OM 2-0 Strasbourg : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

Avec un but en tout début de match et un autre tout à la fin, l'OM l'emporte difficilement face à de bien médiocres strasbourgeois.

La trêve internationale passée, les Phocéens reçoivent les Alsaciens pour retrouver la victoire et remonter au classement.
Alvaro Gonzalez et Florian Thauvin sont à l'infirmerie alors que Morgan Sanson et Dimitri Payet sont suspendus et Isaac Lihadji en sélection. André Villas-Boas n'a toujours pas retenu Grégory Sertic tout comme Florian Chabrolle. Il reste fidèle à son 4-3-3 avec le capitaine Steve Mandanda dans le but, une défense formée par Bouna Sarr à droite, Hiroki Sakai à gauche, Boubacar Kamara et Duje Caleta-Car dans l'axe ; Kevin Strootman est le milieu le plus axial avec Valentin Rongier et Maxime Lopez à sa droite et à sa gauche respectivement ; Nemanja Radonjic évolue sur l'aile gauche, Valère Germain à droite et Dario Benedetto dans l'axe.
Yohan Pelé, Jordan Amavi, Lucas Perrin, Niels Nkounkou, Alexandra Phliponeau, Saif-Eddine Khaoui et Marley Aké sont sur le banc, globalement très jeune et inexpérimenté.

Kamara ouvre le score très rapidement puis il ne se passe plus grand-chose dans une première assez timide.
Sous une pluie battante, la seconde période est aussi très peu animée. L'OM recule en fin de match et souffre mais double le score sur penalty à la fin des arrêts de jeu.

L'homme du match

Valentin Rongier (6.5) : très actif sur la droite du milieu de terrain, il a beaucoup couru, fait des récupérations et des montées vers l'avant.

Les autres joueurs

Steve Mandanda (6.5) : un tir puissant boxé en première période pour une mi-temps tranquille. Après le repos, un arrêt en deux temps sur un tir puissant de très loin, une belle sortie sur un centre dangereux pour un match sérieux.
Bouna Sarr (6) : deux bons retours en vitesse dont un sur un contre rapide en première mi-temps puis battu dans son dos en début de seconde période, il a fait une belle défense en fin de match et surtout il a effectué une belle intervention suivie d'une passe pour Benedetto qui est allé chercher le penalty.
Hiroki Sakai (5.5) : malgré un long voyage en sélection, il a été confirmé à gauche à cause des piètres performances d'Amavi. Dans la zone du rapide Lala, on l'a peu vu offensivement. Pris de vitesse, il a pris un carton en début de seconde période. Le Nippon est passé troisième stoppeur à l'entrée d'Amavi en fin de rencontre. Il a donc géré son match avec ses moyens physiques limités.
Boubacar Kamara (6.5) : de retour après sa suspension, il a été heureux d'ouvrir le score avec une frappe contrée sur la première occasion après un coup-franc excentré. Il a ensuite convenablement défendu.
Duje Caleta-Car (6) : préféré à Perrin, il a débuté par une mésentente avec Mandanda. Il a ensuite fait une montée offensive suivie d'une frappe puissante sur le poteau. Il a pris un carton en milieu de première période pour un gros tacle. Avant le repos, le Croate a délivré une belle passe pour Lopez puis a maitrisé sa seconde mi-temps.
Kevin Strootman (6) : le Néerlandais a débuté par un centre en retrait intelligent pour donner le premier but à Kamara. On l'a ensuite peu vu jusqu'au penalty bien tiré pour clôturer le score.
Maxime Lopez (6) : en position de milieu gauche, il a tiré les corners et a surtout été très mobile faisant beaucoup de pressing. En fin de première période, il a très mal joué un très bon ballon dans la surface. Après un bon débordement et un centre après la pause, on l'a moins vu. Il est sorti en fin de match.
Jordan Amavi (non noté) : entré à la place de Lopez dans un poste d'arrière gauche dans une défense à 5, il n'a pas eu le temps de se mettre en évidence.
Nemanja Radonjic (4) : encore dans le onze de départ malgré ses faibles prestations, il a commencé par une accélération et a obtenu le coup-franc à l'origine de l'ouverture du score. Il n'a ensuite fait que des mauvais choix pendant les 45 premières minutes. Un tir de trop loin dès l'entame de la seconde période et surtout une belle reprise sur la transversale avant une dernière piteuse perte de balle juste avant sa sortie. C'est encore insuffisant mais il est en progrès.
Saif-Eddine Khaoui (non noté) : il a pris la place du Serbe pour le dernier quart du match et a commencé par une très belle reprise d'un rien à côté. Il a rapidement basculé à droite à l'entrée d'Aké puis dans l'axe quand l'OM est passé à 5 derrière.
Valère Germain (5) : en position d'ailier droit, on l'a peu vu offensivement si ce n'est sur quelques remises et déviations. On l'a surtout vu se battre pour presser, défendre et aller au duel.
Marley Aké (non noté) : il a pris la place de Germain pour le dernier quart d'heure et a joué à gauche. Découpé alors qu'il partait au but dans les arrêts de jeu, il n'y a incroyablement pas eu carton rouge pour le capitaine alsacien !
Dario Benedetto (5.5) : tireur du coup-franc à l'origine de l'ouverture du score, il a ensuite placé une tête sur le gardien sur un corner, fait une bonne remise pour Caleta-Car puis une frappe de loin sur le gardien au lieu de donner à Germain. Auteur d'une reprise ratée sur un bon centre de Lopez, il a ensuite loupé son tir alors qu'il était bien placé plein axe à l'extérieur de la surface. Il a aussi pris un carton qui lui vaudra une suspension et a intelligemment obtenu un penalty à la fin des arrêts de jeu.

Avec un but en tout début de match et un autre tout à la fin, l'OM l'emporte difficilement face à de bien médiocres strasbourgeois.
Il est bien difficile de désigner le meilleur Marseillais, peut-être Valentin Rongier pour son activité. Nemanja Radonjic, pour une nouvelle prestation insuffisante, est sans discussion le moins bon.
Les Olympiens se retrouvent au pied du podium mais le classement étant très serré, et les trois prochains matches très compliqués, il faudra faire des prestations bien meilleures pour ne pas être trop décroché dans trois semaines après le déplacement au Parc et les réceptions de Lille et Lyon.

par Seb le mardi 22 octobre 2019 à 10h28
Olarevic : "Il faut trois joueurs à la trêve"
Di Meco : "Villas-Boas dit des vérités"

Kevin Strootman : son actualité

1 réaction à cet article
22/10/2019 à 16:53
bobo38
bobo38

c'est sûr le révélateur sera les matchs clés
PSG LOSC OL

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit