OM 1-0 Nice : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

A l'issue d'un match très fermé mais nettement dominé, les Olympiens l'emportent sur le plus petit écart face à des Niçois solides mais trop défensifs.

Alors que les Phocéens sont à une place européenne après 5 bons résultats consécutifs, ils reçoivent Nice pour se rapprocher du podium et encore espérer atteindre l'objectif du début de saison.
Jordan Amavi est suspendu alors qu'Aymen Abdennour et Tomas Hubocan n'ont encore pas été retenus. Rudi Garcia reste sur son 4-2-4 avec les mêmes joueurs que le week-end dernier : Steve Mandanda le capitaine dans le but, Hiroki Sakai, Duje Caleta-Car, Boubacar Kamara et Bouna Sarr en défense de gauche à droite ; Maxime Lopez et Morgan Sanson sont positionnés dans l'entrejeu alors que les joueurs offensifs sont Florian Thauvin (à droite), Lucas Ocampos (à gauche), Valère Germain et Mario Balotelli dans l'axe.
Le banc de touche est occupé par Yohann Pelé, Rolando, Luiz Gustavo, Kevin Strootman, Dimitri Payet, Nemanja Radonjic et Clinton Njie. Adil Rami et Abdallah Ali Mohamed sont en tribune.

L'OM domine nettement la première période face à des Niçois très bas et regroupés mais il y a très peu d'occasions et le 0-0 au repos est assez logique.
Balotelli ouvre le score à l'heure de jeu puis les Marseillais tiennent le score sans que Nice ne soit dangereux.

L'homme du match

Bouna Sarr (7) : il a été très tonique et vif sur son côté droit avec plusieurs bons débordements mais des centres de qualité inégales. Il a aussi et surtout très bien défendu face au très rapide et technique Saint-Maximin pour une très bonne prestation.

Les autres joueurs

Steve Mandanda (6) : un tir de Saint-Maximin repoussé en milieu de première mi-temps puis quelques dégagements au pied pour une rencontre très tranquille.
Hiroki Sakai (6.5) : toujours à gauche avec la suspension d'Amavi, il a fait une prestation solide avec un bon débordement et un centre en début de seconde période.
Boubacar Kamara (5.5) : de belles interventions mais il a aussi été pris de vitesse par Saint-Maximin, pris un carton pour éviter un duel à son gardien et a fait une montée risquée et inutile en fin de match.
Duje Caleta-Car (6) : peu sollicité, moins que l'autre stoppeur, on l'a vu sur une bonne défense face à Saint-Maximin dans la surface.
Maxime Lopez (6.5) : beaucoup d'activité, de courses, de passe et quelques coups de pied arrêtés.
Dimitri Payet (non noté) : entré en fin de match à la place de Lopez, il a obtenu un coup-franc qu'il a tiré sur le gardien.
Morgan Sanson (6.5) : encore très présent dans l'entrejeu, son duo avec Lopez continue de bien fonctionner grâce à leur incroyable activité.
Florian Thauvin (6) : un bon coup-franc sur la tête de Germain puis, magnifiquement positionné dans la surface, il a loupé sa frappe du droit. A la demi-heure, il a placé sa spéciale qui a été détournée en corner. Il n'a pas rechigné à défendre dans un match où il le fallait.
Nemanja Radonjic (non noté) : entré poste pour poste à la place de Thauvin pour les dernières minutes, on ne l'a vu que concéder un coup-franc évitable.
Lucas Ocampos (6.5) : avec son envie et sa combativité habituelles, il a aussi fait quelques débordements et centres. Il a pris le dessus sur le prometteur Attal, placé une frappe par mi-temps et a surtout délivré le centre décisif.
Valère Germain (4.5) : auteur d'une tête non cadrée sur le premier coup-franc, il a ensuite essayé de participer au jeu mais a eu du mal même s'il s'est toujours battu. Il est passé seul en pointe à la sortie de l'Italien.
Mario Balotelli (6.5) : il a commencé par une reprise contrée sur un corner puis raté une tête sur un bon centre. Il a terminé la première mi-temps avec un coup-franc lointain dans le mur. Il a surtout été précis pour marquer à l'heure de jeu de la tête avant de céder sa place.
Kevin Strootman (non noté) : entré pour le dernier quart d'heure à la place de l'Italien, il a évolué milieu axial pour conserver l'avantage.

A l'issue d'un match très fermé mais nettement dominé, les Olympiens l'emportent sur le plus petit écart face à des Niçois solides mais trop défensifs.
Les prestations individuelles ont été globalement homogènes et sérieuses. Bouna Sarr a été le meilleur des Olympiens alors que Valère Germain le plus en difficulté.
Avant la trêve internationale, il faudra aller au Parc pour éviter une lourde défaite.

par Seb le mardi 12 mars 2019 à 07h26
Brouard pense que Garcia va vite faire rejouer les cadres
Garcia explique l'absence de Rami

Bouna Sarr : son actualité

1 réaction à cet article
12/03/2019 à 22:33
_Sentenza_
_Sentenza_

Un peu sévère avec Germain et sympa avec Thauvin et Lopez (que j'ai pour ma part pas trouvé très influent dimanche), pour le reste je suis plutôt d'accord avec ces notes.

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit