OM 2-1 Lille : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

La victoire est donc au bout de cette rencontre où il y a eu peu d'occasions mais de l'intensité et de l'envie ce qui a fait la différence. Les Lillois n'ont pas trop eu de réussite mais ont manqué de poids offensif.

Quelques jours après la lamentable prestation à Monaco en Coupe de la Ligue, les Marseillais reçoivent Lille pour rester en haut du tableau et passer devant leurs adversaires du soir.
Florian Thauvin est le seul blessé de l'effectif alors qu'Isaac Lihadji est en sélection. Grégory Sertic est encore en dehors du groupe tout comme Florian Chabrolle. André Villas-Boas conserve son 4-3-3 mais innove dans la disposition d'un joueur : Steve Mandanda est le capitaine et dernier rempart, Hiroki Sakai est arrière droit, Duje Caleta-Car stoppeur gauche, Alvaro Gonzalez stoppeur droit, Jordan Amavi latéral gauche ; Boubacar Kamara est le milieu le plus près de sa défense avec Valentin Rongier et Morgan Sanson un peu plus haut ; Dimitri Payet est ailier gauche, Bouna Sarr son pendant de l'autre côté et Dario Benedetto évolue en pointe.
Yohann Pelé, Maxime Lopez, Kevin Strootman, Saif-Eddine Khaoui, Nemanja Radonjic, Marley Aké et Valère Germain occupent le banc de touche. Ahmadou Dia et Lucas Perrin sont en tribune.

Il ne se passe pas grand-chose en première période où les deux équipes prennent peu de risque.
Dès le retour des vestiaires, Sanson ouvre le score profitant d'une erreur du gardien et d'un défenseur lillois. En fin de match, sur une action confuse, un Nordiste marque contre camp et, alors qu'on croit vivre des dernières minutes tranquilles, le LOSC réduit rapidement le score. Néanmoins, l'OM conserve son avance jusqu'au bout.

L'homme du match

Boubacar Kamara (7) : c'était la surprise de Villas-Boas avec son positionnement en milieu devant la défense. Il a été très à l'aise dans ce rôle (qui est celui qu'il a longtemps tenu chez les jeunes) avec des récupérations. Auteur d'une passe décisive intelligente sur l'ouverture du score, il a ensuite fait un super tacle défensif avant de faire une belle intervention à l'origine du second but olympien.

Les autres joueurs

Steve Mandanda (6) : une tête de près claquée juste après l'ouverture du score pour une rencontre où il a été peu sollicité.
Hiroki Sakai (4.5) : très concentré à ses taches défensives, il est très peu monté. Défensivement, il a été tonique mais a fait une grossière perte de balle et a été battu dans la surface par un petit-pont et une accélération.
Jordan Amavi (6) : très vif et volontaire, il a beaucoup plus souvent tenté sa chance offensivement. Auteur d'un bon retour défensif devant sa ligne de but, c'est son meilleur match depuis bien longtemps malgré un carton.
Alvaro Gonzalez (6.5) : de retour après sa blessure, il a été solide et volontaire, ne semblant pas être handicapé par le manque de rythme. Offensivement, il a placé une tête non cadrée en première mi-temps. Battu de la tête sur le but lillois, ça n'était pourtant pas lui qui était au marquage du buteur.
Duje Caleta-Car (4.5) : après une passe en retrait pitoyable en première période, il a aussi été pris de vitesse à une reprise en seconde mi-temps. Pour le reste, il a tant bien que mal évité le pire.
Valentin Rongier (5) : de l'activité et de l'envie mais rien de bien décisif malgré un bon tir contré pour la première occasion marseillaise.
Kevin Strootman (non noté) : entré dans les derniers instants à la place de l'ancien Nantais, il a eu le temps de faire une mauvaise relance et une bonne intervention.
Morgan Sanson (6.5) : le milieu gauche a obtenu un coup-franc après avoir accéléré et éliminé en milieu de première mi-temps. Après un bon centre pour Benedetto en fin de première période, il a surtout été précis pour ouvrir le score d'un plat du pied.
Maxime Lopez (non noté) : entré poste pour poste à la place de Sanson, il a joué une quinzaine de minutes. Il a placé un tir d'un rien à côté dans les arrêts de jeu et a surtout fait le débordement à l'origine du second but.
Bouna Sarr (4) : en position d'ailier droit, on l'a peu vu si ce n'est sur une frappe sur le poteau (mais il était hors-jeu) et sur un centre raté sur une belle position. Il a souvent plongé dans l'axe mais sans réussite.
Nemanja Radonjic (non noté) : il a joué une vingtaine de minutes à la place et au poste de Sarr et on l'a peu vu excepté sur un ballon très mal joué dans les arrêts de jeu.
Dimitri Payet (4) : une belle passe pour Rongier puis plus grand-chose pour celui qui devrait être le fer de lance du jeu. Des coups de pied arrêtés imprécis, pas d'influence dans le jeu et une participation défensive irrégulière pour l'ancien international qui, depuis son retour de blessure, est vraiment très en-deçà de ce qu'on attend de lui. Heureusement, qu'il est très heureux que sa tête ratée termine dans le but de Maignan.
Dario Benedetto (4) : présent dans l'action du second but, on l'a très peu vu aussi bien dans le dernier geste qu'en remise.

La victoire est donc au bout de cette rencontre où il y a eu peu d'occasions mais de l'intensité et de l'envie ce qui a fait la différence. Les Lillois n'ont pas trop eu de réussite mais ont manqué de poids offensif.
Les Marseillais ont été meilleurs que récemment avec Boubacar Kamara, qu'on n'avait pas vu dans ce rôle de milieu défensif depuis longtemps, au-dessus de ses partenaires. Le plus décevant est Dimitri Payet, vraiment très loin de son niveau.
Il faudra faire le même style de performance dans une semaine contre Lyon pour rester en haut du classement et continuer d'espérer malgré les limites évidentes de cet effectif.

par Seb le lundi 04 novembre 2019 à 09h37
Sanson : "Je ne suis pas surpris pour Kamara"
Amavi se serait repris en mains

Morgan Sanson : son actualité

Sois le premier à nous donner ton avis
Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit