Guingamp 3-3 OM : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

Après un nouveau match incroyable avec une fantastique entame, puis un cauchemar avec deux penalties concédés, l'expulsion de Mandanda, la blessure de Sarr et donc une énorme fatigue à 10 puis 9, les Olympiens disent quasiment adieu au podium.

Alors que tout le petit monde olympien à la tête tournée à Lyon mercredi prochain pour la finale de l'Europa Ligue, les joueurs marseillais doivent gagner à Guingamp (qui ne joue plus rien en cette fin de saison) pour toujours espérer un faux-pas de Lyon ou Monaco pour monter sur le podium.
La défense centrale est décimée avec la blessure de Rolando et les suspensions d'Adil Rami et Luiz Gustavo. Kostas Mitroglou est l'autre blessé de l'effectif. Rudi Garcia a laissé Gaël Andonian à Marseille et aligne un 4-3-3 classique. Steve Mandanda est le dernier rempart, Hiroki Sakai évolue sur la droite de la défense, Jordan Amavi à gauche, Grégory Sertic et Boubacar Kamara dans l'axe ; André-Frank Zambo-Anguissa et Maxime Lopez sont les milieux récupérateurs avec Morgan Sanson en meneur de jeu ; les trois joueurs offensifs sont de droite à gauche Florian Thauvin (le capitaine), Valère Germain et Lucas Ocampos.
Yohann Pelé, Bouna Sarr, Henri Bedimo, Christopher Rocchia, Aymen Abdennour, Clinton Njie et Yusuf Sari sont sur le banc alors que Dimitri Payet est en tribune, ce qui est la grosse surprise de l'avant match.

Germain ouvre le score dès la deuxième minute et Thauvin double la mise avant le quart d'heure. Après cette magnifique entame l'OM recule, subit et Guingamp réduit le score juste avant la pause.
En seconde mi-temps, Guingamp égalise rapidement sur penalty puis prend l'avantage sur un autre penalty où Mandanda se fait exclure. Les Marseillais jouent à 10 puis 9 car Sarr se blesse alors que les trois changements ont été faits et, assez miraculeusement, Thauvin arrache un point dans une fin de match folle où 9 Olympiens arrivent à acculer 11 Bretons.

L'homme du match

Florian Thauvin (7) : le capitaine du soir avec les absences de Payet, Gustavo et Rami a débuté par un centre décisif pour Germain puis placé une tête difficile et précise pour le 2-0. On l'a ensuite vu sur quelques ballons chauds en seconde période avec une belle passe pour Sanson et un fantastique ballon dans la surface atrocement mal joué à l'heure de jeu. Passé en position d'avant-centre à la sortie de Germain, il a placé une reprise précise pour le troisième but et perdu un duel après une super accélération dans les arrêts de jeu. Malgré une énorme fatigue, il s'est battu jusqu'au bout de l'épuisement.

Les autres joueurs

Steve Mandanda (6) : une super claquette et une belle horizontale sur un tir à ras de terre en première mi-temps, il a ensuite été abandonné par sa défense sur le premier but breton. Il a encaissé un penalty imparable alors qu'il était bien parti puis, seul face à Briand, il a concédé un autre penalty logique mais a été sévèrement exclu.
Hiroki Sakai (4.5) : déjà titulaire alors qu'il a repris l'entrainement il y a deux jours après sa blessure, il a bien commencé avec une bonne interception puis a été en difficulté face au rapide et technique Thuram. Il n'est jamais monté et s'est concentré à défendre.
Jordan Amavi (4.5) : après une piteuse passe en position offensive et une conduite de balle ratée, il a lui aussi quasiment uniquement défendu. Il a sauvé un point à la fin des arrêts de jeu en étant présent sur sa ligne pour renvoyer une frappe qui allait donner la victoire à Guingamp.
Grégory Sertic (5.5) : après un retour il y a peu et une mi-temps le week-end dernier, il était titulaire au poste de stoppeur avec les absences de Rolando, Rami et Gustavo. C'était sa première titularisation depuis début septembre et la lourde défaite contre Rennes. Malgré quelques imprécisions, il a été bien présent, fait de bonnes interventions mais a fait une énorme erreur à l'origine du troisième but et de l'expulsion de Mandanda. C'est donc un match contrasté où il aurait même pu marquer en fin de match mais sa frappe a été contrée.
Boubacar Kamara (5) : avec toutes les blessures, il a trouvé une place de stoppeur gauche. Il a fait deux belles interventions devant le but sur la même occasion en première période puis a été moins en vue.
André-Frank Zambo-Anguissa (5) : une activité moyenne à la récupération et pas assez de précision quand il avait le ballon. Il n'a donc pas eu l'impact de ces récentes prestations. Il a pris une gigantesque semelle sur la cheville mais a fini le match en espérant que cela lui permettra de jouer mercredi.
Maxime Lopez (3.5) : pas assez présent à la récupération, il a été dominé par les milieux bretons et est sorti à l'heure de jeu.
Clinton Njie (non noté) : entré pour la dernière demi-heure sur l'aile droite où on l'a surtout vu tirer plusieurs corners en fin de match.
Morgan Sanson (7) : avec l'absence de Payet, il a pris le poste de meneur de jeu. Auteur de la récupération à l'origine de l'ouverture du score, il s'est battu comme un lion pendant 90 minutes et a fini très fort. Il a perdu un duel avec le gardien à l'heure de jeu et il est passé récupérateur à la sortie de Lopez avec toujours autant d'énergie. Il a aussi fait l'interception à l'origine du troisième but.
Lucas Ocampos (4.5) : il a fait une centre précis pour le deuxième but puis on l'a surtout vu défensivement où il a été moins efficace qu'à l'habitude avec plusieurs imprécisions et un penalty sévère concédé pour une main.
Bouna Sarr (non noté) : entré à une vingtaine de minutes de la fin à la place de l'Argentin, il a fait un centre décisif pour le troisième but. Il s'est ensuite à nouveau blessé à son épaule à cinq minutes de la fin et a laissé ses partenaires. Il faut craindre que ça signifie la fin de sa saison.
Valère Germain (5.5) : auteur d'une très belle tête super précise pour ouvrir le score, il a ensuite fait une belle remise pour Sanson. En seconde période, sur un contre rapide, il a fait une mauvaise passe puis est sorti au moment de l'expulsion de Mandanda.
Yohann Pelé (non noté) : rentré après le carton rouge de Mandanda sans échauffement, il s'est incliné sur le penalty. Il a fait deux sorties limite dans les pieds et fait une claquette sur un coup-franc à rebond.

Après un nouveau match incroyable avec une fantastique entame, puis un cauchemar avec deux penalties concédés, l'expulsion de Mandanda, la blessure de Sarr et donc une énorme fatigue à 10 puis 9, les Olympiens disent quasiment adieu au podium.
Individuellement, les performances ont été contrastées avec un duo Morgan Sanson/Florian Thauvin nettement au-dessus alors que Maxime Lopez a été le plus en difficulté.
Il faudra maintenant un incroyable concours de circonstances pour finir dans les trois premiers avant la dernière journée de Ligue 1 et la réception d'Amiens. Espérons que la nouvelle débauche d'énergie ne coûte pas trop cher mercredi pour la finale contre l'Atlético qui est déjà intrinsèquement nettement supérieur à l'OM.

par Seb le dimanche 13 mai 2018 à 06h55
L1 : Thauvin, le meilleur buteur depuis 1993
Ligue 1 : l'espoir est permis pour l'OM

Morgan Sanson : son actualité

Sois le premier à nous donner ton avis
Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit