OM 0-2 Reims : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

Alors que Reims n'a pas été extraordinaire mais appliqué et sérieux, on aurait vraiment cru voir l'OM version 2018-19 avec beaucoup de difficultés défensives et une pauvreté effarante dans l'animation offensive.

Steve Mandanda

2019-20 démarre avec la réception de Reims pour un OM avec un nouvel entraineur et qui n'a pas encore perdu ses éléments de valeur pour soulager des finances en difficulté, faute à l'absence de Coupe d'Europe.
Florian Thauvin est le seul blessé de l'effectif et, malgré un groupe élargi, Grégory Sertic et Saif-Eddine Khaoui n'ont pas été retenus tout comme Adil Rami qui devrait ne plus être Olympien bientôt. Andre Villas-Boas aligne un 4-3-3 sans grande surprise avec le capitaine Steve Mandanda dans le but, Hiroki Sakai est arrière droit, Jordan Amavi latéral gauche, Boubacar Kamara et Duje Caleta-Car sont les deux stoppeurs ; Luiz Gustavo est le milieu le plus près de la défense alors que Kevin Strootman et Morgan Sanson complètent l'entrejeu ; les trois joueurs offensifs sont Dimitri Payet à gauche, Nemanja Radonjic à droite et Valère Germain dans l'axe. C'est donc un onze avec uniquement des joueurs présents la saison passée.
Les remplaçants sont Yohann Pelé, Bouna Sarr, Alvaro Gonzalez, Maxime Lopez, Florian Chabrolle, Dario Benedetto et Isaac Lihadji. Simon Ngapandouetnbu et Christopher Rocchia sont finalement en tribune.

Pendant la première mi-temps on revoit l'OM de la saison passée, en difficulté défensivement et sans créativité offensive pourtant face à une équipe moyenne. Les Phocéens sont heureux de ne pas être menés au repos...
C'est mieux après la pause mais Reims ouvre le score à l'heure de jeu dans une défense bien passive. Il n'y a presque aucune réaction marseillaise et Reims double la mise en fin de match dans une défense encore dépassée.

L'homme du match

Steve Mandanda (5.5) : de retour comme capitaine numéro 1, il a gagné un duel dans les premières secondes puis fait un arrêt sur un tir de près à la demi-heure. Impuissant sur les buts rémois où il a été abandonné par sa défense, il a évité une addition plus salée à son équipe.

Les autres joueurs

Hiroki Sakai (4) : pris de vitesse en première mi-temps (ce qui assez rare), il a quand même fait une bonne percée et un centre en retrait avant la pause avant de recevoir une grosse semelle. Pas aligné sur le second but champenois, il a participé à la faible performance défensive des siens.
Jordan Amavi (4) : un bon débordement en début de match puis plus grand-chose de bien. A noter, une passe en retrait lamentable qui a coûté un corner évitable.
Boubacar Kamara (3.5) : le stoppeur droit a fait une grosse faute à la demi-heure et pris un carton puis il a été battu sur l'ouverture du score où il a lâché son joueur qui est allé marquer tranquillement. Si ce n'est une belle frappe de très loin sur le gardien, il n'a guère été à son avantage.
Duje Caleta-Car (3.5) : auteur d'une intervention ratée en fin de première mi-temps qui aurait dû lui valoir un rouge car il était dernier défenseur, il n'a pas transpiré la sérénité. Offensivement, il a placé une tête non cadrée en fin de match.
Luiz Gustavo (4) : milieu le plus près de la défense, il a essayé mais a souvent été en retard et fait pas mal de fautes. Présent sur un corner avec une tête puis avec une frappe, il a fait une belle accélération sur 50m dans les arrêts de jeu pour éviter le troisième but adverse.
Kevin Strootman (4.5) : milieu gauche (mais de temps en temps à droite), il a été plus offensif que l'année passée avec un tir contré à l'entrée de la surface, un centre imprécis sur une bonne position et surtout une reprise sur la barre juste avant le but rémois qui aurait pu complètement changé le match si elle avait été cadrée.
Morgan Sanson (4) : milieu droit le plus souvent, on l'a très peu vu jusqu'à sa sortie à une vingtaine de minutes de la fin. Il s'est uniquement illustré sur une reprise contrée juste avant la pause.
Florian Chabrolle (non noté) : pour sa première apparition en Ligue 1, il a joué le dernier quart du match à la place et au poste de Sanson. Sur son entrée, il a montré de la vivacité et de l'envie puis on ne l'a plus vu.
Dimitri Payet (3.5) : plusieurs coup-franc pas bien tirés, un tir trop mou en début de seconde période pour une prestation bien faible.
Nemanja Radonjic (2.5) : de très nombreuses imprécisions et pas assez de repli lors d'une piètre performance. Il est logiquement sorti à l'heure de jeu.
Bouna Sarr (non noté) : entré après l'ouverture du score à la place et au poste du Serbe, il a apporté plus d'envie, de la percussion et quelques centres.
Valère Germain (3.5) : trop isolé, comme on l'a trop souvent vu la saison passée, il n'a rien pu faire.
Dario Benedetto (non noté) : il a pris la place et le poste de Germain pour un gros quart d'heure sans avoir le temps de se mettre en évidence.

Alors que Reims n'a pas été extraordinaire mais appliqué et sérieux, on aurait vraiment cru voir l'OM version 2018-19 avec beaucoup de difficultés défensives et une pauvreté effarante dans l'animation offensive.
Les prestations individuelles ont été mauvaises, seul Steve Mandanda a fait un match honorable. Nemanja Radonjic a été le pire Olympien.
Villas-Boas a beaucoup de travail et devra changer soit le système, soit quelques joueurs (mais il a peu de possibilités) soit les deux pour ne pas revivre la saison passée. Comme l'OM devrait perdre encore quelques joueurs à fort salaire, il est possible que cette saison soit plus pénible que la précédente...

par Seb le lundi 12 août 2019 à 11h27
Mercato : l'OM intéressé par Jaume Costa ?
Mercato : le départ de Rodrigo se précise, ça va bouger pour Thauvin

André Villas-Boas : son actualité

Sois le premier à nous donner ton avis
Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit