Monaco 2-3 OM : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

Après un match fou, les Olympiens l'emportent logiquement face à un Monaco qui est resté en vie grâce à la double boulette de Rami mais qui a été dominé par un OM très intéressant.

Le premier gros match de la saison est ce déplacement en Principauté alors que les deux clubs ont fait des débuts plus que médiocres et que le perdant sera déjà distancé dans la course aux premières places.
Steve Mandanda et Rolando sont blessés alors que Romain Cagnon, Aymen Abdennour, Christopher Rocchia et Tomas Hubocan n'ont pas été retenus, le Slovaque étant le seul à avoir joué avec la réserve. Rudi Garcia ne change pas son système en 4-3-3 mais fait des changements de joueurs. Yohann Pelé est dans le but, la défense est formée d'Hiroki Sakai, Adil Rami, Luiz Gustavo et Jordan Amavi de droite à gauche ; Kevin Strootman et Morgan Sanson sont les deux milieux défensifs alors que le capitaine Dimitri Payet est le meneur de jeu ; le trident offensif est composé par Bouna Sarr (à droite), Lucas Ocampos (à gauche) et Kostas Mitroglou (dans l'axe).
Florian Escales, Hiroki Sakai, Duje Caleta-Car, Boubacar Kamara, Maxime Lopez, Florian Thauvin, Clinton Njie et Valère Germain. Grégory Sertic et Nemanja Radonjic sont en tribune.

La première période est plutôt à l'avantage des Marseillais mais qui pêchent devant le but jusqu'à la dernière action où Mitroglou ouvre le score logiquement. A noter que le système tactique a souvent été un 4-4-2 avec les deux ailiers assez bas et Payet très proche de Mitroglou.
Monaco égalise puis prend l'avantage très rapidement en seconde mi-temps sur deux gigantesques erreurs de Rami. Thauvin, à peine rentré, remet son équipe dans le bon sens et, en toute fin de rencontre, Germain, qui venait aussi de rentrer, donne une victoire logique mais très compliquée à obtenir.

L'homme du match


Hiroki Sakai (7) : de retour dans le onze de départ, il était dans la zone du rapide et technique Lopes et il l'a dominé. Présent pour récupérer très haut le ballon à l'origine de l'ouverture du score, il a fait une belle montée et un centre décisif sur l'égalisation de Thauvin et pour finir, un bon retour défensif.

Les autres joueurs

Yohann Pelé (6) : il n'a quasiment rien eu à faire si ce n'est une belle sortie dans les pieds en début de match et un centre compliqué dans les arrêts de jeu. Il n'a rien pu faire sur les deux buts.
Jordan Amavi (6.5) : si ce n'est un ballon bêtement perdu face au rapide Gransir, il a été présent avec beaucoup de courses aussi bien défensives qu'offensives. Il a ainsi fait un bon centre pour Sarr.
Adil Rami (2) : après une première mi-temps tranquille, il a fait une gigantesque boulette (passe complètement loupée) au retour des vestiaires qui a donné l'égalisation à Monaco. Il a enchainé par un tacle raté qui a donné le second but à Falcao. Il peut dire un énorme merci à ses coéquipiers qui lui permettent de ne pas être l'homme à abattre après ce déplacement en Principauté.
Luiz Gustavo (5.5) : le Brésilien est donc redescendu en défense avec l'arrivée de Strootman. Il a débuté par deux bonnes interventions en tout début de match puis fait quelques imprécisions. Touché au genou en contrant un tir en seconde période, il a finalement tenu sa place jusqu'au bout pour une performance correcte même si son genou va probablement inquiéter.
Kevin Strootman (6.5) : à peine arrivé, l'ancien joueur de la Roma était titulaire au poste de milieu défensif. Vu le contexte, il a fait une première réussie avec de la présence et on n'a pas vu qu'il ne connaissait pas ses coéquipiers car il s'est bien fondu dans le jeu. Par conséquent, une première très prometteuse.
Morgan Sanson (6.5) : il aurait pu faire les frais de l'arrivée du Néerlandais mais il a conservé sa place de second récupérateur. Si ce n'est une grossière perte de balle plein axe, il a énormément couru et été présent. Il a aussi délivré un bon ballon pour Mitroglou.
Dimitri Payet (5.5) : très proche de Mitroglou quand l'équipe n'avait pas le ballon, il a alterné quelques bonnes choses (surtout des passes) et d'autres moins inspirées. Il a notamment délivré un centre caviar pour l'ouverture du score.
Valère Germain (non noté) : entré à la place du capitaine dans les derniers instants, il a eu le temps de placer une belle tête sur un corner pour donner la victoire aux siens (avec une erreur de main du gardien monégasque).
Bouna Sarr (6.5) : préféré à Thauvin, ce qui est logique vu le début de saison des deux joueurs et le gouffre physique qui les sépare en ce moment, c'était la plus grande surprise du onze de départ. Il a commencé par un magnifique centre sur Mitroglou puis fait une bonne prestation avec des courses, de la mobilité et des replacements défensifs intéressants. Il est sorti après une bonne heure de jeu.
Florian Thauvin (non noté) : il a donc pris la place et le poste de Sarr et a commencé par tacler un bon centre mais sa reprise de la semelle est passée au-dessus. Il a ensuite enchainé avec un bel une-deux avec Sakai conclu par un plat du pied précis pour égaliser. Il a tiré le corner décisif pour la tête de Germain et son entrée a donc fait basculer le match.
Lucas Ocampos (4.5) : on a finalement peu vu l'Argentin car il n'a pas très bien géré quelques bons ballons.
Kostas Mitroglou (6) : première titularisation de la saison pour le Grec qui avait pour mission de faire mieux que Germain. Il a commencé par manger une énorme occasion où il était seul devant le gardien et n'a pas été assez précis avec sa reprise du gauche. Néanmoins, il a fait une première période avec de la présence, des ballons touchés, des remises ce qui est première sous le maillot blanc. Il a surtout ouvert le score sur une tête précise juste avant la pause. Malheureusement, on ne l'a plus vu après le repos.
Boubacar Kamara (non noté) : il a pris la place du Grec dans les arrêts de jeu pour conserver la victoire.

Après un match fou, les Olympiens l'emportent logiquement face à un Monaco qui est resté en vie grâce à la double boulette de Rami mais qui a été dominé par un OM très intéressant.
Les performances individuelles ont été bonnes dans l'ensemble et il est difficile de désigner le meilleur Olympien, peut-être Hiroki Sakai pour ces deux actions décisives. Pour le pire, Adil Rami l'emporte sans le moindre doute.
Il faut espérer que cette belle victoire fasse basculer l'OM du bon côté et il faudra confirmer dans deux semaines, après la trêve internationale, en battant Guingamp avant de commencer la Ligue Europa.

par Seb le mardi 04 septembre 2018 à 19h39
Serbie : Radonjic retenu pour la Nation League
Ligue Europa : la liste des joueurs, sans Abdennour

Hiroki Sakai : son actualité

3 réactions à cet article
04/09/2018 à 20:39
chuuwah
chuuwah

Garcia : coach de la J04 ! 💙

04/09/2018 à 20:50
maoulida92
maoulida92

Sakai homme du match ?

J'aurais mis Sanson

05/09/2018 à 00:13
_Sentenza_
_Sentenza_

4,5 a Ocampos c'est très sévère. Il a beaucoup tenté, et fait la différence par moment même si ca ne s'est pas concrétisé par un but, avec une combativité exemplaire comme toujours. 5,5 à Payet aussi d'ailleurs, un centre extraordinaire et une bonne combativité. J'aurais mis 5,5 et 6 perso. Sakai son 7 est mérité.

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit