OM-Nice: la chasse aux points est ouverte

  •    
  •    
  • om facebook

Vous ne vous attendiez tout de même pas à ce que je titre :

Comment voler dans les plumes des aiglons quand un canari vous a cloué le bec ?

D'accord la période est aux questions, mais c'est plutôt oiseux ...



ou bien : Prière pour que le mistral soit là ?

En allusion à l'année dernière...



ou : Après les rillettes alegées, Les tapas avariés, Les canaris pas cuits, Est-ce que la salade sera digeste ?

Ce titre étant une indigestion à lui tout seul ...



ou bien enfin : Comment apprivoiser un aiglon loin de son nid ?



Bien sûr que non !

D'ailleurs, vu le niveau de ces jeux de mots d'une puissance jamais encore égalée (xième degré!), je ne serais pas là car l'EQUIPE m'aurait déjà embauché pour ses Unes !



Quoiqu'il arrive, on ne pourra pas lire que le Roy de la partie était niçois ... mais enfin si on gagnait la bataille des airs ce serait déjà un bon début (têtes de Drogba, Mido et Van Buyten et les Aiglons retournent au nid)...



Tout ce préambule pour en revenir au titre que j'ai retenu avant le match de ce soir :



Avis aux affamés : la chasse aux points est ouverte !



En effet, après 2 invitations qui nous sont restées sur l'estomac nous revoilà à la maison pour l'entame d'une série de 6 matches qui s'avèreront déterminants pour la suite de la saison. Entre le match de ce soir et ceux d'octobre, nous allons recevoir à 5 reprises pour 1 seule invitation en déplacement et ce avant les terribles mois de novembre et décembre qui suivront !

Il suffit de lire le menu : Salade Niçoise ce soir,

Belgrade (qu'est ce qu'on y mange ? ) le 1er octobre, un fromage corse à digérer le 4, une invitation pour une choucroûte le 18, 3 verres de Porto (bonjour les dégâts) le 22

et quelques galettes bretonnes le 25.



10 points en championnat et 6 en Champions League, tels doivent être les objectifs affichés pour ces 6 matches. Moins, risquerait de compromettre nos chances dans une, ou les deux compétitions, alors que cet objectif atteint nous mettrait dans de très bonnes dispositions morales avant d'attaquer la suite du menu qui s'annonce des plus croustillants et copieux d'ici les fêtes de fins d'année, à savoir :

Tout d'abord, espèrons un amuse-gueules pour le 16ème de finale de la Coupe de la Ligue, une dégustation de Bordeaux à Chaban-Delmas, encore du Porto, mais directement chez les producteurs, réception des quenelles, championnes " sortantes " (soyons optimistes), une visite à Lille pour déguster quelques moules frites, accompagnées de quelques chopines.

Soirée de Gala avec la présence du Réal (vous savez le CLUB du petit Zizou de la Castellane).

A noter : UNIQUEMENT pour les heureux possesseurs du petit carton. Pour les autres TF1 aura préparé un reportage mondain, entre 25 pages de pubs, qui vous présentera les titres de noblesses de chaque dignitaires du royaume madrilène présents ce soir là, et peut-être, question audimat oblige, quelques commentaires sur les hôtes de la soirée.



Puis dans un autre style et une autre ambiance : dégustation de têtes de veaux pour la venue du PSG (ces 2 soirées en 4 jours me rappellant 10 ans plus tôt une succession de feu : Milan et PSG (déjà) avec 2 matches qui ont marqués notre Histoire),

Suivront un déplacement pour déguster quelques verres de blanc de Moselle,

un nouveau repas de gala avec l'accueil des exonérés qui restent sur une victoire au Vél, puis dans la foulée une visite à Belgrade histoire d'être bien serbie avec en souvenir une invitation pour 2 festins suplémentaires.

Viennent ensuite une nouvelle visite dégustation chez nos voisins héraultais (boire un petit coup c'est agréable!),

avant un éventuel 8ème de Coupe de la Ligue,

qui précèdera le dernier rendez-vous de l'année : Barbecue-partie au Vélodrome avec saucisses du Sud-Ouest au menu.



......................................SOIT 19 FESTINS EN 84 JOURS !

sans compter France 98 et une journée d'éliminatoire pour l'Euro 2004

.................. ou comment éviter les risques d'indigestions !



Que d'espoirs, craintes, joies et regrets (le moins possible) à venir....

Mais si l'on veut garder notre statut de " favori " potentiel, tous ces matches doivent être approchés sans appréhensions particulières avec l'unique espoir de voir nos couleurs triompher et montrer à la France et l'Europe que les marseillais sont de retour !

Pour cela, il faut commencer par battre ce soir l'O.G.C.N. (Olympique Gymnaste Club de Nice), ne serait ce que pour les maintenir à distance. Une défaite et voilà nos Aiglons devant nous...Cela n'est point envisageable !

Sauvés de justesse de la relégation administrative après avoir gagné sur le terrain le droit de monter en Ligue 1, les niçois durent démarrer la saison dernière avec un nombre important de joueurs prêtés en catastrophe. La surprise ne fut que plus grande de retrouver, la formation dirigée par Gernot Rohr, aux premières places de la Ligue 1 tout au long du championnat. Tant et si bien, que sa fin de saison fut qualifiée de décevante malgré une qualification pour l'Intertoto, suivie malheureusement d'une élimination prématurée cet été.

Et voilà qu'ils repartent sur des mêmes bases et se retrouvent à seulement 1 point de l'OM après 7 journées...

Proches au classement, la comparaison continue en examinant les matches joués par ces 2 équipes qui ont affrontées en 7 matches 6 adversaires identiques :

OM - AUXERRE 1-0 / AUXERRE - NICE 1-2

OM - SOCHAUX 2-0 / NICE - SOCHAUX 1-0

OM - LE MANS 5-0 / LE MANS - NICE 1-1

LENS - OM 2-1 / LENS - NICE 1-0

NANTES - OM 1-0 / NICE - NANTES 1-0

AJACCIO - OM 0-1 / NICE - AJACCIO 2-2

Les 2 meilleurs buteurs de chaque équipe se situent au même niveau : DROGBA, MIDO, CHERRAD et LASLANDE totalisant chacun 3 réalisations.

Toutes ces données laisse augurer d'une rencontre serrée... avec toutefois un avantage pour l'OM qui comptabilise 3 victoires en 3 matches au Vél (8 buts marqués pour aucun encaissé), alors que NICE compte 1victoire, 1 nul et 1 défaite à l'extérieur (3 buts pour / 3 encaissés).



OM-NICE, c'est un Derby de la Côte, mais c'est aussi de nombreux joueurs ayant porté les 2 tuniques. L'effectif actuel des azuréens compte pas moins de 4 ex-olympiens : GREGORINI, ABARDONADO (prêté), ROY et ECHOUAFNI, qui ne seront pas tous sur le terrain ce soir. Parmi les anciens, nous pouvons citer : BRAVO, ZAMBELLI, STAMBOULI, LOUBET (liste non exhaustive, qui se souvient d'autres joueurs ?), et pour les vraiment plus anciens : ALCAZAR, DEVAQUEZ, CRUT...

Un dernier mot pour rappeler le palmarès de l'OGCN qui compte quand même 4 titres de Champion de D1, 4 de D2 ainsi que 3 Coupes de France...



Alors oubliées les défaites, et repartons sur une dynamique de victoires afin de continuer à rêver. Nous avons pris trop de retard dans ce domaine !

Soyons gloutons de points, nous n'en tomberons pas malade !



ALLEZ L'OM ! TOUS DERRIERE EUX CE SOIR AU STADE !

par OMAT le samedi 27 septembre 2003 à 05h34
OM 2-2 Craiova
OM-Nice: présentation du match

Didier Drogba : son actualité