Reims 2-1 OM : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

Alors qu'on avait vu du mieux lors des récents matches, cette prestation en Champagne a été atrocement pauvre avec peu d'envie, des erreurs techniques et très peu de jeu. Les Rémois, sans être exceptionnels, ont peu forcé pour battre ces trop médiocres Marseillais.

Alors que les récentes défaites à Saint-Etienne et face à Lille ont mis fin aux espoirs de Ligue des Champions, l'objectif du début de saison, les Olympiens se déplacent à Reims pour tenter de confirmer le mieux dans le jeu ET faire un bon résultat.
Hiroki Sakai vient de jouer (et perdre) la finale de la Coupe d'Asie et va donc bientôt revenir à Marseille mais n'est toujours pas disponible pour cette rencontre tout comme Florian Thauvin (suspendu), Adil Rami et Dimitri Payet (blessés). Rudi Garcia n'a encore pas retenu Tomas Hubocan, Aymen Abdennour et Grégory Sertic. Le dispositif tactique est un 4-3-3 avec Steve Mandanda comme dernier rempart, Bouna Sarr, Rolando, Luiz Gustavo (le capitaine) et Boubacar Kamara en défense de droite à gauche ; Kevin Strootman, Maxime Lopez et Morgan Sanson sont les trois milieux de terrain avec Lucas Ocampos (à droite), Mario Balotelli (dans l'axe) et Nemanja Radonjic (à gauche) en attaque.
Yohann Pelé, Jordan Amavi, Duje Caleta-Car, Abdallah Ali Mohamed, Florian Chabrolle, Valère Germain et Clinton Njie sont sur le banc.

Alors que la rencontre est équilibrée, Reims ouvre le score en milieu de première mi-temps sur la première occasion du match. Un nul sans but au repos aurait été logique.
Alors qu'il ne se passe pas grand-chose en seconde période, Reims double la mise en milieu de mi-temps. Les Olympiens sont perdus sur le terrain et de façon surprenante Njie réduit le score. Mais c'est trop tardif et la défaite est logique étant donné la piètre prestation phocéenne.

L'homme du match

Steve Mandanda (5.5) : pas sollicité en première mi-temps, il a fait une super horizontale pour détourner un tir un ras de terre en début de seconde mi-temps. Après une sortie au poing sur une tête après un corner, il a été sauvé par un Rémois juste après le second but car le ballon allait dans son but. Il n'a rien pu faire sur les deux réalisations rémoises.

Les autres joueurs

Bouna Sarr (4) : piteusement battu sur l'action de l'ouverture du score par un petit pont, il a un peu essayé offensivement mais cette erreur a plombé son match et celui de son équipe.
Boubacar Kamara (4.5) : en position d'arrière gauche, il a bien tenu défensivement et a essayé offensivement mais il n'est pas à l'aise sur son pied gauche. Passé dans l'axe à la sortie de Rolando, il a fait une belle passe en position offensive en fin de match mais n'a pas été fantastique défensivement.
Rolando (3) : le stoppeur droit a effectué une belle intervention dans la surface avant la mi-temps. Alors qu'il a été peu sollicité pendant les 45 premières minutes, il l'a été beaucoup plus après le repos avec une intervention limite de la tête, puis, sur le second but rémois, il a fait une relance de la tête ratée et a été pris de vitesse. Encore battu par l'attaquant coréen sur l'action suivante, il a été remplacé dans la foulée après piètre seconde période.
Jordan Amavi (non noté) : entré à la place du Portugais, il a joué sur la gauche de la défense. On ne l'a vu que sur un tir contré dans les arrêts de jeu.
Luiz Gustavo (4.5) : le capitaine du jour a évolué stoppeur gauche. Malheureux de contrer le tir de l'ouverture du score, il a eu la meilleure occasion des siens en première mi-temps avec une reprise sur un corner déviée par le gardien champenois. Après la pause, il a contré un tir dangereux mais n'a pas assez apporté.
Kevin Strootman (4) : assez peu en vue dans l'entrejeu, il s'est montré sur une reprise à bout portant après un coup-franc détourné par le gardien et, dans la surface et devant le but, il n'a pas réussi à contrôler le ballon sur la dernière action du match.
Maxime Lopez (4) : très discret avec beaucoup moins de ballons touchés qu'à l'habitude, il a fait une intervention limite avant la pause qui aurait pu valoir un penalty. Auteur d'une relance lamentable qui a rendu le ballon à Reims, heureusement qu'il a délivré le centre décisif pour Njie pour, légèrement, sauver son match.
Morgan Sanson (3.5) : meneur de jeu derrière Balotelli, il a pris une semelle à la demi-heure et on l'a très peu vu si ce n'est sur un centre sur la barre avant la pause et un tir loupé après la pause.
Lucas Ocampos (4.5) : sur l'aile droite ce qui est très rare pour lui, il a commencé par une piteuse touche puis fait un tir sans angle sur le gardien. Il a pris une énorme semelle sur le genou à l'heure de jeu mais il a continué de se battre et décoché une très belle frappe en fin de match.
Nemanja Radonjic (3.5) : encore dans le onze de départ après sa belle performance contre Lille, il a fait des premières minutes volontaires puis on ne l'a presque plus vu si ce n'est sur un contrôle et une frappe du gauche non cadrée en fin de première période.
Clinton Njie (non noté) : entré à la place du Serbe en milieu de seconde période, il a placé une tête précise pour réduire le score et relancer son équipe, complètement apathique jusque-là.
Mario Balotelli (4) : étonnamment titularisé alors qu'il manque de compétition, on l'a peu vu mais il a placé un tir contré avant le repos et a surtout obtenu un coup-franc qu'il a très bien tiré (mais un rien au-dessus). Il a tout de même tenu 70 minutes avant de sortir après des crampes.
Valère Germain (non noté) : il a donc pris la place de l'Italien et on ne l'a pas vu.

Alors qu'on avait vu du mieux lors des récents matches, cette prestation en Champagne a été atrocement pauvre avec peu d'envie, des erreurs techniques et très peu de jeu. Les Rémois, sans être exceptionnels, ont peu forcé pour battre ces trop médiocres Marseillais.
Le seul Phocéen a n'avoir pas fait un mauvais match est Steve Mandanda qui peut être considéré comme le " meilleur ". Pour le pire, Rolando semble devancer ses partenaires.
Mardi, il y aura le match en retard contre Bordeaux pour essayer de sortir du ventre mou du championnat et ne pas vivre une fin de saison trop terne...

par Seb le lundi 04 février 2019 à 05h51
Diouf ne ferme pas la porte à un retour...
Beye n'a "pas l'impression de voir une équipe qui joue ensemble"

Clinton Njie : son actualité

2 réactions à cet article
04/02/2019 à 08:00
bobo38
bobo38

plus rien à espérer !
Bordeaux futur Waterloo
comment avoir un brin d'optimisme avec cette équipe apathique poursuivi par la poisse en plus !

04/02/2019 à 12:41
Vasco93
Vasco93

comme quoi les defaites encourageantes ca n existe pas et que voir du mieux dans des matchs qu on ne gagne pas c est l excuse des faibles

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit