Toulouse 0-2 OM : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

Malgré une faible prestation face à des Toulousains très limités et qui se sont fait hara-kiri en jouant à 10, l'OM ramène trois points importants et enchaine un troisième succès consécutif.

Deux semaines après la belle victoire contre Lyon, les Marseillais se déplacent à Toulouse pour essayer de conserver leur deuxième place.
Néanmoins, André Villas-Boas a un effectif amoindri par trois suspendus en défense : Jordan Amavi, Alvaro Gonzalez et Duje Caleta-Car. Saif-Eddine Khaoui est revenu blessé de sélection et a rejoint Florian Thauvin à l'infirmerie. Grégory Sertic est quant à lui encore hors du groupe. C'est dans un 4-3-3 classique que le coach portugais aligne son équipe. Le capitaine Steve Mandanda est le dernier rempart, la défense est composée de Bouna Sarr à gauche, Hiroki Sakai à droite, Lucas Perrin et Boubacar Kamara sont les stoppeurs ; Kevin Strootman est le milieu le plus défensif avec Morgan Sanson et Valentin Rongier plus haut ; les trois joueurs offensifs sont Dimitri Payet (à gauche), Maxime Lopez (à droite) et Dario Benedetto (dans l'axe).
Sur le banc on retrouve Yohann Pelé, Abdallah Ali Mohamed, Florian Chabrolle, Nemanja Radonjic, Valère Germain, Isaac Lihadji et Marley Aké. Amadou Dia et Niels Nkounkou sont absents de la feuille de match.

L'OM a le ballon mais il y a beaucoup d'erreurs techniques et de mauvais choix. Toulouse termine la première période à 10 après un attentat sur Sarr mais il n'y a pas de but avant le repos.
Malgré la supériorité numérique, les Marseillais n'ont aucune inspiration et montrent une pauvreté technique effrayante. L'entrée de Germain fait tourner le match car il est dans l'action des deux buts intervenus juste après son apparition sur la pelouse.

L'homme du match

Valentin Rongier (6.5) : le milieu droit a eu beaucoup d'activité et fait plusieurs frappes mais a aussi raté quelques passes.

Les autres joueurs

Steve Mandanda (6) : quelques interventions sans difficulté pendant les 45 premières minutes et un super réflexe du pied à 20 minutes de la fin pour garder son équipe dans le match.
Bouna Sarr (5) : aligné à gauche de la défense pour la première fois à l'OM, il a été victime d'un attentat en fin de première période sur le genou qui a conduit à l'exclusion d'un Toulousain. Il a permuté avec le Nippon dès l'entame de la seconde mi-temps pour une prestation moyenne.
Hiroki Sakai (5) : il a débuté par une piteuse perte de balle qui a donné une belle opportunité aux Toulousains et qui aurait pu couter un penalty. Battu au duel aérien sur un coup-franc, il a basculé à gauche pendant les 45 dernières minutes et a été meilleur et plus offensif. Il a notamment fait une belle montée et un centre pour Rongier.
Lucas Perrin (5.5) : il a bénéficié des absences pour retrouver le onze de départ et a commencé par une belle tête sur le premier corner que le gardien toulousain a détourné. Il a ensuite défendu tranquillement face à 10 Toulousains très regroupés.
Boubacar Kamara (5) : le stoppeur droit n'a pas trop forcé mais a raté plusieurs passes et pris un carton évitable en fin de match.
Kevin Strootman (4.5) : à nouveau dans le onze au poste de milieu défensif axial, il a fait quelques récupérations mais n'a encore pas assez pesé. Il n'a pas marqué des points pour reprendre une place de titulaire.
Morgan Sanson (5.5) : le milieu gauche a fait plusieurs centres intéressants en première mi-temps et une accélération plein axe qui a donné un bon coup-franc après le repos.
Valère Germain (non noté) : remplaçant de Sanson pour le dernier quart d'heure, son entrée a été décisive : il a commencé par remiser le ballon sur l'action de l'ouverture du score (c'était sa première touche de balle) et a contré le ballon au départ de l'action du second but.
Maxime Lopez (4) : encore sur l'aile droite (mais parfois à gauche), il a mal négocié plusieurs bons ballons et a eu peu d'influence. Il est logiquement sorti peu après l'heure de jeu.
Nemanja Radonjic (non noté) : il a pris la place et le poste de Lopez pendant la dernière demi-heure. Il a multiplié les erreurs et les mauvais choix sauf sur une belle action et un tir précis pour son premier but en Blanc qui a permis aux siens de mettre fin au suspense.
Dimitri Payet (5) : il a commencé par un bon premier corner puis on l'a peu vu. Heureusement qu'il a fait une belle passe décisive pour faire basculer la rencontre.
Dario Benedetto (6) : une bonne passe pour Rongier, une belle frappe d'un rien à côté, une tête sur le gardien sur un coup-franc de Payet mais il a surtout été précis pour éliminer le gardien et ouvrir le score.
Marley Aké (non noté) : entré pour les dernières minutes à la place de l'Argentin, il n'a pas eu le temps de se mettre en évidence.

Malgré une faible prestation face à des Toulousains très limités et qui se sont fait hara-kiri en jouant à 10, l'OM ramène trois points importants et enchaine un troisième succès consécutif.
Les performances individuelles ont été globalement moyennes. Valentin Rongier a paru être le meilleur alors que pour le moins bon, probablement Maxime Lopez.
Il faudra être bien meilleur pour rester en haut du tableau car il n'y aura pas une équipe aussi faible en face. Dès vendredi, il faudra donc battre Brest pour rester dauphin du PSG et profiter de ces moments assez inespérés étant donné l'effectif de cette saison.

par Seb le mardi 26 novembre 2019 à 06h30
Gerets espère boire un verre avec Villas-Boas
Quatre joueurs sous le coup d'une suspension

Nemanja Radonjic : son actualité

3 réactions à cet article
26/11/2019 à 09:00
Tsubasa1993
Tsubasa1993

Si on omet le fait que Toulouse s'est replié sur son but, en attendant les éventuels contres, pendant toute la seconde mi-temps et que le match est devenu une attaque-défense de hand (OM en attaque, TFC en défense) l'analyse du match se tient.
Par contre, si on prend en compte ce paramètre, la performance de certains joueurs est explicable.

26/11/2019 à 11:48
Bonne Leffe 93
Bonne Leffe 93

Ce match ne restera quand même pas dans les annales de cet effectif et de son coach. Mais l'essentiel est acquis...

26/11/2019 à 21:07
Tsubasa1993
Tsubasa1993

@Leffe Je ne dis pas le contraire.
Mais pour avoir un beau match, il faut qu'il soit joué par 2 équipes... et difficile de le faire quand (comme le TFC) l'une des équipes joue à 8-9 derrière.

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit