Nice 0-1 OM : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

C'est donc un super résultat pour des Marseillais enfin solides et surtout hyper réalistes face à des Niçois limités offensivement. Cette victoire est d'autant plus intéressante que l'OM était venu sans pas mal d'absents importants.

L'OM est devant une semaine importante et difficile avec le déplacement à Nice avant de recevoir la Lazio puis le PSG. Pour rester en haut du classement, il faut gagner même si les résultats récents à l'extérieur indiquent qu'un match nul serait déjà une bonne performance.
Florian Thauvin, l'Olympien du début de saison, est blessé tout comme Clinton Njie et Rolando (qui a repris avec la réserve). Luiz Gustavo et Lucas Ocampos sont suspendus ce qui donne à Rudi Garcia des choix limités, surtout en attaque. L'entraineur marseillais aligne un 4-3-3 avec un seul milieu défensif. Steve Mandanda est dans le but, Bouna Sarr est arrière droit, Jordan Amavi arrière gauche, Adil Rami et Boubacar Kamara dans l'axe de la défense ; Kevin Strootman est l'unique milieu défensif avec Morgan Sanson et Maxime Lopez un peu plus haut ; les trois attaquants sont Nemanja Radonjic, Valère Germain et Dimitri Payet (avec le brassard) de gauche à droite.
Yohann Pelé est assis sur le banc à côté de Tomas Hubocan, Aymen Abdennour, Duje Caleta-Car, Grégory Sertic, Florian Chabrolle et Kostas Mitroglou. Hiroki Sakai est le 19ème homme ce qui est une surprise.

Le début de match est équilibré puis Nice prend le dessus mais c'est Sanson qui ouvre le score peu avant le repos.
L'OM tient le résultat et défend, surtout après les sorties de Sanson et Payet remplacés par Caleta-Car et Hubocan.

L'homme du match

Bouna Sarr (7.5) : titularisé avec l'absence surprise de Sakai, il a été très offensif durant les 45 premières minutes avec plusieurs tirs et le centre décisif sur l'ouverture du score. Défensivement, il a fait une passe ratée qui a donné la première occasion aux Niçois et un super retour en taclant pour éviter l'ouverture du score juste avant le but de Sanson. Il a débuté la seconde période avec un débordement et un centre pour Sanson en début et est monté d'un cran à l'entrée d'Hubocan pour un match réussi.

Les autres joueurs

Steve Mandanda (7) : une belle horizontale pour détourner une frappe de Balotelli, un duel gagné face à l'Italien et un arrêt sur un tir de Saint-Maximin à la demi-heure pour une première période impeccable. Moins sollicité après la pause, il a pris quelques ballons aériens.
Jordan Amavi (4) : il a débuté par un gros tacle puis a eu du mal face au très rapide Saint-Maximin. Après une touche ratée à l'heure de jeu et un tir loupé sur un corner mal repoussé par la défense niçoise, il a surtout fait beaucoup d'imprécisions pour une performance décevante.
Adil Rami (6) : le stoppeur droit a fait un match sobre où il ne s'est illustré que sur un ballon loupé sur un centre azuréen. A noter qu'on l'a vu monter sur des touches offensives pour dévier le ballon au premier poteau.
Boubacar Kamara (6) : confirmé comme second stoppeur à côté du Champion du Monde, il a commencé par un super sauvetage en contrant une frappe de près puis a été battu par un appel de Balotelli en milieu de première période. Il aussi été pris de vitesse par Saint-Maximin dans la surface mais a contré une frappe en milieu de seconde période. Il a donc alterné le bon et le moins tout en continuant d'apprendre sans faire d'énorme erreur.
Kevin Strootman (7) : milieu axial le plus proche de sa défense, il a été présent avec pas mal de récupérations et surtout de la présence. Il a aussi fait un tir contré en fin de match.
Morgan Sanson (7.5) : de retour après sa blessure, il a joué milieu gauche. Il a surtout couru et ouvert le score après un bon contrôle et une frappe précise du gauche. Auteur d'un tir contré en tout début de seconde période, d'une frappe au-dessus sur le corner qui a suivi et d'une belle passe pour Sarr, il a été assez logiquement victime de crampes et est sorti à 15 minutes de la fin.
Duje Caleta-Car (non noté) : entré à la place de Sanson, il a joué dans la défense très renforcée et a commencé par prendre un coup puis a contré une frappe.
Maxime Lopez (5) : profitant de l'absence de Gustavo, il a été aligné au poste de milieu droit. Il a couru mais ne s'est pas mis en évidence.
Nemanja Radonjic (5) : à nouveau titularisé malgré ses prestations décevantes, il a profité des absences de Thauvin, Ocampos et Njie. Il a alterné avec Payet sur les deux côtés et a été peu à son avantage, heureusement qu'il a été au départ de l'action de l'ouverture du score avec une passe pour Sarr. Auteur d'une belle accélération en début de seconde période, il a surtout été brouillon mais a participé au repli défensif ce qui n'avait pas été le cas lors de ses précédentes apparitions.
Dimitri Payet (4) : aligné sur l'aile droite ce qui est extrêmement rare, il a basculé à gauche de temps en temps mais n'a pas été dans le tempo, faisant beaucoup d'imprécisions. Il est sorti pour le dernier quart d'heure.
Tomas Hubocan (non noté) : entré à la place du capitaine mais dans un étrange rôle de stoppeur droit dans une défense à 5, il a ceinturé Balotelli sans avoir encore touché le ballon mais l'arbitre n'a pas sifflé de penalty. Alors que Saint-Maximin est logiquement venu sur son côté pour faire jouer la différence de vitesse entre les deux, il a fait une très belle intervention sur le très rapide ailier niçois.
Valère Germain (5) : il a fait du pressing et du replacement avant de prendre un énorme coup de Dante puis un autre de Balotelli en fin de match.
Kostas Mitroglou (non noté) : il a pris la place de l'avant-centre pour les arrêts de jeu et n'a eu le temps que de faire une faute inutile.

C'est donc un super résultat pour des Marseillais enfin solides et surtout hyper réalistes face à des Niçois limités offensivement. Cette victoire est d'autant plus intéressante que l'OM était venu sans pas mal d'absents importants.
Individuellement, Bouna Sarr, qui a pris la place de Sakai à la dernière minute, a fait un match plein aussi bien défensivement qu'offensivement en étant en plus décisif sur le but. Jordan Amavi a été le Phocéen le plus en difficulté.
Avant de recevoir le PSG puis aller à Montpellier, il faudra battre la Lazio jeudi pour garder une chance de sortir de la poule d'Europa Ligue.

par Seb le lundi 22 octobre 2018 à 20h51
Nice-OM : ce que disent les stats
Zubizarreta demande du temps pour Radonjic

Morgan Sanson : son actualité

3 réactions à cet article
22/10/2018 à 22:04
chuuwah
chuuwah

Flo, Dimitri, Steve, Bouna, Morgan, et pourquoi pas Boubacar, je veux vous voir à l'Euro 2020 ! Battez-vous ! OM

23/10/2018 à 02:58
om5413
om5413

Lopez est quand même sous-évalué sur ce match. Il a fait beaucoup de travail défensivement, et a été précieux dans la remontée du ballon et la transition vers l'avant avec pas mal de dynamisme.

23/10/2018 à 10:06
Vasco93
Vasco93

les notes sont bonnes je dirais même parfaites pour moi, ça change des conneries de l'equipe, rmc et même la provence

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit