il a alterné le bon et le moins bon avec de belles récupérations en allant de l'avant, trois ouvertures complètement loupées (mais une autre réussie), il a aussi été pris de vitesse ce qui lui a valu un carton. Il a raté son intervention sur le but gardois et à noter qu'il a fini avec le brassard après la sortie de Payet.
Valentin Rongier (5.5) : après un tir contré sur un corner en retrait, il a fait (sur la même combinaison avec Payet), une super reprise sur Bernardoni avant la pause. Moins présent que lors de ses dernières sorties, il est l'auteur d'un match correct.
Maxime Lopez (non noté) : il a pris la place de Rongier pour une dizaine de minutes alors que le match était plié.
Morgan Sanson (7) : il a eu une super opportunité avant le repos mais il a écrasé piteusement sa frappe. Il a pris un carton idiot avant le repos pour une contestation inutile. Le numéro 8 a perdu un duel avec Bernardoni mais le ballon est revenu sur Benedetto pour le 2-0. Sur une accélération, il a trop tardé dans la surface et n'a pu marquer. Il est sorti blessé dans les derniers instants alors que tous les changements avaient été faits.
Marley Aké (non noté) : il a pris la place du capitaine dans les derniers instants pour que celui-ci obtienne une ovation bien méritée.
Nemanja Radonjic (4) : préféré à Sarr grâce à ses récentes entrées en jeu décisives et ses buts, il a été peu à son aise et en réussite avec notamment une lamentable fin d'action sur un contre alors qu'il était super bien placé et a loupé sa frappe au lieu de donner le ballon à Benedetto qui n'avait plus qu'à le pousser dans le but. Heureusement pour lui il est dans l'action du premier et dernier but mais ça n'est pas cette prestation qui va lui permettre de garder sa place dans le onze de départ.
Dario Benedetto (7) : finalement aligné dès l'entame malgré ses problèmes physiques, il a touché bien plus de ballons que lors de ses récents matches car il est venu participer au jeu et remiser. Devant le but, il a placé une tête sur le gardien après un coup-franc de Payet, il a surtout été le centreur sur l'ouverture du score. L'Argentin a ensuite touché le ballon sur le tir de Payet et, comme il était hors-jeu le but a été refusé, mais il a été opportuniste pour doubler la mise et enfin retrouver le chemin des filets.
Bouna Sarr (non noté) : il a remplacé le l'avant-centre pour une dizaine de minutes.

Encore une fois, après une première période correcte mais sans but, les Marseillais ont fait la décision après le repos mais il a globalement manqué de précision à cette équipe qui n'a pas mis la même intensité que lors des matches précédents. Heureusement qu'ils sont tombés face à un adversaire encore plus maladroit et dans une mauvaise spirale.
Les performances individuelles ont été correctes dans l'ensemble. Jordan Amavi retrouve un titre de pire Olympien alors qu'il était bien meilleur depuis quelques semaines. Dimitri Payet, décisif sur tous les buts, est sans conteste le meilleur de son équipe.
Place maintenant à de courtes vacances pour profiter de cette belle deuxième place après une première moitié de saison bien meilleure qu'espéré. Après la reprise en Coupe face à Trelissac, il y aura déjà un déplacement difficile à Rennes qui n'est pas loin derrière les Marseillais au classement.

par Seb le mardi 24 décembre 2019 à 12h30
Mercato : l'OM sur un défenseur mexicain ?
Mercato : Chabrolle a des opportunités en L2

Dimitri Payet : son actualité

Sois le premier à nous donner ton avis
Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit