PSG 4-0 OM : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

Sans surprise et tout à fait logiquement, le PSG a surclassé l'OM. Heureusement que le Champion de France n'a joué que 45 minutes.

Comme depuis de trop longues années, les Marseillais se déplacent au Parc pour éviter une fessée et le ridicule, tellement l'écart est grand entre les deux équipes.
Florian Thauvin est le dernier blessé de l'effectif alors que Grégory Sertic et Florian Chabrolle n'ont pas été retenus ; Isaac Lihadji est en sélection. André Villas-Boas fait confiance à un 4-3-3 sans surprise. Le capitaine Steve Mandanda garde le but, Hiroki Sakai est arrière gauche, Boubacar Kamara et Duje Caleta-Car sont les deux stoppeurs alors que Bouna Sarr est arrière droit ; les trois milieux de terrain sont Valentin Rongier, Kevin Strootman et Maxime Lopez ; en attaque on retrouve de droite à gauche Valère Germain, Dario Benedetto et Dimitri Payet.
Les remplaçants sont Yohann Pelé, Jordan Amavi, Alvaro Gonzalez, Morgan Sanson, Saif-Eddine Khaoui, Nemanja Radonjic et Marley Aké. Ahmadou Dia et Lucas Perrin sont en tribune.

Après deux occasions olympiennes, le PSG déroule tranquillement avec 4 buts avant le repos et heureusement que Mandanda a fait plusieurs arrêts décisifs.
Amavi remplace Lopez dès l'entame de la seconde mi-temps avec un OM qui passe en 4-4-2. Paris s'arrête de jouer et gère sa seconde mi-temps au petit trot ce qui permet aux Phocéens d'éviter une branlée mémorable.

L'homme du match

Steve Mandanda (6.5) : même s'il a pris 4 buts en première période, il est uniquement fautif sur le deuxième avec une sortie en retard. Pour le reste, il a fait plusieurs super arrêts évitant une correction dès la pause. Moins sollicité après le repos, il a stoppé un coup-franc en deux temps.

Les autres joueurs

Bouna Sarr (3.5) : défenseur latéral droit, il a été plusieurs fois mal aligné notamment sur le troisième but et a aussi perdu un duel sur le deuxième. Monté d'un cran en seconde période, il a été bien meilleur avec pas mal de débordements intéressants même s'il n'est jamais parvenu à être décisif.
Hiroki Sakai (3) : encore sur la gauche de la défense au départ du match, il a été en grande difficulté face à Mbappé et Di Maria. Passé arrière droit à la pause, il a pris un carton à l'heure de jeu qui lui vaudra une suspension mais il a été moins dépassé pendant les 45 dernières minutes.
Boubacar Kamara (3.5) : son intervention de la tête ratée sur l'ouverture du score a lancé les Parisiens. Puis, il a fait une prestation honorable étant donné l'adversité.
Duje Caleta-Car (5) : malgré l'écrasante domination francilienne, il a fait plusieurs interventions intéressantes et a été le défenseur le moins en difficulté.
Kevin Strootman (2.5) : on a très peu vu le Néerlandais même en seconde période où son équipe a été moins dépassée.
Valentin Rongier (2.5) : le milieu droit a été très actif et volontaire mais a perdu beaucoup de ballons dans des zones dangereuses pour son équipe. Il a placé deux tirs en fin de match.
Maxime Lopez (3) : préféré à Sanson dans le onze de départ, il a évolué milieu gauche et n'a pas réussi à se mettre en évidence. Il est sorti au repos.
Jordan Amavi (4) : entré au coup d'envoi de la seconde période, il a fait un bon tacle pour éviter le cinquième but et a tenté quelques montées.
Dimitri Payet (4.5) : de retour après sa suspension, il a apporté de la technique à son équipe avec quelques bons ballons dans le jeu et sur les coups de pied arrêtés.
Valère Germain (4) : une frappe non cadrée sur un bon centre en retrait en début de match puis un travail de pressing et de replacement dans un match où son équipe a été archi dominée.
Morgan Sanson (non noté) : il a remplacé Germain pour les 10 dernières minutes alors que la rencontre était pliée.
Dario Benedetto (3) : très bien placé dans la surface en tout début de match il a mis trop de temps à frapper. Pour le reste, trop peu de poids au pressing et une faible prestation.
Marley Aké (non noté) : il a encore pu gratter 10 minutes de jeu à la place de l'Argentin et a fait une belle frappe d'un rien à côté.

Sans surprise et tout à fait logiquement, le PSG a surclassé l'OM. Heureusement que le Champion de France n'a joué que 45 minutes.
Individuellement, Steve Mandanda a évité une fessée historique alors que Kevin Strootman a été le plus transparent.
Avant de repenser au championnat et les réceptions de Lille et Lyon pour deux rencontres pour voir ce qu'a cet OM dans le ventre et les jambes, il faudra aller à Monaco en Coupe de la Ligue mercredi.

par Seb le mardi 29 octobre 2019 à 09h24
Ribéry suspendu trois matchs
Ménès critique les choix de Villas-Boas

Maxime Lopez : son actualité

Sois le premier à nous donner ton avis
Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit