Dijon 0-0 OM : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

Les Marseillais continuent sur leur invincibilité même si on aurait pu espérer mieux en se déplaçant chez le dernier, volontaire mais très limité. Néanmoins, étant donné la seconde période, ce point est intéressant.

Trois jours après la piètre fin de match contre Montpellier, un OM handicapé par les blessures et les suspensions se déplace chez le bon dernier de Ligue 1, Dijon.
Alvaro Gonzalez a rejoint Florian Thauvin à l'infirmerie alors que Boubacar Kamara et Dimitri Payet sont suspendus. Malgré ces absences Grégory Sertic n'a encore pas été retenu. André Villas-Boas conserve son 4-3-3 mais doit ajuster le onze de départ. Steve Mandanda a le brassard et est le dernier rempart, la défense est formée par Hiroki Sakai à droite, Lucas Perrin et Duje Caleta-Car dans l'axe et Jordan Amavi à gauche ; Kevin Strootman, Maxime Lopez et Morgan Sanson sont les trois milieux, le Néerlandais étant le plus défensif ; Valère Germain évolue sur la gauche de l'attaque, Bouna Sarr à droite et Dario Benedetto dans l'axe.
Les remplaçants sont globalement très jeunes avec Yohann Pelé, Valentin Rongier, Saif-Eddine Khaoui, Florian Chabrolle, Nemanja Radonjic, Marley Aké et Isaac Lihadji. Simon Ngapandouetnbu et Alexandre Phliponeau sont absents de la feuille de match.

Sous une pluie battante, la première mi-temps est équilibrée. Même si on sent plus de maitrise côté marseillais, les Dijonnais dominent dans les airs. Le 0-0 au repos est logique.
Les locaux démarrent fort après la pause. L'OM passe en 4-4-2 en milieu de seconde période mais cela ne change rien à la nette domination bourguignonne et les Olympiens sont finalement heureux de prendre un point.

L'homme du match

Steve Mandanda (7.5) : deux têtes facilement bloquées pendant les 45 premières minutes qui ont été tranquilles. Miraculeusement sauvé par son poteau en début de seconde mi-temps, il a ensuite fait plusieurs très bons arrêts sur des frappes dangereuses. Il a uniquement raté une prise de balle sur un corner pour une nouvelle très bonne prestation.

Les autres joueurs


Hiroki Sakai (4) : de retour après sa blessure en sélection, il a été l'auteur de quelques imprécisions et parfois d'un manque d'impact notamment dans les airs. Touché à l'heure de jeu, il est sorti à 10 minutes de la fin.
Isaac Lihadji (non noté) : entré à la place du Japonais, il a joué ailier droit et a fait un débordement intéressant.
Jordan Amavi (4.5) : il a alterné le bon et le mauvais avec une belle montée rapide, une passe en retrait pitoyable, une frappe dijonnaise contrée sur un corner avant la pause qui a permis aux siens de ne pas encaisser un but et une faute bête en début de seconde période.
Lucas Perrin (5.5) : pour sa première apparition en pro, le jeune stoppeur marseillais a bénéficié des absences de Kamara et Gonzalez. Au poste de stoppeur droit, il a commencé par une tête offensive non cadrée. Après une intervention ratée qui a donné un coup-franc dangereux, il s'est retrouvé seul devant le but adverse mais a incroyablement tiré au-dessus. Plus sollicité après le repos, comme son équipe, il a du mal dans les airs mais a limité la casse avec notamment un super tacle à la fin des arrêts de jeu.
Duje Caleta-Car (4) : si ce n'est une bonne longue ouverture, le Croate n'a guère été à son aise avec des relances ratées et trop peu d'impact dans les duels.
Kevin Strootman (4.5) : le milieu défensif a été très discret aussi bien dans la période de domination que quand les adversaires avaient le ballon.
Maxime Lopez (5) : il a buté sur le gardien après un bon relais avec Sarr dans les premières minutes pour la première occasion. Il a botté les corners et coup-franc mais sans être assez précis. Pour le reste de l'activité mais rien de décisif.
Nemanja Radonjic (non noté) : il a pris la place de Lopez en milieu de seconde période et a évolué sur l'aile gauche. Lancé sur le côté, il a pris de vitesse son défenseur mais a tiré sur le gardien pour sa seule action ce qui est bien trop peu.
Morgan Sanson (7) : le milieu gauche, attiré par le but adverse, a été très en vue en début de match avec des récupérations et des montées vers l'avant (à noter une belle action solitaire en dribbles en première période). Il a fini complètement cuit mais a quand même été présent pour contrer un tir dangereux en fin de match.
Bouna Sarr (6) : de retour en position offensive, il a commencé par une bonne passe pour Lopez puis délivré un super centre pour Perrin. Passé arrière droit à la sortie de Sakai, il a été très tonique et rapide pendant tout le match mais n'a pas réussi à être décisif.
Valère Germain (5) : dans une position d'ailier gauche, il a placé une frappe du gauche non cadrée après un centre contrée puis raté une reprise sur un centre plongeant. Moins à son avantage après la pause, il a pris un carton bête et est sorti à une dizaine de minutes de la fin.
Valentin Rongier (non noté) : entré à la place de Germain, il a touché quelques ballons mais il n'a pas eu assez de temps pour se montrer.
Dario Benedetto (4) : une tête non cadrée sur un coup-franc de Lopez, un bon une-deux avec Germain dès la mise en place du 4-4-2 et surtout un tir non cadré en fin de match pour une rencontre où on l'a très peu vu.

Les Marseillais continuent sur leur invincibilité même si on aurait pu espérer mieux en se déplaçant chez le dernier, volontaire mais très limité. Néanmoins, étant donné la seconde période, ce point est intéressant.
Individuellement, Steve Mandanda a permis aux siens de ne pas perdre alors que Duje Caleta-Car ou Dario Benedetto se disputent le titre de moins bon Phocéen.
Il faudra être bien meilleur dimanche contre Rennes, un adversaire d'un autre calibre, pour gagner et rester dans le premier tiers du championnat.

par Seb le jeudi 26 septembre 2019 à 08h25
Le staff rassurant par rapport à Rongier
Bonne nouvelle à venir pour Lihadji ?

Steve Mandanda : son actualité

2 réactions à cet article
26/09/2019 à 09:28
om5413
om5413

Je trouve les notes reçues par Strootman assez sévères, sauf celle de WhoScored. C'est un des seuls qui nous a assuré l'impact physique nécessaire, il a récupéré quelques ballons précieux également. Dans la distribution du jeu on l'a moins vu, mais il s'est positionné très bas, dû au fait que les dijonnais jouaient avec deux pointes tandis que nous avions Perin en défense centrale et qu'il fallait donc sécuriser.
De mon point de vue, il a fait plutôt un bon match de sentinelle.

26/09/2019 à 10:36
Vasco93
Vasco93

concernant Lopez j'aime beaucoup cette phrase " Pour le reste de l'activité mais rien de décisif " .. ça décrit parfaitement la plupart de ses matchs c'est pour ça que j'ai toujours un peu de mal avec lui

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit