OM 1-1 MHSC : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

Le très bon match olympien est entaché par le résultat nul et une fin de rencontre honteuse avec des expulsions totalement évitables qui vont coûter cher dans les prochaines semaines. Les Héraultais ont été très solides et réalistes et, s'ils continuent comme ça, vont faire mal à beaucoup d'équipes.

Une semaine après la belle et spectaculaire victoire en Principauté, les Olympiens reçoivent le voisin montpelliérain pour l'emporter et continuer leur bonne série.
Florian Thauvin est le seul blessé de l'effectif alors que Grégory Sertic est toujours au placard. André Villas-Boas confirme son 4-3-3 avec le capitaine Steve Mandanda dans le but, une défense formée de Bouna Sarr à droite, Jordan Amavi à gauche, Boubacar Kamara et Alvaro Gonzalez dans l'axe ; Kevin Strootman est le milieu défensif axial alors que Morgan Sanson et Maxime Lopez sont plus haut ; Dimitri Payet évolue au poste d'ailier gauche, Valère Germain est à droite et Dario Benedetto dans l'axe. C'est donc exactement le même dispositif et les mêmes joueurs qu'au début du match à Monaco dimanche dernier.
La feuille de match est complétée par Yohann Pelé, Duje Caleta-Car, Valentin Rongier, Florian Chabrolle, Saif-Eddine Khaoui, Nemanja Radonjic et Marley Aké. Simon Ngapandouetnbu et Hiroki Sakai sont en tribune.

Les Marseillais démarrent très fort mais Montpellier est très dangereux en contre et ouvre le score sur une nouvelle erreur d'Amavi. Les Héraultais gardent leur avance à la pause malgré une grosse domination phocéenne.
L'OM continue de pousser après le repos et égalise par Germain à un quart d'heure de la fin. Alors que les Marseillais continuent de pousser, ils s'énervent lamentablement dans les arrêts de jeu et finissent à 9 ce qui gaspille cette bonne prestation.

L'homme du match

Valère Germain (7) : à nouveau positionné sur l'aile droite, on l'a souvent vu repiquer dans l'axe. Il a débuté par une reprise sur un centre en retrait détournée en corner puis il a placé un tir au-dessus sur une belle opportunité à l'entrée de la surface en milieu de première mi-temps. Bref, beaucoup d'activité offensive et défensive et il a surtout été précis pour égaliser du plat du pied alors que son équipe se cassait les dents sur la défense héraultaise depuis de très longues minutes.

Les autres joueurs

Steve Mandanda (5) : après une sortie ratée en tout début de rencontre, il a eu très peu de travail mais s'est tout de même incliné 3 fois, très peu aidé par ses défenseurs, heureusement que 2 de ces buts ont été refusés. Pour le reste, quelques arrêts et surtout des relances.
Bouna Sarr (6) : encore arrière droit car Sakai n'est toujours pas remis, il a malheureusement ouvert le score contre son camp en détournant un ballon fort devant son but. Très offensif et présent avec des beaucoup de débordements et de centres mais il a manqué de précision dans ses gestes offensifs. Défensivement, il n'a pas été impérial (notamment sur le second but refusé) mais cela a été largement compensé par son envie, sa volonté et son activité.
Jordan Amavi (2.5) : un duel perdu sur la première action héraultaise mais le but a été refusé par la VAR, une perte de balle à l'origine de l'ouverture du score, un tacle raté suivi d'un carton, une piteuse défense sur un contre des Montpelliérains, bref une prestation d'une rare faiblesse. A son crédit, uniquement une super accélération offensive qui n'a rien donné.
Boubacar Kamara (3) : trop court sur l'ouverture du score, il a ensuite fait une performance défensive correcte (si ce n'est une passe en retrait ratée). En position offensive, il a délivré une belle passe pour Benedetto et placé un super tir contré en fin de match. Néanmoins, on se rappellera surtout de son carton rouge direct en fin de match : alors que les siens auraient dû finir en supériorité, il a participé à l'énervement général.
Alvaro Gonzalez (non noté) : touché dans les premiers instants sur une action anodine, il n'est resté que 5 minutes sur la pelouse.
Duje Caleta-Car (5.5) : il a donc rapidement pris la place et le poste de stoppeur gauche de l'Espagnol. Il a été correct défensivement et a aussi placé un bon tir contré à l'heure de jeu. Il s'est aussi énervé inutilement en fin de match mais n'a pas été sanctionné. Avec la blessure de Gonzalez et la suspension de Kamara, il va régulièrement avoir sa chance dans les semaines qui viennent pour essayer de démontrer qu'il peut bousculer la hiérarchie des défenseurs centraux.
Kevin Strootman (6) : auteur d'une bonne défense en position de dernier défenseur sur un contre, il a aussi pris un carton bête et sera donc aussi bientôt suspendu. Pour le reste, dans un match où son équipe a eu beaucoup le ballon et a joué très haut, il a été plus à son aise que lors des précédentes rencontres.
Valentin Rongier (non noté) : entré pour le dernier quart d'heure à la place du Néerlandais, il a commencé par une reprise de volée non cadrée sur un corner où il était en dehors de la surface. Pour le reste, quelques récupérations.
Morgan Sanson (6) : poussé vers l'avant et très mobile, il a actif et volontaire. L'ancien Héraultais a décoché une frappe dans la surface contrée à la demi-heure mais n'a pas pu faire la différence jusqu'à sa sortie en milieu de seconde période.
Nemanja Radonjic (non noté) : il a remplacé Sanson et a joué le dernier quart de la rencontre sur l'aile gauche. Si ce n'est le centre décisif sur le but de Germain, il a peu apporté même s'il a été volontaire.
Maxime Lopez (6) : auteur d'une belle frappe en début de match détournée en corner, d'une accélération plein axe au retour des vestiaires (il aurait pu obtenir un penalty sur cette action) et d'une percée ponctuée par un tir raté alors qu'il était super bien placé. Bref, à l'image de son équipe, de l'envie pour aller de l'avant mais de la maladresse dans le dernier geste.
Dimitri Payet (3) : un bon centre en retrait pour Germain, une percée dans la surface mais un tir contré, un bon ballon dans la surface mal négocié pour une première mi-temps avec de la présence. Pas assez précis sur les nombreux coups de pied arrêtés, il a placé une belle frappe détournée en corner en seconde mi-temps avant de lamentablement disjoncter dans les arrêts de jeu avec un geste d'énervement et surtout des mots doux à l'arbitre. Cela a gâché sa prestation, celle de son équipe et va handicaper pendant plusieurs matches. Honteux pour un joueur de son expérience !
Dario Benedetto (3) : si ce n'est une frappe détournée en corner, on ne l'a pas vu malgré des appels et des courses.

Le très bon match olympien est entaché par le résultat nul et une fin de rencontre honteuse avec des expulsions totalement évitables qui vont coûter cher dans les prochaines semaines. Les Héraultais ont été très solides et réalistes et, s'ils continuent comme ça, vont faire mal à beaucoup d'équipes.
Les prestations ont été contrastées avec un Dario Benedetto invisible alors que Valère Germain a été décisif et très travailleur.
Il faudra très rapidement repartir de l'avant car mardi c'est un déplacement à Dijon et, avec les blessés et les suspensions, il sera intéressant de voir comment l'effectif va réagir.

par Seb le dimanche 22 septembre 2019 à 20h56
Balotelli : "J'ai plus bossé que durant les dix dernières années"
Mercato : l'OM n'a pas bougé pour Ribéry

Valère Germain : son actualité

2 réactions à cet article
23/09/2019 à 11:13
Elpais
OM

Je suis pas du tout d'accord avec ces notes... encore en cas de défaite ou de prestation fadasse, normal.
Mais lors d'une prestation collective et une intensité qu'on a pas vu au vélodrome depuis des lustres, je mets 5 même aux moins bons. (Sarr en l'occurence qui était un ton en deça techniquement)
Parce qu'au final on retient que le match nul... mais avec des notes aussi dures , on occulte les aspects positifs de ce match...

23/09/2019 à 12:56
Bonne Leffe 93
Bonne Leffe 93

C'est vrai qu'à la suite d'une défaite ou d'un match nul, la tendance est souvent de durcir les notes.
Sinon, Payet est loin d'être seul à avoir manqué ses centres et ses passes. Par contre, pour un joueur d'expérience, il est critiquable sur son pétage de plomb...

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit