OM 1-0 ASSE : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

Les Marseillais, courageux mais faibles dans le jeu, s'imposent dans la difficulté face à des Verts trop brouillons offensivement malgré une nette domination.

Quatre jours après le premier succès à Nice, les Marseillais reçoivent les Verts pour essayer de remporter leur première victoire au Vélodrome de la saison.
Il n'y a plus de blessé dans l'effectif mais Christopher Rocchia et Grégory Sertic n'ont pas été appelés par Andre Villas-Boas qui aligne un 4-3-3 identique à celui qui a démarré le match à Nice mercredi : le capitaine Steve Mandanda garde le but, la défense est composée de droite à gauche par Hiroki Sakai, Boubacar Kamara, Alvaro Gonzalez et Jordan Amavi ; Kevin Strootman est le milieu le plus proche de la défense avec le duo Maxime Lopez/Morgan Sanson un peu plus haut ; Dimitri Payet est ailier gauche, Bouna Sarr son pendant à droite et Dario Benedetto dans l'axe.
Yohann Pelé, Duje Caleta-Car, Saif-Eddine Khaoui, Florian Chabrolle, Florian Thauvin, Nemanja Radonjic et Valère Germain sont sur le banc alors qu'Ahmadou Dia, Luiz Gustavo et Isaac Lihadji ne sont pas sur la feuille de match, le Brésilien étant à Istanbul pour finaliser son transfert.

Les Verts ont plutôt la maitrise du ballon mais Benedetto ouvre le score à la demi-heure sur la seule occasion olympienne des 45 premières minutes.
L'OM subit en seconde période mais arrive à conserver la victoire, difficilement, surtout dans les dernières minutes.

L'homme du match


Dario Benedetto (7.5) : après quelques remises dos au but au milieu de terrain, il a été au départ de l'action du but avec une belle talonnade et surtout une conclusion précise du plat du pied. En seconde période, il a fait une frappe de loin d'un rien à côté et une talonnade contrée à l'heure de jeu.

Les autres joueurs

Steve Mandanda (6.5) : quelques prises de balle faciles en première période, un dégagement au pied raté après le repos et surtout une frappe de loin difficilement arrêtée dans le dernier quart d'heure et un tir puissant sans angle détourné.
Hiroki Sakai (5.5) : solide défensivement avec notamment une mauvaise passe qu'il a compensé par un tacle rageur dans la surface, on l'a peu vu offensivement excepté sur deux belles montées. A noter qu'il a fini le match à gauche pour arrêter le calvaire d'Amavi.
Jordan Amavi (3) : il a commencé par une perte de balle puis fait un bon retour en vitesse face à Khazri. Ridiculisé par le même Khazri sur un contrôle intelligent du Tunisien, il a ensuite bêtement perdu un ballon dans la foulée. Auteur d'un gros tacle en milieu de seconde période, il n'a étonnamment pas été exclu après l'assistance vidéo surtout que le Stéphanois n'a pas repris le jeu. Après une nouvelle grossière perte de balle et une montée ponctuée par un tir difficilement détourné par Ruffier en fin de match, il a été repositionné à gauche dans les derniers instants après sa mauvaise prestation.
Boubacar Kamara (6.5) : après sa prolongation de contrat dans la semaine, il a été présent à quelques reprises mais pris des risques inutiles à la relance avant la pause. Si ce n'est une intervention douteuse à l'heure de jeu, il a été solide.
Alvaro Gonzalez (7) : l'Espagnol a commencé par un duel aérien perdu puis fait un bon tacle dans la surface et une très bonne intervention pour éviter une occasion nette aux Verts avant le repos. Auteur de bons tacles autoritaires en fin de match, il a encore fait un match costaud.
Kevin Strootman (5.5) : maintenant installé dans ce poste de milieu récupérateur axial, il a fait une bonne intervention et surtout un tacle importantissime comme dernier défenseur à l'heure de jeu pour contrer un tir dans la surface.
Maxime Lopez (4) : milieu gauche ou droit car il a alterné avec Sanson, on ne l'a pas trop vu.
Morgan Sanson (4.5) : après une passe facile ratée, il a fait une passe décisive sur un centre en retrait précis et sans contrôle. Il a fait pas mal de courses et est sorti à l'heure de jeu après un match médiocre.
Valère Germain (non noté) : entré pour les 30 dernières minutes à la place de Sanson, il a joué ailier gauche puis avant-centre à la sortie de Benedetto sans se mettre en évidence.
Dimitri Payet (4) : sur le flanc gauche il a mal tiré un corner, fait un tir contré. Passé dans l'axe à la sortie de Sanson, il n'a pas été meilleur malgré une ou deux bonnes passes.
Bouna Sarr (6) : tonique sur l'aile droite, il a décoché deux tirs en première période et surtout effectué un débordement et deux bonnes passes sur l'action de l'ouverture du score. On l'a moins vu après la pause si ce n'est sur une belle accélération avant de céder sa place.
Saif-Eddine Khaoui (non noté) : entré pour une dizaine de minutes à la place de Sarr, il a débuté par une percée dans la surface qui aurait pu valoir un penalty à son équipe.
Florian Thauvin (non noté) : entré pour les 10 dernières minutes à la place du buteur argentin, il a placé un tir contré sur la dernière action.

Les Marseillais, courageux mais faibles dans le jeu, s'imposent dans la difficulté face à des Verts trop brouillons offensivement malgré une nette domination.
Les performances individuelles ont été assez contrastées avec un duo Dario Benedetto/Alvaro Gonzalez au-dessus du lot. Par contre, Jordan Amavi a été très en difficulté.
Pendant la trêve internationale, le groupe marseillais aura deux semaines pour travailler et essayer de continuer sa progression car en jouant comme cela, la saison s'annonce compliquée.

par Seb le mercredi 04 septembre 2019 à 15h51
Pas de latéral gauche ? Zubizarreta se justifie
Zubizarreta est confiant pour Lihadji

Dario Benedetto : son actualité

1 réaction à cet article
04/09/2019 à 23:58
Tsubasa1993
Tsubasa1993

Analyse intéressante à un détail près : la faute d'Amavi ne méritait pas plus que le jaune.
Le rouge aurait été mis si celà avait été le pied gauche (avec lequel il a taclé) qui avait heurté Palencia.
Par contre, et avant d'être pendu en place publique, je dis être d'accord avec pas mal de monde en disant qu'Amavi est le maillon faible de ce onze et qu'il devrait rester sur le banc ou dans les tribunes. Rocchia est au moins aussi bon que lui et on aurait dû lui donner sa chance..

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit