OM 2-0 Dijon : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

Les Olympiens s'imposent difficilement et heureusement qu'ils ont joué face à une équipe faible et peu en confiance car ils n'ont pas été très bons. Néanmoins, dans cette période difficile une victoire sans prendre de but est bonne à prendre.

Les Olympiens viennent d'enchainer 4 défaites et ont donc été décrochés du podium puis éliminés de la Coupe d'Europe. Ils reçoivent Dijon avec pour objectif de gagner pour repartir de l'avant et revenir à 4 points de la seconde place.
Rudi Garcia, suspendu après son expulsion à Montpellier, a un groupe au complet et n'a pas retenu Christopher Rocchia, Aymen Abdennour, Tomas Hubocan, Grégory Sertic et Nemanja Radonjic. Il conserve le schéma utilisé à Rome, le 5-3-2 et fait quelques ajustements de joueurs. Steve Mandanda retrouve le but, la défense est composée de droite à gauche par Bouna Sarr, Adil Rami, Luiz Gustavo, Hiroki Sakai et Lucas Ocampos ; les deux milieux défensifs sont Kevin Strootman et Maxime Lopez alors que le capitaine Dimitri Payet est le meneur de jeu derrière le duo offensif formé par Florian Thauvin et Kostas Mitroglou.
Le banc de touche est occupé par Yohann Pelé, Jordan Amavi, Duje Caleta-Car, Boubacar Kamara, Morgan Sanson, Clinton Njie et Valère Germain. Rolando est le 19ème homme et regarde ses partenaires depuis la tribune.

L'OM a le ballon et attend la dernière action de la première mi-temps, un corner, pour prendre l'avantage avec une tête de Rami poussée dans le but vide par Ocampos.
Les Marseillais laissent le ballon aux Dijonnais en seconde période et sont heureux de doubler le score par Rami en fin de match pour un score plus net que la physionomie de la rencontre.

L'homme du match

Adil Rami (6.5) : peu sollicité défensivement dans ce rôle de stoppeur droit, il a placé une belle tête au premier poteau pour ouvrir le score (même s'il n'est pas le buteur officiel car Ocampos a poussé le ballon qui allait entrer). Après la pause, il a été battu au duel aérien sur un corner mais a fait une déviation de la tête pour le second but qui a mis fin au suspense.

Les autres joueurs

Steve Mandanda (5.5) : de retour dans le but après la pige de Pelé à Rome, il n'a guère été sollicité mais a détourné une frappe de loin et fait une sortie efficace dans les pieds de Said.
Bouna Sarr (5.5) : aligné sur la droite de la défense à 5 dans un rôle important de défenseur/milieu/ailier, il a incroyablement laissé partir un Dijonnais qui a pu tirer tranquillement en début de match. On l'a ensuite vu offensivement avec une reprise trop haute alors qu'il aurait dû laisser le ballon à Mitroglou mieux placé. Après une reprise du gauche ratée avant la pause, il s'est appliqué à défendre après la pause.
Hiroki Sakai (5.5) : le stoppeur le plus à gauche a fait une prestation correcte avec notamment un bon retour de la tête même s'il a perdu un duel aérien sur un corner.
Luiz Gustavo (4.5) : à nouveau positionné en défense dans le rôle le plus axial, il a alterné les bonnes interventions et d'autres moments où il a été en difficulté face à la vitesse et vivacité des attaquants dijonnais.
Kevin Strootman (5) : le milieu gauche a été très discret sauf sur une belle action offensive par mi-temps : un débordement suivi d'un centre en retrait dans la surface en première mi-temps et un retourné à l'origine du second but.
Maxime Lopez (5) : le milieu droit était une des rares surprises de la composition de départ, il a été assez discret jusqu'à une frappe non cadrée sur un corner en retrait juste avant de sortir.
Morgan Sanson (non noté) : il a donc pris la place et le poste de Lopez pour les 20 dernières minutes mais a rapidement évolué un cran plus haut à la sortie de Thauvin. On ne l'a pas vu car son équipe a subi et n'a pas eu le ballon.
Dimitri Payet (5.5) : quelques bons coups de pied arrêtés (comme le corner de l'ouverture du score) et une superbe longue passe pour Thauvin mais d'autres gestes peu inspirés. Dans le jeu, on l'a peu vu.
Lucas Ocampos (6.5) : aligné dans un rôle de défenseur/milieu/ailier gauche dans lequel il est assez à l'aise, il a débuté par une remise caviar pour Mitroglou qui aurait dû être une passe décisive. Après un bon numéro mais un tir sur le gardien peu avant le repos, il est le buteur officiel de l'ouverture du score car il a touché le ballon du bout du pied alors qu'il allait entrer. En seconde période, il a multiplié les courses et les bons retours défensifs dans son style habituel.
Florian Thauvin (4) : il a évolué comme second attaquant à côté d'un avant-centre de métier, il n'a pas transformé un coup-franc bien placé puis fait une frappe contrée qui est passée d'un rien à côté et une belle ouverture pour Ocampos avant la pause. Comme son équipe, on ne l'a plus vu après le repos si ce n'est sur un bon ballon de contre qu'il n'a pas bien géré. Il a cédé sa place quelques instants après.
Boubacar Kamara (non noté) : entré pour le dernier quart d'heure à la place de Thauvin, il a joué milieu défensif sans avoir le temps de s'illustrer.
Kostas Mitroglou (3) : préféré à Germain et Njie, après quelques gestes techniques intéressants loin du but bourguignon, le Grec a fait une belle remise pour Thauvin et surtout un hallucinant loupé seul devant le but à la demi-heure. Il est sorti à la pause.
Valère Germain (3.5) : entré pour la seconde mi-temps alors que son équipe n'a pas eu le ballon et a subi, il a vainement essayé quelques remises.

Les Olympiens s'imposent difficilement et heureusement qu'ils ont joué face à une équipe faible et peu en confiance car ils n'ont pas été très bons. Néanmoins, dans cette période difficile une victoire sans prendre de but est bonne à prendre.
Les performances individuelles ont été très médiocres avec un Kostas Mitroglou qui a loupé un but tout fait avant de sortir. Le meilleur Marseillais est à choisir entre Adil Rami, pour ses deux gestes décisifs, et Lucas Ocampos, pour son activité incessante).
Maintenant place à la trêve internationale en espérant que les joueurs qui resteront à Marseille pourront travailler, progresser et revenir avec de nouvelles dispositions pour se rapprocher du podium.

par Seb le mardi 13 novembre 2018 à 09h53
Mercato : l'offre de West Ham pour Nasri
Beye : "Mitroglou ? Garcia n'a pas d'autres solutions"

Adil Rami : son actualité

1 réaction à cet article
13/11/2018 à 13:37
bobo38
bobo38

Rien de bien réjouissant !
Aucun changement de mentalité,engagement sans faille nécessaire dans ce trou d'air.
rien à l'horizon en attaque.

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit